Russie
ZSU-37/1
Page Précédente

Suite aux différentes expériences réalisées au début de la guerre sur des châssis de char léger T-60 et T-70, qui se sont révélées décevantes, le commandement soviétique demande en novembre 1943 à l’usine n°38 de développer un automoteur antiaérien s ...

ZSU-37/1

Suite aux différentes expériences réalisées au début de la guerre sur des châssis de char léger T-60 et T-70, qui se sont révélées décevantes, le commandement soviétique demande en novembre 1943 à l’usine n°38 de développer un automoteur antiaérien sur la base d’un châssis de canon automoteur SU-76 ou SU-76M. C’est l’ingénieur Schukin qui est chargé de ce projet et qui présente rapidement une ébauche qui après quelques modifications apparaît sous la forme d’un prototype SU-17 en février 1944. Le châssis et la caisse restent identique mais une nouvelle tourelle à rotation circulaire est installée et armée d’un canon de 37mm 61-K.

Cet engin rencontre un plein succès et au printemps 1944 son adoption est recommandée pour l’armée soviétique. Cependant le début de production n’est pas prévu avant l’année suivant car les capacités de production sont prioritairement affectées à la construction d’automoteur SU-76.

Toute la documentation du projet est transférée à l’usine N°40 à Mytishchi ou les ingénieurs dressent de nouveaux plans pour simplifier et réduire les coûts de production.

La nouvelle version est prête en avril 1944 avec une nouvelle tourelle sur la même caisse mais propulsée ZSU-37/1par un moteur Zis-80MF de 99cv. D’autres améliorations permettent de réduire le poids total du véhicule de 1200kg. Cependant même avec cette réduction de poids le moteur n’est pas assez puissant pour offrir à l’engin une mobilité convenable en tout-terrain. Le changement de moteur n’apparaît pas possible, il est donc décidé de revenir à la propulsion du SU-76 avec deux moteurs Gaz-203 ce qui porte la puissance totale de l’engin à 160cv.

Le véhicule est équipé d’un canon de 37mm 61-K AZP-39 M-1939 avec un viseur optique équipé d’un télémètre stéréoscopique, une radio 9RM ou 12RT et un appareillage de communication interne TPU-3F.

Pendant le printemps et l’été 1944 le prototype subit des essais intensifs et après l’application de quelques recommandations, la construction en série débute en février 1945 dans l’usine N°40.

Pourtant la longévité de l’engin va sérieusement se réduire avec l’arrêt de la production avec la fin de la guerre et un total de quarante engins seulement produits sous la désignation de ZSU-37 et même selon certaines sources pas plus de vingt.  En mai 1945, un seul bataillon était équipé de cet engin avec douze à seize véhicules affectés. Peu de temps après la guerre, ils sont retirés et ferraillés. Certaines sources avancent que l’engin aurait été produit en soixante quinze exemplaires entre 1945 et 1946. Dans tous les cas aucun de ces engins ne participe aux combats de la Seconde Guerre Mondiale

Une version bitube désignée ZSU-37/2 Enisey semble avoir existé.

ZSU-37/1
Dimensions
Poids : 11.54 tonnes
Longueur : 5.25m, largeur : 2.745m, hauteur : 2.18m
Garde au sol : 300mm
 
Moteur : deux moteurs Gaz-203 de 80cv chacun
Capacité du réservoir 412 litres
 
Performances
Vitesse maximale : 43 km/h,  autonomie : 330 km, pente : 35°, obstacle vertical : 0.60m, tranchée : 2.00m, passage à gué : 0.90m
 
Armement :           un canon de 37mm 61-K avec 320 munitions dont 130 en chargeur
                                               Elévation de -3° à +85°
                Vitesse initiale : 960 m/sec, poids d’un obus : 0.68 kg
Portée
100m
200m
400m
800m
1200m
1600m
2000m
2400 m
Pénétration
51mm
50mm
47mm
41mm
35mm
30mm
24mm
18mm
Durée de vol
0.1sec
0.21sec
0.45sec
0.98sec
1.59sec
2.33sec
3.24sec
4.42sec
 
Blindage : Frontal : 35mm, tourelle : 25mm, parois latérales 25mm, arrière de 15mm, plafond : 10mm, plancher : 7mm
 
Equipage: six hommes

ZSU-37/1

ZSU-37/1

ZSU-37/1