Russie
UZTM U4
Page Précédente

Les premières tentatives pour augmenter la puissance des pièces d’artillerie au niveau du bataillon ont été réalisées dans les années vingt. En 1923, Durlyakov propose de passer à un calibre 85mm et entre 1924 et 1925, Lender travaille sur un projet ...

UZTM U4

Les premières tentatives pour augmenter la puissance des pièces d’artillerie au niveau du bataillon ont été réalisées dans les années vingt. En 1923, Durlyakov propose de passer à un calibre 85mm et entre 1924 et 1925, Lender travaille sur un projet de canon calibré en 92mm ou 95mm

Le poids du projectile est de 13.5kg avec 1.4kg d’explosif, le poids total de la munition est de 19kg pour une longueur de 950mm.

La vitesse initiale du projectile est de 620 m/sec, l’élévation maximale du canon est de 55° pour une portée maximale estimée de 15.500m. Le canon doit peser dans les 1680kg.

Quelques années plus tard en 1937, l’ingénieur V.N. Sidorenko propose un canon divisionnaire de 95mm alors que pratiquement au même moment, une sommité dans le domaine de l’artillerie, Upornikov, déclare que le gain obtenu avec le changement de calibre en 85mm est faible  en comparaison avec les pièces de 76mm et que le calibre optimal est celui de 95mm.

Dans le même moment les obusiers divisionnaires de 122mm obr.1909 et obr.1910 malgré toute une série d’amélioration doivent être remplacés par un nouvel obusier plus puissant. Ainsi plusieurs ingénieurs imaginent de créer un canon divisionnaire duplex, 95mm et 122mm sur le même affût.

Une commission spéciale travaille de décembre 1937 à avril 1938 et propose le développement d’un nouveau canon de 95mm avec les caractéristiques suivantes.

Le poids en position de tir doit être de 2000kg et de 2500kg en ordre de marche. L’élévation maximale doit atteindre 45° avec un débattement en site de 60°.

Le projectile explosif pèse 13.3kg et il est tiré à la vitesse de 650 m/sec pour une portée de 15km. Le projectile perforant doit pénétrer 65mm de blindage à une distance de 1000m sous un angle de 60°.

Le poids du projectile est de 13.3kg avec une charge de 1.45 à 1.485kg de TNT, une fusée RGM. Le projectile est long de 5.15 à 5.20 calibres et l’étui de 497mm. Le poids total de l’obus est de 18.5kg, pour une longueur de 927mm.

Au début de 1938, Sidorenko et Grabin travaille chacun de leur côté sur un canon de 95mm et obusier de 122mm, respectivement les U-4 et U-2 et les F-28 et F-25 mais seul ce dernier peut être finalement construit comme prototype.

Le canon U-4 est proposé par Uralmasch UZTM de Sverdlovsk et il est présenté sur le même affût que l’obusier de 122mm U-2. Le canon a comme principales différences le tube, la culasse et les supports pour l’équipement.

Le canon est monobloc avec une culasse semi-automatique à cale à glissement vertical.

Le frein de recul est hydraulique et le ressort récupérateur hydropneumatique Le mécanisme d'élévation est à secteur et celui de débattement en site est à vis alors que le mécanisme d'équilibrage est monté sur ressort.

Le train de roulement est repris de celui d'un canon Bofors de 76mm avec deux demi-axes et deux ressorts de suspension sous cylindre.

L'équipement de visée est celui  du ML-20 et l'avant de la pièce est celui d'un obusier de 122mm Lubok alors qu'il tire les projectiles du F-28

Son développement n’est jamais terminé et en même temps, l’usine No.92, sous la direction de Grabin propose un canon F-28 de 95mm sur le même affût que l’obusier F-25 de 122mm. Le premier prototype est terminé en décembre 1938 et des essais sont réalisés en février 1940. Cependant au printemps 1940, tous les travaux sur les pièces de95mm sont interrompus car il est décidé d’adopter un calibre encore plus important pour l’artillerie divisionnaire.

 

Calibre : 95mm
 
Dimensions
Longueur du tube : 3.703m, 39 calibres
Poids : 2042kg, dont 680kg pour l’affût et 1362kg pour la pièce
 
Munitions
OF de 13.3 kg
 
Performances
Azimut : 50° au total, élévation : de -3° à +45°
Vitesse initiale : 630 m/sec avec BR
Portée maximale : 14.660m avec BR
 
Equipe de pièce : 6 hommes