Russie
UTZM U-2
Page Précédente

En 1930, l’Armée Rouge cherche un nouvel obusier de niveau divisionnaire pour remplacer les anciens obusiers de 122mm M1909 et M1910. Même si ces deux derniers engins ont été récemment modernisés sous la forme respectivement ...

UTZM U-2

En 1930, l’Armée Rouge cherche un nouvel obusier de niveau divisionnaire pour remplacer les anciens obusiers de 122mm M1909 et M1910. Même si ces deux derniers engins ont été récemment modernisés sous la forme respectivement des M1909/37 et M1910/30, ces améliorations ne résolvent pas la plupart des problèmes initiaux rencontrés par ces engins. Un premier engin est développé dans les bureaux de conception KB-2 sous la direction d’ingénieurs allemands et le projet connu comme Lubok, fait ses premiers essais en 1932 et il est adopté en 1934 sous la désignation 122mm M1934.

Puis au milieu des années trente, il est fortement envisagé de passer au calibre 105mm, comme les autres armées européennes, ce qui permettrais d’alléger les pièces. Pourtant, la munition de105mm est considérée comme moins puissante et les stocks d’obus de122mm sont très importants ainsi que les lignes de production immédiatement disponibles. Il est donc préféré de rester au calibre 122mm.

Trois obusiers sont alors mis en concurrence, l’U-2 construit par l’UZTM, le M-30 construit par Motovilikha sous la direction de Petrov et le F-25 de l’usine N°92 sous la direction de Grabin.

En 1937, l’ingénieur armurier N. Sidorenko est déplacé à Sverdlovsk pour devenir l’assistant du responsable du bureau de l’artillerie de l’usine de Machine outils lourdes de l’Ural S. Ordzhonikidze / UZTM ou Uralmashzavod.

UTZM U-2Le projet est d’abord lancé sous la désignation U-1, le préfixe U valant pour les engins développés par Uralmashzavod qui se révèle imparfait très rapidement et qui est remplacé par l’obusier U-2 en février 1938. L’obusier est retenu pour une présérie mais Sidorenko décide de prolonger sa pièce d’artillerie en développant une pièce duplex sur laquelle un tube d’U-2 est surimposé par un tube de 95mm. Ce nouvel engin est désigné U-4. Cette pièce aurait pu représenter une avancée formidable dans le domaine de l’artillerie car la combinaison d’un canon divisionnaire et d’un obusier aurait permis de réduire les délais et les coûts de production mais aussi de réduire significativement les besoins en pièces détachées ainsi qu’en formation des équipes de pièce. Mais les militaires ne retiennent pas le projet de Sidorenko et préfèrent s’engager sur le développement d’une pièce de 107mm qui d’ailleurs ne verra jamais le jour.

Description

L'obusier U-1 a une culasse à piston et le U-2 a une culasse à cale et les deux modèles bénéficient d'un frein de bouche à fente directement partagé d'un modèle KM et celui du U-2 est repris d'un obusier d e122mm obr.1922/30

L’obusier U-2 a un tube de 21 calibres avec une chambre de 3 litres de volume, un bloc culasse à glissement horizontal repris du M1934 Lubok, un frein de bouche et pèse 2030kg.

L'obusier U-2 partage le même affût que le canon U-4 de 95mm

Le berceau est en forme de cuvette, à contour fermé, à l'intérieur duquel sont placés les cylindres du frein de recul et du tendeur. Le tourillon de virole est coulé et le secteur du mécanisme de levage est attaché au fond du berceau.

Le frein de recul est identique à celui du canon A-19 mais il est renforcé d'un compensateur. Le ressort récupérateur est hydropneumatique. Le mécanisme de levage est à secteur et le mécanisme de rotation à vis

La partie inférieure de l'affût est moulée avec une cavité cylindrique qui contient le cylindre des suspensions.

Le train de roulement est celui d'un canon Bofors de 76mm avec deux demi-axes et deux ressorts de suspension cylindriques.

L'équipement de visée est celui du canon-obusier ML-20

Les essais ont lieu en février 1939, mais l’obusier est finalement rejeté à cause d’un affût trop léger et de caractéristiques balistiques inférieures à celles du M-30. Le M-30 a l’avantage sur le U-2 de ne pas avoir été développé dans l’esprit d’un canon duplex

UTZM U-2

Calibre : 122mm
 
Dimensions
Longueur du tube : 20.8 calibres, 2538mm
Poids : 2029kg en position de tir et 2642kg en ordre de marche
 
Munitions
Poids : F de 21.76kg
Vitesse initiale : 460 m/sec et 202 m/sec
 
Performances
Elévation de -3° à +65°, azimut : 50°
Portée : 9696m