Russie
TM-1-180
Page Précédente

Canon d’artillerie sur rail issu d’une pièce d’artillerie de marine développé au début des années trente avec test du premier prototype à la fin de 1934, et production de l’affût à l’usine Marti de Nikolaev et du canon dans deux usines, Bolshevik et ...

TM-1-180

Canon d’artillerie sur rail issu d’une pièce d’artillerie de marine développé au début des années trente avec test du premier prototype à la fin de 1934, et production de l’affût à l’usine Marti de Nikolaev et du canon dans deux usines, Bolshevik et Barricades.

Lorsque les travaux sur le croiseur Krazniy Kavkaz sont repris en 1927, il est prévu de l’équiper de huit pièces de 203mm en quatre tourelles. Il est rapidement trouvé que ces pièces seront trop puissantes pour ce croiseur léger. A la place quatre pièces de 180mm sont installées qui sont des modèles 8in/50 obr.1905 réalésés en 180mm/60 B-1K obr.1931. Ces canons doivent avoir une très grande vitesse initiale mais il s’avère que la durée de vie du tube n’est pas supérieure à dix coups. Ces canons sont améliorés mais leur durée de vie est toujours très courte.

Les essais des premiers canons montrent d’importants défauts et un nouveau modèle est mis en service avec une plus faible vitesse initiale et une longueur de tube inférieure. Ces nouvelles pièces sont désignées 180mm/57 B-1-P obr.1932.

Trois affûts de défense côtière avec ce type de canon ont été mis en service. Le premier est le MO-8-180 qui utilise un canon de 8in/50 réalésé en 180mm/56 avec des performances balistiques similaire au B-1-P. Neuf affût sont construits entre 1933 et 1935 et sont installés en Extrême Orient.

Le second affût est désigné MO-1-180 et mis en service en 1934 avec un total de quarante deux affûts construits en juin 1941 et installés sur douze batteries réparties sur les côtes soviétiques. Les batteries qui survivent à la guerre restent en service jusque dans les années soixante et soixante dix.

Le dernier affût est un affût double développé entre 1931 et 1932 sous la désignation MB-2-180. Un total de huit tourelles en quatre batteries sont installées dans le nord dans les années trente et quarante, six tourelles en trois batteries qui sont installées en Baltique en 1941, six tourelles en trois batteries installées le long de la côte Pacifique dans les années trente et quarante et deux tourelles en une batterie installée sur la Mer Noire après guerre. Les tourelles survivantes à la guerre durent jusque dans les années quatre vingt dix.

Description

Le TM-1-180 est équipé d’un canon modifié de 180mm B-1-P pris sur une batterie d’artillerie côtière MO-1-180. L’épaisseur de la cuirasse autour du canon a été réduite en épaisseur. Près de vingt de ces canons sont disponibles au début de la Seconde Guerre Mondiale et  ils sotn réparties en cinq batteries de trois à quatre pièces, dont la première est formée en 1936. Trois batteries sont affectées sur le front de Leningrad, une passe la guerre sur la Mer Noire et la dernière est bloquée dans la péninsule d’Hanko ou elle sera détruite. Les TM-1-180 demeure en action jusqu’à la fin de la guerre et vont même rester en service jusqu’en 1961.

Un total de huit vérins est présent qui, alliés au faible calibre, permet un tir tous azimut à partir de la voie ferrée. Le canon tire quatre types de munitions, AP, APDS, HE et munition à effet retardé grace à une fusée mécanique VI-16. Tous les projectiles pèsent 97.5kg.

Variantes

180mm/60 B-1K obr.1931, première version installée mais rapidement modifiée. Ils équipent le Krasny Kavkaz

180mm/57 B-1-P obr.1932, version mise en service sur les croiseurs des classes Kirov et Maxim Gorki

MO-8-180 Mod., canon de 203mm réalésé en 180mm/56 obr.1933

MO-1-180, version de défense côtière qui utilise un 180mm/57 B-1-P obr.1932

MB-2-180, version bitube de défense côtière avec 180mm/57 B-1-P obr.1932

TM-1-180

Calibre : 180mm
 
Dimensions
Longueur du tube : 60 calibres, 10.66m (B-1K obr.1931), 57 calibres, 10.345m (B-1P obr.1932) et 56 calibres (obr.1933)
Longueur du wagon porteur : 20m, poids total : 160 tonnes
Poids de l’arme : 17.300kg (obr.1932), 18.500 kg (obr.1931)
Poids total : MK-1-180 : 195 tonnes, MK-3-180 : 247 tonnes, MB-2-180 : 375 tonnes, MO-1-180 : 83.5 tonnes, MO-8-180 : 58 tonnes
Poids d’un obus : 97.5 kg, AP, HE et shrapnel Mod.1928
 
Performances
TM-1-180 : Elévation : jusqu’à 50°, azimut : 200°
MB-2-180 : Elévation : de 0° à +50°, vitesse d’élévation : 10° par seconde, azimut : 360°, vitesse de rotation : 3° par seconde
MO-1-180 : Elévation : de –1° à +50°, vitesse d’élévation : 10° par seconde, azimut : 360°, vitesse de rotation : 2.5° par seconde
MO-2-180 : Elévation de 0° à +47.5°, vitesse d’élévation : 10° par seconde, azimut : 360°, vitesse de rotation : 6° par seconde
Cadence de tir : 3 à 5 coups/min (TM-1-180), 4 coups/min (MK-1-180), 2 coups/min (MK-3-180), 5 coups/min (MO-8-180 et MO-1-180), 4 à 5 coups/min (MB-2-180)
Vitesse initiale : 920 m/sec
Portée : 37.130m (obr.1931), 38.592m (obr.1932)
 
Durée de vie du tube : 320 coups

TM-1-180