Russie
TG-1
Page Précédente

Suivant l’expérience de plusieurs autres armées dans le monde, les soviétiques désirent posséder une pièce d’artillerie super lourde car l’expérience du front occidental lors de la Première Guerre Mondial a démontré que c’était la seule arme capable ...

TG-1

Suivant l’expérience de plusieurs autres armées dans le monde, les soviétiques désirent posséder une pièce d’artillerie super lourde car l’expérience du front occidental lors de la Première Guerre Mondial a démontré que c’était la seule arme capable de détruire des fortifications de plusieurs couches de bétons

A partir de 1937, une recherche est menée pour trouver le calibre idéal avec des obusiers de 450mm, 475mm et 500mm. Finalement c’est le calibre 450mm qui est retenu car son effet sur le béton est identique à de calibres supérieurs tout en apportant une plus grande facilité de manipulation sur le terrain.

Le développement de l’obusier est affecté à l’OKB-172 et les compagnies affectées à sa construction sont identiques à celles du TP-1.

L’obusier TG-1 a un tube de 27.7 calibres soit 13.858m dont 11.055m pour la partie rayée. Le poids du tube est de 85.1 tonnes.

Deux types de munitions sont développés en même temps que l’obusier, une anti-béton et une explosive qui pèse respectivement 2050kg pour 205kg d’explosif et 1450kg pour 276kg d’explosif. Sous une incidence de 70° un de ces obus peut percer une épaisseur de béton de 4.40m.

Avec le projectile anti-béton est associé quatre types de charges pour obtenir des vitesses initiales de 490 m/sec, 430 m/sec, 380 m/sec et 340 m/sec. Avec une charge de 210kg la portée maximale est de 19.500m

Avec le projectile HE, six charges différentes offrent une vitesse initiale de 600 m/sec, 540 m/sec, 480 m/sec, 430 m/sec, 390 m/sec et 350 m/sec. Avec une charge maximale de 233kg la portée est de 24.820m

L’obusier est monté sur le même type de plate-forme que le TP-1, la principale différence réside dans le convoyeur de projectiles. Il permet une élévation comprise entre +15° et +70° mais seulement une capacité de débattement en site de 3° à gauche et à droite. Cette dernière condition est due au fait que l’obusier n’a pas à servir dans un rôle de défense côtière et n’a donc pas à disposer d’une capacité de tir tous azimuts. L’engin doit tirer à partir de sa plate-forme ferroviaire.

Seize pièces sont prévues à la fin de 1942 mais le déclenchement de la guerre en juin 1941 contre les allemands met un terme à ce projet

TG-1

Calibre : 500mm
 
Dimensions
Poids d’un obus : 2050 kg
Longueur du tube : 27.7 calibres
Poids de l’arme : 85.100kg
Longueur du porteur : 33.9m
Poids total : 353.300 kg
 
Performances
Elévation de 15° à +70°, azimut : 360°
Cadence de tir : 1 coup toute les deux minutes
Vitesse initiale : 580 m/sec
Portée : 23.500m