Russie
Sudaev PPS-43, 56-A-135
Page Précédente

Le PPS-42 a été développé par Alexi Sudarev, un ingénieur qui travaillait auparavant sur des engins de construction. Il est né en août 1912 en Russie Centrale à Alatyr et suit une école technique. Après l'école il étudie encore à Gorky puis en 1932 i ...

Sudaev PPS-43, 56-A-135

Le PPS-42 a été développé par Alexi Sudarev, un ingénieur qui travaillait auparavant sur des engins de construction. Il est né en août 1912 en Russie Centrale à Alatyr et suit une école technique. Après l'école il étudie encore à Gorky puis en 1932 il est employé comme technicien dans l'Oural et obtient plusieurs licence pour des engins de déblaiement. En 1936 il entre à l'Institut Industriel Technique de Gorky et en 1938 il entre comme étudiant de troisième année à l'Académie d'Artillerie. En avril 1940 il obtient une bourse d'état et le rang de Lieutenant de l'Armée Rouge.

Alors qu'il est encore à l'Académie il développe un pistolet automatique. En 1941 il devient ingénieur militaire de 3eme classe. Il est à Leningrad lors du siège de la ville et c'est sous le feu ennemi qu'il développe et met au point le PPS-42.

Sudarev tombe malade en 1943 mais continue à travailler depuis son lit jusqu'à sa mort en 1946 à l'âge de 35 ans. Il a reçu l'Ordre de Lénine, l'Ordre de la Guerre Patriotique de 1ere classe, l'Etoile Rouge et un Prix d'Etat.

Le PPS-43 a été construit en près de deux millions d'exemplaires entre 1943 et 1946Sudaev PPS-43

Cette arme a été retirée du service actif en Union Soviétique rapidement après le deuxième conflit mondial.

Cette arme a été reproduite par de nombreux pays, dont la Pologne (Model 43/52) et la Finlande (Model 44 et 44/46) ainsi que la firme hispano-allemande DUX. Cette arme est toujours utilisée dans les milices chinoises ainsi que dans des unités para militaire polonaises.

La Chine la fabrique sous la désignation de Type 43 et non pas de Type 54 comme il a été dit.

Les allemands utilisent les exemplaires capturés sous la désignation MP-719 (r)

Description

Le PPS-42 est réalisé en tôle épaisse, estampée et mise en forme puis rivetée et soudée. La crosse est d'un modèle basculant et métallique et cela rend l'arme appréciée des unités parachutistes et des troupes mécanisées qui trouvent la crosse du PPSh-41 trop encombrante. Lorsque la crosse est repliée, la plaque de crosse se replie aussi autour de la fenêtre d'éjection sur le dessus de la carcasse. Ce détail permet de distinguer un PPS-42 d'un PPS-43 qui a une crosse plus courte et dont la plaque de crosse se replie par le dessous au niveau de la fenêtre d'éjection

Le PPS-42 a été développé en but d'une production à très grande échelle aussi il est extrêmement peu sophistiqué. Il utilise un chargeur spécifique de trente cinq cartouches qui ne peut pas s'adapter au PPSh-41 ni à des armes antérieures.

Il ne tire qu'en automatique mais comme la cadence de tir a été limitée des 900 coups/min du PPSh-41 à 650 coups/min un tireur expérimenté peut réaliser des tirs au coups par coups en jouant sur la détente.

Un frein de bouche en plaque de métal et un compensateur aux allures caractéristiques sont placés à l'avant de la chemise du canon. L'arrière de cette pièce supporte la bouche de l'arme et il est soudé par le dessous sur la chemise et riveté par le dessus.

La crosse est relâchée pour tourner sur le dessus de l'arme par pression sur un bouton à l'arrière de la carcasse.

Le PPS-43 est une version améliorée du PPS-42 après que ce premier ait été utilisé au combat. L'arme est encore d'avantage simplifiée. L'éjecteur fixe du PPS-42 est retiré et la tige de guidage du ressort de recul peut se projeter sur l'avant de la culasse lorsqu'elle part vers l'arrière et sert ainsi d'éjecteur.

Sudaev PPS-43Le chargeur est orienté vers l'avant avec un angle plus prononcé, la crosse est plus courte et sur les dernières versions le frein de bouche n'est plus soudé sur le dessous de la chemise mais sur une plaque additionnelle pour offrir un support supplémentaire à la bouche.

L'arme fonctionne sur le principe du retour de recul à culasse ouverte. La sécurité est placée sur l'avant du pontet.

L'équipement de visée arrière est sous forme de L basculant gradué sur 100m et 200m alors que l'avant est une lame fixe. Le canon est chromé avec une durée de vie de vingt mille coups

Sudaev PPS-43

Désignation : Pistolet-Pulemyot Sudaeva obr 1943G
Calibre : 7.62mm x 25 Type P patron obr 1930g
 
Fonctionnement : par recul, tir automatique
Approvisionnement : chargeur amovible à 35 cartouches
 
Dimensions
Masse à vide : 3.36 kg, 3.93 kg chargé (PPS-43) ; 2.95kg à vide et 3.63kg chargée (PPS-42)
Poids d’un chargeur plein : 0.568kg PPS-43 et 0.681kg PPS-42
Longueur totale : 819 mm crosse sortie, 616 mm crosse  rentrée (PPS-43) ; 907mm crosse sortie et 641mm crosse rentrée (PPS-42)
Longueur du canon : 254 mm (PPS-43), 273mm (PPS-42), 4 rayures à droite
 
Performances
Vitesse initiale : 500 m/sec (PPS-43), 488 m/sec (PPS)
Cadence de tir : cyclique  de 650 coups/min et automatique d e100 coups/min (PPS-43), 700 coups/mn cyclique, 100 coups/min automatique et 40 coups/min sélectif  (PPS-42)
Portée effective : 200m
 
Constructeur :   Manufacture d'Etat
                            Tulskii Oruzheinyi Zavod (TOZ), Tula, Russie
Mise en service : 1943
Pays utilisateurs : Algérie, Grenade, Guinée, Guinée Equatoriale, Irak, Liban, PLO, Sierra Leone, Somalie, Yémen