Russie
SU-T-27, T27 P76
Page Précédente

La tentative suivante est plus réussie lorsqu’en 1933 l’usine Putilov crée sur la base d’une T-27 une pièce d’artillerie automoteur. Ce système comprend deux chenillettes T-27. La première transporte les équipements de visée et deux hommes ainsi que ...

SU-T-27, T27 P76

La tentative suivante est plus réussie lorsqu’en 1933 l’usine Putilov crée sur la base d’une T-27 une pièce d’artillerie automoteur. Ce système comprend deux chenillettes T-27. La première transporte les équipements de visée et deux hommes ainsi que cinquante munitions alors que sur la seconde une pièce d’artillerie de 76mm obr.1927 avec de la place pour un chauffeur et  huit munitions.

L’installation de la pièce d’artillerie nécessite de raser toute la superstructure et le haut de la chenillette atteint à peine les 1.25m. Le réservoir de carburant et le système de refroidissement sont déplacés vers l’arrière et le circuit électrique est simplifié. Le canon dispose d’un débattement en élévation de -3° à +35° et en azimut de 18° à droite et à gauche.

Trois prototypes sont construits pour l’Armée Rouge en 1934. Lors des essais, les caractéristiques attendues ne sont pas démontrées et l’effet du recul est problématique. D’autres parts le moteur lors des déplacements en tout-terrain est rapidement en surchauffe. Les travaux pour mettre l’engin en condition d’adoption par l’armée sont stoppés avant d’être terminés.

SU-T-27, T27 P76

Dimensions

Poids en ordre de combat : 3.000kg

Longueur : 2.60m, largeur : 1.830m, hauteur : 1.60m

Garde au sol : 240mm

 

Motorisation : un moteur Ford AA de 39.4cv à 2200 tours/min

 

Performances

Vitesse : 36 km/h, autonomie : 110km, obstacle vertical : 0.50m, tranchée : 1.20m, passage à gué : 0.50m, pente : 30°

 

Armement : un canon de 76.2mm obr.1927 L/16.5 avec 8 munitions

                Elévation : de -3° à +35°, azimut : 18° à droite et à gauche

 

Blindage : avant et superstructure : 10mm, arrière et bas de caisse : 4mm

 

Equipage: deux hommes