Russie
SU-80, СУ-76Д, СУ-74-Д
Page Précédente

Durant l’été 1943, les ingénieurs de l’usine automobile Gaz de Gorki sous la direction de S.N. Astrov, en collaboration avec le bureau NATI livrent les plans de deux engins blindés sous la désignation de chasseur de chars Gaz-74D. L'engin utilise ...

SU-80, СУ-76Д, СУ-74-Д

Durant l’été 1943, les ingénieurs de l’usine automobile Gaz de Gorki sous la direction de S.N. Astrov, en collaboration avec le bureau NATI livrent les plans de deux engins blindés sous la désignation de chasseur de chars Gaz-74D.

L'engin utilise la même caisse qu'un SU-74B après installation d'un moteur diesel d'origine américaine et de sa transmission.

Pourtant, compte tenu de la difficulté d'approvisionnement en moteur d'origine américaine que l'industrie soviétique a du mal à construire en grande série et de l'émergence du SU-76M comme engin antichar léger, la production du SU-74D est abandonnée

A l'origine, deux modèles  d’engins sont présentés en même temps, le premier modèle a un compartiment de combat placé à l’arrière du véhicule. Cette version adopte le même type de casemate que le Gaz-71 et que le SU-12 déjà adopté et mieux connu comme SU-76. Ce type d’organisation a l’avantage de mieux distribuer les masses sur le châssis et surtout les roues de route et cela améliore la manœuvrabilité de l’engin. En revanche cette version a généralement un poids supérieur et une silhouette plus haute.

La seconde version présentée comme SU-76B est proche du SU-IT-76. L’engin se caractérise par une faible hauteur et un blindage puissant qui atteint 45mm sur l’arc frontal avec des plaques de blindage inclinées.

SU-80, СУ-76Д, СУ-74-ДL’engin est armé d’un canon de 76mm S-1 construit en série pour le SU-76I. Le véhicule doit recevoir un moteur diesel GMC-71 fournit dans le cadre du Lend-Lease et dont la production est prévue en URSS par l’usine YaMZ.

Le projet du SU-76B/SU-74D représente un hybride intéressant  entre le char léger T-70, un moteur d’origine américaine et des particularités apportées par les ingénieurs de Gaz et dans l’ensemble il est très proche des chasseurs de chars Hetzer allemands.

Le train de roulement est celui d’un char léger T-70 avec cinq galets de route à suspension à barre de torsion individuelle et quatre galets de support. Le barbotin est à l’avant et la poulie de tension à l’arrière.

La caisse de l’engin est réalisée en plaque de blindage roulée d’une épaisseur de 10 à 45mm qui sont jointes entre elles par soudure. Le compartiment de combat est combiné avec le compartiment de contrôle et il contient les quatre hommes d’équipage, chauffeur-mécanicien, chef de char, tireur et chargeur. Dans la plaque frontale une embrasure est coupée pour recevoir un canon de 76mm monté sur un cadre.

L’armement principal de l’engin est un canon de 76mm F-34 installé dans la plaque frontale de la superstructure.

Ce canon peut être orienté sur le plan horizontal de 13.5° dans chaque direction. L’angle maximal d’élévation est compris entre -5° et +14°. L’installation du canon, y compris au niveau de son masque est très similaire à celle du SU-76I.

La superstructure en plaques d’acier inclinées autorise un volume interne acceptable pour les quatre hommes d’équipage.

Le compartiment motopropulseur est placé dans l’arrière de l’engin et comprend un moteur diesel américain GMC-71 dont la production sous licence est prévue à Yaroslavl, YaMZ sous la désignation YaAZ-204

Sur le toit de la casemate il y a trois trappes dont celle du chef d’engin avec un tourelleau qui comporte six périscopes d’observation.

L’engin est construit sous la forme d’un prototype expérimental sous les désignations SU-76-I ou SU-74. Les tests sont positifs mais en 1943, un canon de 76mm de 41 calibres n’est plus suffisant pour engager avec succès les meilleurs chars allemands. Aussi sa mise en service n’est pas considérée prioritaire.

Cependant les travaux sur l’amélioration du Gaz-74 ne sont pas encore terminés et en 1944, une version améliorée est envisagée sous la désignation Gaz-76D ou SU-76D pour diesel. Même si le nouveau canon S-54 n’est pas rendu disponible pour l’engin, il va passer des tests avec un canon S-1 et un blindage frontal porté à 60mm, sous la désignation SU-80.

Pourtant il n’est toujours pas adopté, particulièrement parce qu’il n’apporte pas d’avantages majeurs par rapport au SU-76 construit en grande quantité et parce qu’il utilise un moteur d’importation qui finalement ne peut être produit par Yaroslavl ou Miass et dont la production chez Gaz a fortement été handicapée par des bombardements en 1943.

 

Valeurs pour le SU-74D
Dimensions
Longueur : 5.85m, largeur : 2.43m, hauteur : 1.96m
Poids en ordre de combat : 11.6 tonnes
 
Motorisation : un moteur GAZ-60 de 145cv
 
Mobilité
Vitesse : 40 km/h sur route, autonomie : 250km, obstacle vertical: 0.75m, tranchée: 2.00m
 
Armement :           un canon de 76.2mm F-34 avec 71 munitions
                                               Elévation de -5° à +14°, azimut : 13.5° à droite et à gauche
 
Blindage : de 25mm à 60mm
 
Radio : 12RT-G
 
Equipage : 4 hommes