Russie
SU-122-44 Grom-2
Page Précédente

Même si le SU-100 se révèle un formidable engin de combat, il présente de nombreux défauts parmi lesquels les deux principaux sont la mauvaise transmission de l’engin et le recul trop important du canon pour ce type de châssis. Les caractéristiq ...

SU-122-44 Grom-2

Même si le SU-100 se révèle un formidable engin de combat, il présente de nombreux défauts parmi lesquels les deux principaux sont la mauvaise transmission de l’engin et le recul trop important du canon pour ce type de châssis.

Les caractéristiques du châssis du T-34 ne permettent pas d’emporter de pièces d’artillerie plus puissante, aussi la création d’un nouvel engin antichar doit attendre la mise au point d’un char remplaçant le T-34

Le développement d’un char destiné à remplacer le T-34 a été lancé dès 1942 au sein du bureau d’étude No.183 de l’usine de Kharkov qui a alors déménagé dans la région de NizhnyTagil à l’usine Uralvagonzavod et prend la forme du T-43 avec une tourelle triplace.

SU-122-44 Grom-2Puis à la fin de l’année 1943, le développement d’un engin plus moderne débute sous la forme du T-44. Si ce char possède une tourelle dérivée des T-43 et T-34, sa caisse subit de lourds changements. Le plus important est le positionnement en place transversale d’un moteur V-44 ce qui permet de réduire la hauteur et la longueur de la caisse. Le gain de poids  permet de renforcer l’épaisseur du blindage. Le volume du compartiment de combat est également augmenté et la tourelle est déplacée en position plus centrale.

Une transmission nouvelle à 5-vitesses est installée et grâce à un nouvel équipement d’alimentation la puissance du moteur est poussée de 500cv à 520cv.

Une autre différence principale par rapport aux T-34 est l’abandon des suspensions de type Christie pour une suspension à barre de torsion

En parallèle au développement d’un nouveau char moyen, des automoteurs d’artillerie sont également développés et ainsi à partir de l’automne 1944 à Sverdlovsk des automoteurs SU-85 et SU-122 sont mis en service sur châssis T-34.

Entre juin et octobre 1944, plusieurs autres projets d’automoteur d’artillerie sont étudiés dont certains sur châssis du nouveau char T-44.

Ainsi en octobre 1944, cinq nouveaux projets d’automoteur sont présentés

Le SU-122P avec canon D-25S de 122mm

L’ESU-100 avec canon de 100mm D-10S à l’intérieur d’une casemate à l’arrière du châssis

Le SU-100-M-1 avec canon de 100mm D-10S sur châssis T-34 mais avec casemate arrière

SU-100-M-2, avec canon de 100mm D-10S sur châssis T-44 mais avec casemate arrière

Le SU-122-44 avec canon de 122mm D-25-44S sur la base d’un T-44 avec casemate en position avancée.

Les deux meilleurs projets se révèlent être le SU-100-M-2 et le SU-122-44 et en octobre 1944, l’UZTM est chargée d’en produire des prototypes, le SU-100-M-2 recevant la désignation Uralmash et le SU-122-44 celle de Grom.

Chacun des deux prototypes reçoit deux types de pièce d’artillerie, un D-10 de 100mm et un D-25 de 122mm et au final les engins reçoivent les désignations d’Uralmash-1/SU-101, Uralmash-2/SU-102, Grom-1/SU-100-44 et Grom-2/SU-122-44.

Le SU-122-44 est basé sur un châssis de T-44 avec un compartiment de combat en position frontale.

Il est armé d’un canon rayé de 122mm D-25S déjà employé sur le char IS-2. Une mitrailleuse d e7.62mm DT est placée en position coaxiale au canon

Pour les tirs directs, un viseur TSh-17 est employé et pour les tirs indirects, le viseur panoramique M-30 est envisagé.

Le blindage frontal de l’engin est équivalent à celui du T-44 soit 90mm.

Le poids estimé du véhicule est de 35 tonnes ce qui est de trois tonnes supérieur à celui du char T-44 et permet d’imaginer une vitesse inférieure.

Cependant le projet n’est jamais concrétisé et il devient rapidement clair que les dimensions, particulièrement la longueur de l’engin seront trop importante, principalement à cause de la longueur du canon D-25S.

Parallèlement à ce constat, le SU-100-M-2 avec sa casemate en position arrière offre une longueur inférieure avec un blindage renforcé. Il est donc décidé d’abandonner les travaux sur le SU-122-44 pour les concentrer sur le SU-102. Le développement du SU-122-44 est abandonné officiellement en mars 1945

 
 
Dimensions
Longueur : 6.07m pour la caisse et 9.14m avec le canon, largeur : 3.10m, hauteur : 2.20m
Poids : jusqu’à 35 tonnes
 
Motorisation : un moteur diesel V-44 de 500cv
 
Mobilité
Vitesse : 47.5 km/h, autonomie : 200km
 
Armement :           Un canon de 122mm D-25S
                                Une mitrailleuse DT de 7.62mm
 
Blindage : 90mm à l’avant et 75mm sur les côtés
 
Equipage : 4 hommes