Russie
SU-122
Page Précédente

A l’été 1942, ce projet d’adaptation de l’obusier M-30S de 122mm sur un châssis de T-34 est développé par l’équipe de l’usine UZTM de Sverdlovsk sous la direction de Z. Kotin, L. Gorlitskiy et E. Shilnishchkov suite à une demande de l’état-major d’av ...

SU-122

A l’été 1942, ce projet d’adaptation de l’obusier M-30S de 122mm sur un châssis de T-34 est développé par l’équipe de l’usine UZTM de Sverdlovsk sous la direction de Z. Kotin, L. Gorlitskiy et E. Shilnishchkov suite à une demande de l’état-major d’avril 1942. La firme UZTM Uralmashzavod a lancé simultanément deux projets. Le SG-122(A) sur châssis Pz.Kpfw.III avec obusier M-30 sous casemate et un chasseur de char, désigné U-34, qui combine le canon de 76.2mm F-34 du T-34 sous casemate sur un châssis de T-34, mais suite à l’absence de tourelle, l’engin est 70cm plus bas, avec un blindage plus épais et plus léger de deux tonnes. UZTM décide alors de combiner les deux projets avec un engin désigné U-35.

L’U-35 est un châssis de char T-34 sur lequel la tourelle et le compartiment de combat ont été remplacés par une superstructure blindée. En décembre 1942, après une série de tests, l’engin est accepté au service actif et immédiatement mis en production sous la désignation SU-122, pour Samokhodnaya Ustanovka. Jusqu’en août 1943, date de la fin de production mille cent quarante huit engins seront construits par Uralmash, d’autres sources annoncent six cent trente huit engins seulement.

SU-122Il sert principalement en soutien d’infanterie contre les blindés adverses. Sa puissance et son blindage en font un engin apprécié des équipages. Les principaux défauts qui lui sont reprochés sont un volume du compartiment d’équipage insuffisant, l’encombrement de la pièce d’artillerie, la longueur du recul, une mauvaise visibilité pour le chauffeur et l’absence de trappe d’accès dédiée au chauffeur

Description

Le SU-122 jouit d’un blindage frontal de 45mm d’épaisseur sous une inclinaison de 30°, les parois latérales font aussi 45mm d’épaisseur mais sont presque verticale et le toit et le plancher font 20mm d’épaisseur.

L’obusier M-30 Mle.1938 L/22.7 de 122mm dispose d’une élévation comprise entre -3° et +26° avec une capacité de débattement latéral de 10° à droite et à gauche. Les ingénieurs ont du imaginer un affût relié à la caisse de l’engin avec une longueur de recul réduite à 1600mm

Initialement cet obusier n’utilise que des munitions HE, il emporte quarante munitions à charge séparée d’un poids total de 21.7kg. A partir de mai 1943 une munition HEAT est mise à disposition sous la forme de la BP-460A. Cette munition pèse 26.71kg et a une vitesse initiale de 505 m/sec avec une pénétration sous un angle de 90° de 200mm de 100m à 2000m

L’engin n’est pas équipé d’armes de défense rapprochées et l’accès au compartiment de combat s’effectue par une trappe unique sur le toit de la casemate. L’équipage dispose de son armement individuel plus deux pistolets mitrailleurs avec vingt chargeurs soit 1420 munitions. Le véhicule emporte aussi vingt grenades à main F-1.

Les systèmes de visée sont sommaires avec un viseur panoramique pour le tir depuis une position protégée et un PTC-5 pour l’observation au niveau du chef de char. L’engin  est équipé d’une radio 9RM avec antenne fouet.SU-122

L’équipage est de cinq hommes, le chauffeur, installé à l’avant gauche, le tireur sur la gauche derrière le chauffeur, le chef de char sur la droite et deux chargeurs à l’arrière de la culasse.

L’engin partage de nombreux composants mécaniques avec le T-34 obr.1942, dont le châssis, la transmission, les suspensions et le moteur. Il a des caractéristiques en termes de mobilité similaire à celles du char de combat. L’engin présente un train de roulement de type Christie avec cinq roues principales avec des chenilles de 500mm de large à 71 patins. Il est propulsé par un moteur V-2 de 500cv installé à l’arrière de la caisse couplé avec une transmission mécanique.

Variantes

SU-122, version de base qui donne satisfaction malgré de mauvaise qualité de pénétration

SU-122 de fin de production, le mantelet au lieu d’être protubérant et rectangulaire devient sous forme de boule comme sur les SU-85

SU-122M, Prototype qui est développé à partir de janvier 1943 et présenté en avril 1943 avec un compartiment de combat plus grand, la hauteur en particulier est augmentée de 50mm, et une trappe d’accès individuelle pour le chauffeur. La mise en place d’un viseur de tir direct T-10 entraîne aussi une modification de l’emplacement des sièges à l’intérieur ainsi que des trappes de toit. Le M-30S est remplacé par une variante de l’obusier U-11 installé sur le char KV-9, désignée D-11. Celui-ci est placé sur un berceau sur le cadre et tourne sur un cadre vertical. Les fixations du cadre ne se font que sur la partie frontale, sans rien sur les côtés ni le dessous.

La longueur du recul du canon passe de 1600mm à 1100mm ce qui améliore le confort de l’équipage à l’intérieur

Le premier prototype est terminé en avril 1943 et les essais validés en mai. Les principaux défauts reprochés à l’engin sont un poids excessif et pas assez de munitions emportées, avec seulement trente quatre pièces

L’engin n’est pas placé en production car le SU-85 lui est préféré

SU122-III : Il s’agit de la tentative d’installation sur un châssis de SU-85 d’un obusier D-6 de 122mm qui est plus léger et plus petit que l’U-11. Mais le manque de fiabilité du système de recul de cet obusier et ses faibles capacités antichar contraignent à l’abandon du projet. Pourtant, il semble qu’à la fin de la guerre près de seize engins aient été construits sur la base de SU-100

SU-122
Dimensions :
Poids total en ordre de combat : 29.560kg
Longueur : 6.10m, largeur : 3m, hauteur : 2.235m
 
Motorisation : un moteur diesel  V-2-34 de 500cv à 1800 tours/min
Puissance spécifique : 16.18 cv/t, capacité du réservoir : 420 litres interne et 270 litres en réservoirs externes
Consommation : 156 litres au 100 km sur route et 255 litres au 100 km en tout terrain
 
Performances
Vitesse maximale sur route : 55 km/h, 25 km/h en tout terrain, autonomie : 270km de route ou 165 km en tout terrain,
pente : 35°, obstacle vertical : 0.8m, passage à gué : 1.3m, tranchée : 2.5m
 
Armement : un obusier de 122mm M-30S Model 1938 L/22.7 avec 38 à 40 munitions
                Elévation : de –3° à +25°, azimut : 10° à gauche et à droite
 
Blindage :
Caisse avant haut : 45mm à 40°, caisse avant bas : 45mm à 30°, côtés haut : 45mm de 50° à 70°, côtés bas 45mm à 90°, arrière : 45mm à 40°, 50° et 70°, toit : 20mm à 0°, plancher : 20mm à 0°
Mantelet : 65mm arrondi
 
Radio : 9R
 
Equipage : cinq hommes
Constructeur : Zavod N°9

SU-122

SU-122