Russie
SA-N-9 Gauntlet / 3K95 Kinzhal, Klinok, 9M331
Page Précédente

Le 3K95 Kinzhal est la version navalisée du système de missiles antiaériens Tor développé par Altair, sous la direction de S.A. Fadeev, et qui porte la désignation OTAN de SA-N-9 Gauntlet. Le missile est de son côté développé par le BPI Fakel Le K ...

SA-N-9 Gauntlet / 3K95 Kinzhal, Klinok, 9M331

Le 3K95 Kinzhal est la version navalisée du système de missiles antiaériens Tor développé par Altair, sous la direction de S.A. Fadeev, et qui porte la désignation OTAN de SA-N-9 Gauntlet. Le missile est de son côté développé par le BPI Fakel

Le Kinzhal est un système de missiles antiaériens à courtes distances capable de repousser une attaque massive de missiles anti-navires et anti-radar à basse altitude, de bombes guidées ou non, d'avions ou d'hélicoptères. Il peut également être engagé contre des navires de surfaces ou des bâtiments à effet de surface.

Il est installé sur des navires de différentes classes avec un déplacement de plus de 800 tonnes.

Les essais ont eu lieu en 1982 en mer Noire avec un système embarqué sur un bâtiment d elutte anti-sous-marine Projekt 1124. Lors d'une démonstartion au printemps 1986, 4 missiles de croisière P-35 ont été lancés à partir d'installations côtières et tous ont été abattus par quatre 3K95.

Le système est finalement adopté en 1989 pour équiper les grands navires anti-sous-marins Projekt 1155 avec huit modules de huit roquettes. Depuis le système est utilisé sur le croiseur lourd Admiral Kuznetsov, le croiseur à propulsion nucléaire Pierre le Grand (PR. 1144.4), les grands navires anti-sous-marins de type A155, 11551 et les plus récents navires de garde de type Neustrashimyy.

Le système tire un missile anti-aérien télécommandé 9M330-2, similaire aux missiles 9M330 et 9M331

Le lancement du missile s'effectue à la verticale sous l'action d'une catapulte et le missile est orienté sur sa cible avant même que son moteur de croisière soit lancé. La charge militaire à fragmentation est commandée par une fusée radioélectrique à impulsions à proximité immédiate de la cible.

Les missiles sont transportés dans des conteneurs scellés et n'ont besoin d'un contrôle que tous les dix ans

Le système de contrôle est conçu pour permettre l’utilisation simultanée du missile et de l’artillerie du navire pour l’une des cibles qui l’accompagnent. Il comprend un module de détection qui résout les tâches suivantes:
• la détection des cibles en vol, y compris les cibles à basse altitude et en surface;
• suivi simultané de 8 cibles maximum;
• analyse de la situation aérienne avec fixation d'objectifs par  niveau de danger;
• génération de données de désignation de cible et de sortie de données (en distance, relèvement et altitude);
• attribution de la désignation de cible à la défense aérienne du navire.
Le système est doté de son propre équipement de détection radar - le module K-12-1 qui lui donne  une indépendance totale et des capacités opérationnelles dans les environnements les plus complexes.

La portée du radar est de 45km avec un plafond de 3500m.

Le système peut engager simultanément quatre cibles dans un secteur de 60° à droite et  gauche avec une capacité à diriger jusqu'à huit missiles simultanément. Selon le mode radar le temps de réaction varie de 8 à 24 secondes.

Le système peut également diriger le tir du canon AK-30M de 30mm pour des cibles jusqu'à 200m.

Sans les missiles le module complet pèse 41.5 tonnes et occupe une surface de 113 m².

 
Dimensions
Nombre de missiles : 24 à 64
Poids d'un missile : 165kg, dont 15kg de charge militaire
Poids du système : 41 tonnes
 
Performances
Rayon d'action : entre 1500m et 12km
Plafond : entre 10m et 6000m
Vitesse de la cible : 700 m/sec
Capacité d'engagement maximal de cible : 4 , capacité de suivi maximal de missiles : 8
 
Equipe de pièce : 8 hommes