Russie
SA-4 Ganef / 2K11 Krug
Page Précédente

Le SA-4 Ganef est un missile sol air, de moyenne à haute altitude qui a été présenté en public pour la première fois en mai 1964. Le système est désigné dans l’armée soviétique comme 2K11 Krug. Il est conçu par les bureaux de l’ingénieur Eremov, le s ...

SA-4 Ganef  /  2K11 Krug

Le SA-4 Ganef est un missile sol air, de moyenne à haute altitude qui a été présenté en public pour la première fois en mai 1964. Le système est désigné dans l’armée soviétique comme 2K11 Krug. Il est conçu par les bureaux de l’ingénieur Eremov, le système de guidage 1S32 est développé par les bureaux de l’ingénieur Drize alors que le missile 3M8 est développé par les bureaux de l’ingénieur L.V. Luul’yev de Sverdlovsk depuis devenu Navator NPO à Ekaterinburg. Dès février 1958, les soviétiques ont décidé de produire un missile capable d’atteindre une cible volat à 600 m/sec à une altitude comprise entre 3000m et 25.000m et à une distance de 45km avec une probabilité de coup au but de 80% sur un appareil de la taille d’un Illyushin Il-28 Beagle à 20km d’altitude tout en gardant la possibilité de détection d’appareils de la taille de MiG-15 jusqu’à 115km.Le missile est finalement adopté en 1964 après de nombreux tests et révisions. Sa construction est programmée avec la station de détection 1S12 construite par la Lianozovskom elektromekhanicheskom zavod, le système de guidage 1S32 par la Mariyskom mashinostroitel'nom zavod et le lanceur 2P24 avec le missile 3M8 par la Sverdlovskom mashinostroitel'nom zavod.

En plus des modifications approtées au missile des améliorations au système de guidage, principalement en phase final sotn approtées par les capacités d’illumination de cible du 2K12 Kub ainsi que par le système de guidage par radar doppler semi-actif 3M9. IL est envisagé à partir de ce type de solution de réaliser un missle universel capable d’engager des chasseurs comme des missiles balistiques. Les travaux sur le nouveau système S-300U destiné à intercepter tous les types de missiels tactiques vont mettre un terme à ces recherches.

SA-4 Ganef 2K11 KrugIl a été déployé  en plus de l’armée soviétique dans les armées bulgares, est-allemandes, tchécoslovaques, polonaises et égyptiennes. Dans ce dernier pays les systèmes déployés ont été retournés en Union Soviétique avant la guerre de 1973. Ce système est transportable par voie aérienne à bord d’An-22 Cock. L’engin sera remplacé par le S-300U.

Les unités de défense aériennes des fronts et des armées combinées et armées de char comprennent plusieurs brigades de SA-4, deux pour les fronts et une par armée. La brigade consiste en un état-major et trois bataillons SAM avec chacun huit ZU-23 ou ZSU-23/4 et trois batteries SA-4 ainsi qu’un bataillon technique avec un radar Long Track et un radar Thin Skin. En temps de paix, chaque batterie de Ganef a un radar Pat Hand, trois lanceurs SA-4 et quatre camions de recomplètement Ural-375. En temps de guerre un quatrième lanceur est ajouté à chaque batterie.

Le système est normalement déployé entre 10 et 25km derrière le front et prend place dans le système antiaérien qui comporte aussi des SA-2, SA-6, SA-7, SA-8, SA-9, SA-11 et SA-13 ainsi que des canons antiaériens de 23mm et de 57mm.

Pays utilisateur

Allemagne de l’Est, les lanceurs ont été transférés à l’Allemagne réunifiée

Arménie, entre 1993 et 1996, la Russie a annoncé avoir vendu à l’Arménie vingt sept unités de tir et trois cent quarante neuf missiles

Azerbaïdjan, des engins seraient en service

Bulgarie, jusqu’à trente lanceurs livrés, depuis retirés

Corée du Nord, une certaine quantité d elanceurs avec missiles associés aurait été livrée

Egypte, retirés avant 1973 et retournés en URSS

Hongrie, un régiment de vingt cinq lanceurs en service, retirés au milieu des années quatre vingt dix

Pologne, trente lanceurs retirés en 2011

Russie, jusqu’à cinq cent lanceurs en service, retirés à partir des anénes quatre vingt dix. Le smissiles sont depuis convertis en drones d’entraînement 9M316M Virazh

Tchécoslovaquie, une brigade en service, les engins sont retirés au début des années quatre vingt dix

Turkmenistan, trente unités de tir seraient en service

Ukraine, le pays conserve des engins en stock

Description

Chaque lanceur est composé d’un châssis chenillé blindé sur lequel est montée une plate-forme hydraulique tournante qui emporte deux missiles. Le châssis est d’un modèle nouveau. Le chauffeur est assis à l’avant du véhicule sur la gauche avec une trapep d’accès en un seul morceau sur l’avant de laquelle il y a deux périscopes. Sur l’avant du glacis une plaque est soudée pour empêcher l’eau de courir à l’intérieur du véhicule lors des opérations de franchissement de gué. Le moteur est à la droite du chauffeur et les reste de la place à l’intérieur du véhicule est utilisé par l’équipage et l’électronique.

Des trappes d’accès pour les autres membres d’équipages sont installées de chaque côté du lanceur.

La suspension à barre de torsion est composée de sept roues de route jumelées enveloppées de gomme avec barbotin à l’avant et poulie de tension à l’arrière et et quatre galets presseurs. Des amortisseurs hydrauliques sont installés sur les premières et dernières roues de route. L’engin est équipé d’un système de protection NBC mais n’emporte aucun équipement de vision nocturne et n’a aucune capacité amphibie.

Ce châssis a depuis été utilisé pour l’obusier de 152mm 2S3 et le poseur de mines GMZ.

Le lanceur peut tourner sur 360° et les missiles relevés pour le tir. Avant celui-ci les équipements de protection sur les réacteurs doivent être retirés ainsi que les barres de blocage des missiles, utilisées lors des déplacements, et celles de la plate-forme. Le missile de gauche est transporté à une hauteur de 25cm supérieure à celui de droite.

Le missile est lancé grâce à quatre moteurs roquettes à propulsif solide montés extérieurement au corps de la même manière que sur le missile britannique Bloodhound. Après le tir les moteurs roquettes sotn expulsés dès que la vitesse d’ignition du moteur ramjet est atteinte. On pense que le missile a une portée de 72.000m maximum et de 9300m minimum avec un plafond minimum de 1100m et maximum de 24.000m. Les quatre empennages sont fixes et les quatre ailes sont manipulées hydrauliquement.

Un engagement typique est comme suit : la cible est détectée à longue portée par le radar d’alerte aérienne Long Track monté sur une version allongée du tracteur AT-T et qui est aussi utilisé par le SA-6. Le radar opère en bande E et transfère les données à la batterie SA-4 ou le radar de contrôle du tir et de guidage Pat Hand prend le relai.Les données d’altitude sont fournies par le radar d’altimétrie Thin Skin monté sur camion ou sur remorque et qui opère en bande H.

Le radar Pat Hand/1S32 opère aussi en bande H et il est monté sur un châssis similaire au SA-4. Le radarSA-4 Ganef 2K11 Krug acquiert la cible et une fois que celle-ci entre dans la zone de portée, le missile est tiré et guidé sur la cible par radio avec guidage semi-actif pour la phase terminale. Le missile est traqué en vol par un transpondeur actif continu fixé sur un de ses empennages.

Les recharges sont emportées sur un camion de type Ural-375 avec un missile par camion. Le rechargement est réalisé à l’aide d’une grue attachée à la batterie.

Le poids au lancement du missile est de 1800kg, avec une tête militaire HE de 135kg dans chacune des versions et équipé avec une fusée de proximité. Le diamètre du missile est de 0.90m, l’envegure de l’empennage de 2.60m et celui des ailes de 2.30m.

Désignation soviétique :

Le système 2K11 Krug est composé d’un lanceur 3M8 avec missile 9M8, sur un véhicule lanceur 2P24. Lui sont associés au niveau de la batterie, un véhicule porteur du radar de guidage 1S32 / Pat Hand et des engins de recomplètement 2T6, et au niveau du bataillon, un radar de détection P-40 / 1S12 Bronya/ Long Track et un radar d’altimétrie PRV-16 / 1RL132 Naklon / Thin Skin.

La batterie SA-4 peut aussi être intégrée dans le système de support de combat 9S44 Krab K-1 qui peut comporter les radars P-10 Knife Rest, P-12 ou P-18 Spoon Rest, P-15 ou P-19 Flat Face, P-15M Squat Eye et P-40 1S12 Long Track

Variantes

SA-4A       9M8 (3M8), système 2K11 Krug, version intiale du missile, cette version mesure 9.15m de long

SA-4B        9M8M (3M8M), système 2K11A Krug-A, cette version tire les enseignements de la guerre du Vietnam en tentant de réduire les angles morts, aussi le plafond de tir minimal est porté de 3000m à 250m et la distance de tir de 11km à 9km. Cette version est adoptée en 1967, il mesure 8.80m de long
9M8M1 (3M8M1), système 2K11M Krug-M, version adoptée en 1971 avec une portée maximale qui passe de 45km à 50km
9M8M2 (3M8M2), système 2K11M1 Krug-M1, version adoptée en 1974 avec un plafond qui passe de 23.500m à 24.000m alors que le plafond minimal est réduit de 250m à 150m. la portée minimale est réduite de 11km à 6 à 7km.

9M316M Virazh, drone cible développé sur la base d’un châssis SA-4 et proposé à l’exportation en 1994.

SA-4 Ganef 2K11 Krug
 
Krug
Krug-А
Krug-М
Krug-М1
Portée
Entre 11 et 45km
Entre 9 et 50km
Entre 9 et 50km
Entre 6 à 7 et 50km
Plafond
Entre 3000m et 23.500m
Entre 250m et 23.500m
Entre 250m et 24.500m
Entre 150m et 24.500m
Probabilité d’atteinte d’un appareil de type F-4C ou F-105D
70%
70%
70%
70%
Vitesse maximum de la cible
800 m/sec
800 m/sec
800 m/sec
800 à 1000 m/sec
Temps de réaction
60 sec
60 sec
60 sec
60 sec
Vitesse de vol
800 à 1000 m/sec
800 à 1000 m/sec
800 à 1000 m/sec
800 à 1000 m/sec
Poids du missile
2450 kg
2450 kg
2450 kg
2450 kg
Poids de la tête militaire
150 kg
150 kg
150 kg
150 kg
Durée de la mise en batterie
5 min
5 min
5 min
5 min
Mise en service
1965
1967
1971
1974
 
Dimensions
Dimensions du lanceur
Longueur: 9.46m, véhicule seul 7.8m, largeur 3.2m, hauteur avec le missile 4.472m
Garde au sol : 440mm, largeur de voie : 2.66m, longueur de chenille au sol : 5m
 
Motorisation : un moteur diesel de 600cv
Capacité du réservoir : 500 litres
Largeur des chenilles 540mm
 
Performances
Vitesse maximale : 50 km/h, autonomie 300km, pente : 60%, obstacle  vertical : 1m, tranchée : 3.20m
 
Armement : 2 missiles 3M8M2
Vitesse maximale    Mach 2.5
Portée maximale : 8000m (3M8M), 9300m (3M8M1), 11000m (3M8M2)
Portée minimale : 550m (3M8M), 720m (3M8M1), 500m (3M8M2)
Altitude maximale : 27.000m (3M8M et 3M8M1), 24.000m (3M8M2)
 
Engins associés 
Long Track, acquisition
Pat Hand, guidage et contrôle
Thin Skin, altimètre
Véhicule d’approvisionnement sur châssis Ural 375D
 
Equipe de pièce : cinq hommes
Mise en service : 1967, première apparition en 1964

SA-4 Ganef 2K11 Krug