Russie
SA-18 Grouse / 9K38 Igla, 9M39
Page Précédente

Le développement d'un nouveau lance-missile antiaérien portable a été initié en 1971 avec pour objectif d'apporter le saméliorations suivantes aux engins en service.       Protection de la tête charcheuse à infrarouge contre les interférences opt ...

SA-18 Grouse / 9K38 Igla, 9M39

Le développement d'un nouveau lance-missile antiaérien portable a été initié en 1971 avec pour objectif d'apporter le saméliorations suivantes aux engins en service.

      Protection de la tête charcheuse à infrarouge contre les interférences optiques tels les leurres tirés par les appareils ennemis.

      assurer une destruction de la cible en cas de coup au but

      améliorer la portée et l'éfficacité du tir en collision

      rendre plus efficace l'identification ami ennemi afin d'éviter de tirer sur ses propres appareils

      préparer le tir à l'approche des appareils ennemis grâce aux informations transmises par les unités de défense aérienne

Les développeurs du nouveau système 9K38 Igla sont regroupés dans le KBM MOP sous la direction de S.P. Nepobedimyĭ alors que la tête chercheuse est dévelppée par le LOMO MOP sous la direction de O.A.Artamonov.

Ces usines correspondent à celles qui ont travaillé sur les systèmes Strela-2 et Strela-3 auxquelles se rajoutent un interrogateur terrestre développé par l'instaitut de recherche sur les instruments de mesure dirigé par  Yu.V. Moiseev et une tablette portable électronique  développé par le TsKBA MOP sous la direction de V.G. Rosenthal.

Le système comporte un missile 9M39, un tube d elancement 9P39, un ensemble détente 9P516 avec interrogateur radar intégré 1L14 et une tablette électronique portable 1L110. L'interrogateur 1L14 est identique à celui utilisé avec le système Igla-1.

La principale différence réside dans le missile  avec une tête à double canal 9E410. La sensibilité d ela tête chercheuse est renforcée et elle est désormais capable de faire la distinction entre une vari et une fausse cible en éliminant les interférences artificielles de type infrarouge. Pour cela la tête à deux canauxun principal et un auxiliaire. le photodétecteur du canal principal est basé sur de l'antimoine Indium refroidi à -200°. le système de refroidissement du phtotdétecteur est le même que celui de l'Igla-1. La sensitivité spectrale corespond à la densité de radiation des jets de gaz d'un moteur à réaction. Le photodétecteur du canal auxiliaire n'est pas refroidi et il est basé sur du sulphide d eplomb et sa sensitivité correspond  à la densité spectrale dégagée par les leurres hermiques. Si le signal du photodétecteur du canal principal est supérieur à celui du moteur auxiliaire, alors la cible est réelle et vice-versa.

L'explosif utilisé dans la charge militaire est identique à celui de l'Igla-1 et le détonateur possède la SA-18 Grouse  /  9K38 Iglamême capacité à faire détonner le carburant résiduel.

L'apport qualitatif de ce missile par rapport à l'Igla-1 comporte :

- la possibilité de tirer en collision contre des cibles modernes utilisant des systèmes de déception avancés

- un renfort de la puissacnce de destruction en tir de collision grâce à l'amélioration d ela sensibilité de la tête chercheuse avant le tir

- l'uniformisation du système de détente entre l'Igla et l'Igla-1.

Lors des travaux de développement plusieurs problèmes techniques ont du être résolus comme

- renforcer la protection contre les interférences artificielles grâce à l'installation d'une tête chercheuse à deux canaux et une capacité de sélection entre les deux

- doubler la sensibilité de la tête chercheuse avant le tir  par rapport à celle de l'Igla-1 afin d'assurer une capacité de destruction renforcée d ela cible en tir de collision , avant qu'elle ait réalisée sa mission de combat. Cela s'effectue entre autres par l'amplification des signaux de photo-détection, l'utilisation d'un système de transmission de données internes amélioré; le renforcement du refroidissement du photo détecteur rotatif et la protection de la tête contre les interférences terrestres

L'utilisation de cette nouvelle tête chercheuse permet d'adopter une forme aérodynamique qui réduit la trainée et la forme d'aiguille caractéristique à ce missile.

Avec ce missile la probabilité d'atteinte d'une cible utilisant des leurres thermiques simples ou par série de six est de 31% en tir de collision et de 24% en tir de poursuite alors qu'elle est pratiquement nulle avec l'Igla-1.

Le principal défaut de ce système est qu'avec un angle entre l'axe de la tête et la direction du soleil supérieur à 20%, le missile n'est pas guidé sur sa cible

L'utilisation de la tablette électronique 1L110, reliée par câbles aux postes de contrôle permet d'acquérir des informations de tir avant l'apparition de la cible.

Des systèmes de vision nocturne 1PN72M Mowgli et 1PN97 Mowgli-2.

La principale différence visuelle avec l'Igla-1 est la forme conique de son embout.

SA-18 Grouse  /  9K38 Igla

Variantes

Une version spéciale pour les troupes aéroportées a été développée sous la forme de l'Igla-D qui est transportée en deux sections avant le tir. Il faut compter soixante secondes de temps de réaction supplémentaires avec ce système.

Un support qui permet l'utilisation simultannée de deux missiles est également développé, sur lequel le tireur est assis sur un siège rotatif et guide manuellement ses missiles sur la cible. ce système est désigné Dzhigit. L'engin peut également être installé sur un affût piedestal 9S520 pour le tir de nuit, sur un module de tir Strelets et également sur un affût antiaérien mixte ZU-23M1

Une version désignée Igla-N offre une charge militaire plus puissante avec un  poids qui augmente de 2.5kg mais qui diminue la capacité d'engagement d'une cible en collision à 340 m/sec et d'une cible en poursuite à 280 m/sec pour une probabilité de coups au but de resprectivement 25% et 50%.

Igla-S, version améliorée du Igla-N, désignée SA-24 Grinch. La portée est supérieure, la tête chercheuse plus sensible et plus résistante aux contre-mesures. La charge militaire est également renforcée

Igla-V : version air-air pour les hélicoptères de combat

Igla-M, version navale SA-N-10 qui entre en service à la fin des anénes quatre-vingt

Pays utilisateurs

Arménie, Biélorussie, Brésil, Bulgarie, Cuba, Egypte, Erythrée, Finlande (ltO 86M), Géorgie, Hongrie, Indonésie, Inde, Iran Kazakhstan, Macédoine, Birmanie, Malaisie, Mexique, Maroc, Mongolie, Pérou, Russie, Singapour, Serbie, Sri Lanka, Slovaquie, Corée du Sud, Syrie, Thaïlande, Turquie, Ukraine, Vietnam, Zimbabwe

SA-18 Grouse  /  9K38 Igla
Désignation soviétique : missile 9M39, lanceur : 9P39, système 9K38 Igla
 
Dimensions
Longueur : 1.574m, diamètre : 72mm,
Poids : 10.6kg pour le missile, dont 1.17kg de charge militaire
Poids du système en position de combat : 17kg, en position de transport : 18.8kg
 
Performances
Vitesse du missile : 600 m/sec
Portée en poursuite : de 1000m à 5200m, en collision de 500m à 3300m
Plafond en poursuite : de 10m à 2500m, en collision de 10m à 2000m
Portée combinée : 2500m
Probabilité de destruction d'un chasseur : 45% à 63%
Vitesse maximale de la cible en poursuite: 320 m/sec, en collision 360 à 400 m/sec
Temps de transfert de la position de marche à la position de tir : pas plus de 13 secondes
Durée avant autodestruction : entre 14 et 17 secondes
Temps de rechargement : 10 secondes
 
Guidage :  infrarouge passif
Mise en service : 1983

SA-18 Grouse  /  9K38 Igla