Russie
S-75M Volkhov, V-755
Page Précédente

Le système S-75 est destiné à atteindre des cibles aériennes à moyenne et haute altitude avec interception par collision ou en poursuite. Les travaux sur cette nouvelle version débutent en 1957 et sont basés sur la possibilité et la faisabilité d'am& ...

S-75M Volkhov, V-755

Le système S-75 est destiné à atteindre des cibles aériennes à moyenne et haute altitude avec interception par collision ou en poursuite. Les travaux sur cette nouvelle version débutent en 1957 et sont basés sur la possibilité et la faisabilité d'améliorer le radar S-75 au niveau du nouveau radar S-175 en développement à l'époque. Finalement les travaux sur le S-175 sont arrêtés car les bureaux d'étude se concentrent sur le S-200 avec des caractéristiques bien meilleures.

La version modernisée S-75M Volkhov est lancée en juin 1958 avec pour objectif d'accroitre la zone létale, d'améliorer l'immunité aux contre-mesures du système et d'améliorer la précision du tir avec deux nouveaux modèles de missiles, le 20D, V-755 et le 17D V-757. Une nouvelle version de la station de guidage est également employée sous la forme du RSN-75MV.

S-75M Volkhov, V-755Le missile V-755 est une modernisation poussée du V-750VN avec remplacement de presque tous les composants majeurs. Le détonateur radio est plus adapté à la nouvelle station de guidage du missile, un nouvel autopilote est utilisé et le moteur de poussée est plus puissant. Pour soutenir l'effet de cette pression supérieure, un nouveau lanceur est employé.

Le développement du missile V-757 part de zéro et est orienté vers l'objectif de ne plus utiliser de combustible liquide pour le moteur de vol. Finalement les travaux de développement d'un tel missile sont trop importants et le V-757 demeure au stade expérimental et va donner lieu à un modèle fondamentalement différent au début des années soixante avec le V-758.

Malgré tout les travaux sur le V-755 et sa cabine de guidage traînent en longueur et les tests en usines ne peuvent débuter qu'au milieu de 1960. Finalement ce n'est qu'en avril 1961, que le système S-75M Volkhov avec missile V-755, tête militaire V-88M, autopilote AP-755, détonateur radio 5E11 Ovod, moteurs C2.720 et équipement de contrôle radio FR-15M, est adopté.

Le système est prévu pour intercepter des cibles aérienne évoluant jusqu'à 2300 km/h, à une altitude comprise entre 3 et 30km et une distance entre 12 et 40km. La poussée maximale des moteurs est de 3500kg, le poids d'un moteur est de 47.5kg et le missile dans sa version initiale est équipé d'une tête militaire à fragmentation sphérique préfabriqué qui pèse 196kg.

Le lanceur SM-90, spécialement développé pour tirer ce missile par le TsKB-34 sous la direction de B.S. Korobova, est tracté par un camion KrAZ-214 à une vitesse qui atteindre 40 km/h sur route et 10 km/h sur chemin.

La durée du transfert du lanceur de la position de route à la position de combat est de 2h 20min.

Le système S-75M Volkhov est composé de trois cabines MF, HC et AV, de lanceurs SM-90 avec camion de transport et chargeur PR-11BM. Il est rattaché au radar P-12MN Desert, plus tard le P-18, avec altimètre radio Silicon-2 et interrogateur IFF Parol-1 et à partir du milieu des années quatre-vingt par un Parol-3/75E6, et une interface Paorl-4 avec cabine de communication 5F20, puis 5F24 et 5X56 recevant les désignations de tir à partir du système automatisé.

D'autres parts le système peut être relié à un équipement relai-rado 5Y61 Cycloid, plus tard 5Y62 et 5Y63 monté sur un semi-remorque KrAZ-828.

Une fois en service, le S-75M Volkhov  a suivi une série de modifications au niveau de sa station de S-75M Volkhov, V-755guidage qui a rendu possible de réduire le niveau de plafond minimal à 1000m.

En 1961, des études sont réalisées pour déterminer la possibilité d'escorter des missiles balistiques en utilisant des S-75.

Lors de ces travaux plusieurs versions modernisées du missile 20D ont vu le jour.

-20DA, sert pendant les tests, converti ensuite en 20DS

-20DP, variante du V-755, modifié pour pointer sur la cible en utilisant une trajectoire passive. Cela a permis d'envisager d'allonger d'une fois et demi la portée du missile sur une cible évoluant à vitesse subsonique présentant une surface de 6 à 8m². La portée qui peut être atteinte est de l'ordre de 55 à 60km. Pour assurer un vol plus long, un nouveau moteur C2.720.A2 est modifié qui permet de faire fonctionner les équipements de guidage embarqués, et la durée avant autodestruction du missile est allongée.

-20DU / V-755U, modification du missile 20D

-20DS, modification du missile qui permet de tirer sur des cibles évoluant à moins de 200m d'altitude

-20DSU, modification d'un missile avec durée de préparation au tir réduite

-20DO / V-755OV, modification pour des tests nucléaires avec un troisième étage à moteur à propulsif solide.

Variantes

S-75M Volkhov avec missile V-760, ce missile a été développé à partir de mars 1960 sous l'autre désignation d e16D avec pour objectif de détruire des groupes de cibles aériennes. Un missile 15D a été équipé avec deux séries d'équipements embarqués et un nouvel autopilote AS-1N. Les stabilisateurs externes sotn retirés, car dans le cadre d'un rayon de destruction massif, le missile n'est pas tenu d'effectuer des évolutions serrées. Les premiers essais montrent des défauts importants en particulier sur le second étage. Après correction le missile est introduit en mai 1964, il offre un plafond maximum moins important qu'un missile classique et pour offrir un guidage plus fiable vers des appareils qui produisent du brouillage ou vers des groupes d'appareils un télémètre radio RD-75 Amazon est ajouté

S-75M1 Volkhov, ce modèle est développé à partir de juin 1963 avec pour objectif d'accroître la portée contre des cibles subsoniques de la taille d'un Il-28 de 40km à 55km, de réduire le plafon minimum de 3000m à 300m, de porter l'angle de la zone de destruction d'une cible évoluant à 1500 km/h à 90° et pour une cible subsonique à 360°.

                Une station de guidage SNR-751V, une antenne P1V et un lanceur SM-90 amélioré avec entraînement électrique ESP-90 ainsi que des camions de transport et de charge PR-11B et PR-11D sont développés.

S-75M2 Volkhov, pour ce système le missile 5Y23 a été développé et le lanceur est modifié pour tirer la famille de missile 20DP et ses dérivées 20DS, 20DU et 20DSU avec guidage passif dans la dernière partie de la trajectoire ce qui rend possible d'atteindre une cible évoluant à maximum 500 m/sec à 56km.

                Le missile 5Y23/V-759 a été développé par le Bureau d'Etude Avangard, il est long de 10.91m et pèse au maximum 2406kg avec une tête militaire composé d'éléments pré fragmentés sous la forme d'une pyramide tronquée de 201kg avec 90kg d'explosif et 29000 fragments. Une autre tête militaire pèse 197kg avec une masse explosive de 90kg et des éléments pré fragmentés sphériques. Avec ce nouveau missile la portée est comprise entre 6000m et 56km, le plafond de 100m à 30km et la vitesse maximale de la cible est de 3700 km/h. Le système S-75M2 Volkhov avec missile 5Y23/V-759 est mis en service en 1971.

S-75M3 Volkhov, ce système est un développement du M2 avec l'introduction du missile 5V52/V-760V avec une tête militaire spéciale et les améliorations apportées au système de contrôle et de guidage du missile. Avec ce système une version améliorée du véhicule de transport et transbordement est développée sous la désignation PR-11DA. Le système est mis en service en 1975

S-75M4 Volkhov, à partir du milieu des années soixante-dix, les systèmes S-75 commencent à être équipés d'un système de recherche TV 9Sh33A avec un canal de poursuite optique qui lui permet d'être utilisé sans mettre en marche le radar. Le plafond d'engagement minimal de la cible est de 200m et la vitesse maximale de celle-ci est de 3600 km/h. La nouvelle version est disponible en novembre 1978 et peu à peu tous les engins existants sont portés aux standards du S-75M4

S-75M Volkhov, V-755

S-75M Volkhov, V-755