Russie
S-60 , 52-K
Page Précédente

Canon antiaérien de 57mm dont le développement débute en 1944 sur la base du 61-K de 37mm, le premier prototype est  présenté en 1946 et les tests durent jusqu'en 1949 avant que le canon n'entre en service. Ce canon est déve ...

S-60 , 52-K

Canon antiaérien de 57mm dont le développement débute en 1944 sur la base du 61-K de 37mm, le premier prototype est  présenté en 1946 et les tests durent jusqu'en 1949 avant que le canon n'entre en service. Ce canon est développé par L.V. Loktev et mis en service en janvier 1950 en remplacement des obr.1939 de 37mm. La principale amélioration par rapport au précédent est une portée supérieure et la capacité d'utiliser un système de contrôle du tir déporté. Il sert au nombre de vingt quatre au sein des divisions blindées et des divisions d'infanterie motorisée dans le régiment d’artillerie antiaérienne qui dispose de quatre batteries à six canons de 57mm. La batterie d’état major dispose d’un radar d’acquisition de cible Flat Face et chaque batteries dispose d’un radar de contrôle du tir Fire Can. Ces canons sont désormais remplacés en unités par les SA-8 Gekho.

En position de tir, les quatre roues sont relevées et l’attelage repose sur quatre vérins, un à l'avant, un à l'arrière et un de chaque côté sur des béquilles. Le canon en cas d’urgence peut aussi tirer sur ses roues.

S-60 52-KL'équipement de contrôle du tir consiste en un viseur reflexe pour une utilisation antiaérienne et un viseur télescopique pour une utilisation terrestre

Le canon peut tirer selon quatre modes opératoires, manuel avec les manivelles opérées par l’équipage, manuel avec les manivelles opérées par l'équipage assisté par un servomoteur, en automatique contrôlé par le directeur de tir et un indicateur de direction ou entièrement commandé par le radar.

A l’origine le canon est associé à un directeur PUAZO-5 et au radar SON-9. Depuis il est utilisé avec un directeur PUAZO-6/60 et un radar SON-9/9A Fire Can. Depuis peu des combinaisons de directeur de tir et de radar plus perfectionnées ont été mise en service

Certains de ces canons aperçus en Irak étaient associés au radar Flap Wheel couplé à une caméra de télévision à faible intensité. Cette caméra est déjà utilisé avec les radars Land Roll des systèmes SA-8 et quelques Low Blow de systèmes SA-3. Des radars Flap Wheel ont aussi été aperçus, installés à 200m de leur position de tir et reliés par câbles. Ces modifications améliorent sensiblement la capacité de l’arme surtout en cas de brouillage.

La partie supérieure du bouclier bascule vers l'avant sur 180°. Les munitions sont approvisionnées par clips de quatre.

Elles ne sont pas interchangeable avec celles de l’ASU-57 ou des canons antichars tractés de 57mm. Un plateau d'alimentation sur  le côté gauche de l'affût supporte un clips de quatre coups et un second clips peut être installé sur un support supérieur qui tourne avec l'affût

Le S-60 est construit en Chine sous la désignation Type 59. Il équipe le système antiaérien bitube ZSU-57/2 et il connaît plusieurs applications navales.

Les hongrois le construise sous licence sous la désignation  SZ-60.

Entre 1950 et 1957, cinq mille sept cent vingt cinq canons sont livrés par les usines N°4, 7, 92, 235 et 946. Cinquante exemplaires sortent en 1950, deux cent cinquante et un en 1951, dix sept en 1952, trois centquatre vingt dix sept en 1953, six cent vingt six en 1954, mille quatre vingt sept en 1955, mille neuf cent cinquante huit en 1956 et mille trois cent trente neuf en 1957.

Pays utilisateurs : Afghanistan, Albanie, Algérie, Angola, Bulgarie, Chine, Congo, Cuba, Tchécoslovaquie, Egypte, Finlande, RDA, Guinée, Guinée Bissau, Hongrie, Indonésie, Irak, Iran, Cambodge, Corée du Nord, Laos, Libye, Mali, Maroc, Mongolie, Mozambique, Nicaragua, Pakistan, Pologne, Roumanie, Somalie, Syrie, URSS, Viêt-Nam, Nord Yémen, Sud Yémen, Yougoslavie

S-60 52-K
Désignation soviétique : 52-K
 
Calibre : 57mm
 
Dimensions
Masse : 4660 kg en position de route, 4500 kg en ordre de tir
Dimensions en position de route :  Longueur : 8.5m, Largeur : 2.054m, Hauteur : 2.37m
Dimensions en position de tir : Longueur : 8.84m, Largeur  6.9m, hauteur : 6.02m
Longueur du canon : 4.39m 77 calibres avec frein de bouche et 4.17m 72 calibres sans frein de bouche
Axe de tir : 1.30m, garde au sol : 380mm, largeur de voie : 1.935m
Frein de bouche à perforation multiple, fonctionnement par recul entièrement automatique
 
Caractéristiques techniques
      Site : 360° total, Elévation :  -4° / +87°, vitesse d’élévation 34° par seconde
      Cadence de tir : 70 coups/mn pratique, de 105 à 120 coups/mn cyclique
      Approvisionnement : chargeur de 4 coups, temps de rechargement de 4 à 8 secondes
      Durée de mise en service : 1mn, retrait  3mn
      Portée maximale : 12.000m en horizontal, 8.800m en vertical
      Portée effective en vertical : 6.000m avec contrôle du tir indépendant, 4000m avec contrôle du tir associé
Ce canon tire les munitions suivantes :
Type
FRAG-T
FRAG-T
APC-T
Désignation
OR-281
OR-281U
BR-281
Modèle de l’amorce
MG-57
MG-57
MD-10
Poids du projectile
2.81 kg
2.85 kg
2.82 kg
Poids de la charge explosive
0.168 kg
0.154 kg
0.018 kg
Type de charge explosive
RDX
RDX
RDX
Vitesse initiale
1000 m/sec
1000 m/sec
1000 m/sec
Pénétration de blindage à 0°
 
 
96mm à 1000m
106mm à 500m
Ces munitions ont une durée de vie avant auto-destruction de 13 à 17 secondes
 
Optique  sur la remorque : viseur AZP-57 d’une portée de 5500m
                Hors remorque : télémètre D-49 Son-9/Son-9A, portée de détection 80km, portée de poursuite 35km, bande E, fréquence entre 2.7 et 2.9 GHz, centre de contrôle du tir PUAZO-6-60
 
Equipe de pièce : neuf hommes
Unité de feu : 200 coups
Véhicule tracteur : Zil-151, Ural-375D, AT-L
Vitesse de traction  60 km/h sur route, 25 à 35 km/h sur chemin et 15 km/h en tout-terrain

S-60 52-K

S-60 52-K

S-60 52-K