Russie
S-300P, SA-10 Grumble, 5V55
Page Précédente

Version désignée par l'OTAN comme SA-10 Grumble, est la version originale qui devient opérationnelle en 1978. Les origines du système remontent au milieu des années soixante lorsque vient la volonté de remplacer les S-75 et S-200 devenus obsolètes fa ...

S-300P, SA-10 Grumble, 5V55

Version désignée par l'OTAN comme SA-10 Grumble, est la version originale qui devient opérationnelle en 1978. Les origines du système remontent au milieu des années soixante lorsque vient la volonté de remplacer les S-75 et S-200 devenus obsolètes face aux appareils volants très bas de type Wild Weasel, les cibles à faible réflexion et les appareils protégés par un brouillage électronique. Le dessein original est de fournir un engin commun pour la défense aérienne Voyska-PVO, la marine Voenno-Morskiy et les troupes de défense aérienne de l'armée de terre PVO-SV. Mais les besoins divergents des trois utilisateurs font que les pièces en commun sont finalement inférieures à 50% et finalement les S-300P et les S-300V finissent par devenir des produits différents. En 1987, près de quatre vingt sites sont actifs principalement dans la région de Moscou. Le suffixe P vaut pour PVO-Strany. Le système de lancement est installé sur un semi-remorque 5P85 qui devient après amélioration le 5P85-1 et des engins lui sont associés, comme un radar de surveillance 36D6 Tin Shield, un système de contrôle du tir 30N6 Flap Lid et un radar de détection à basse altitude 76N6 Clam Shell lui est parfois associé.

Le système adopte un nouveau modèle de radar à balayage de fréquences et un système de contrôle du tir à capacité d'engagement multiple. En revanche il faut près d'une heure au système pour être mis en action depuis son porteur semi-remorque.

S-300P, SA-10 Grumble, 5V55