Russie
PSM, 6P23
Page Précédente

Pistolet automatique à simple action russe développé dans les années soixante dix comme arme d’autodéfense pour les hauts gradés et les unités de police ainsi que les éléments de sécurité des forces armées. Il ressemble au Walther PP en taille, ap ...

PSM, 6P23

Pistolet automatique à simple action russe développé dans les années soixante dix comme arme d’autodéfense pour les hauts gradés et les unités de police ainsi que les éléments de sécurité des forces armées.

Il ressemble au Walther PP en taille, apparence et fonctionnement mécanique général, avec un fonctionnement par recul, un canon fixe et un verrouillage à double action. Il y a quelques différences dans le mécanisme de verrouillage avec le Walther et le levier de sécurité dépasse à l'arrière de la glissière, cela étant réalisé dans l'objectif de livrer une arme la plus fine possible pour faciliter sa dissimulation.

Le PSM est développé à l'origine sur demande du tout-puissant KGB pour être porté, dissimulé, par ses agents. Les premières spécifications demandent un pistolet très plat, pas plus large que 17mm. Comme il n'y a pas de spécifications pour le calibre, le TSNII TochMash développe une munition entièrement nouvelle alors que d'autres sont déjà disponibles en URSS comme le 6.35mm x 16SR et le 7.65mm x 17SR Browning. Le seul avantage réel de cette munition de 5.45mmx 18MPT, désignée officiellement 7N7, est une pénétration plus profonde, spécialement contre les véhicules faiblement blindés à courte distance. En revanche la puissance d'arrêt de la munition est si faible que quelques officiels refusent de porter cette arme lui préférant le Makarov.

Le PSM est une arme conventionnelle mais avec un profil très fin. Il est testé contre son seul compétiteur le BV-025 qui est une version réduite du Makarov PM chambrée en 5.45mm x 18.

L'arme est adoptée en 1972 et elle est affectée aux officiels de premier rang, aux agences de sécurités et aux membres influents du Parti Communiste comme arme d'auto-défense et souvent au début des années quatre vingt dix comme arme de suicide

PSM signifie Pistolet Samozaryadnuy Malogabaritniy et il tire des munitions de 5.45mm x 18. C'est une des armes les plus fines jamais construites avec 17mm de large mais aussi une des moins utiles car sa munition de petit calibre avec une faible vitesse initiale est incapable de descendre une cible même avec un tir en pleine poitrine. Il est arrivé que des personnes reçoivent un coup mortel en pleine poitrine et continue à se battre pendant encore une demi heure avant de mourir subitement

Au début des années quatre vingt dix, elle devient l'arme favorite des criminels car elle peut se dissimuler très facilement et qu'elle a une bonne pénétration contre les gilets pare-balles.

Le PSM fonctionne par recul avec canon fixe. Il est entièrement en acier avec des plaques de crosses en plastique ou en aluminium pour les premiers modèles. Comme les modèles en aluminium ont été trouvé peu confortables, ils sont remplacés par des modèles en plastique. La détente est à double action avec chien exposé et levier de sécurité et de désarmement monté sur la glissière. L'arme est dotée d'un arrêtoir de glissière mais sans bouton manuel de désengagement. Pour refermer la glissière, il faut la tirer vers l'arrière et la relâcher.

Les chargeurs sont à colonne simple avec un petit repose-doigt à la base et un bouton libérateur de chargeur dans le coude de la crosse. les équipements de visée sont fixes.

Les exemplaires de PSM construit pour le commerce ont une crosse en plastique moulée, plus confortable que les plaques plates en alliage.

L'arme est également construite en Bulgarie par Arcus Company

Variantes

Une variante d'exportation du PSM est désignée IZh-75, elle tire la munition standard de 5.45mm x 18 MPT et ne diffère du modèle militaire que par la forme de sa crosse. Elle est fabriquée par l'usine mécanique d'Izhevsk.

Une autre arme porte la désignation MP-441, elle est disponible en 6.35mm Browning / .25 ACP qui est peut être plus efficace pour stopper un homme que le 5.45mm x 18. L'arme peut recevoir une extension de chargeur pour recevoir un chargeur de huit cartouches. Son poids à vide est de 480g

L'IZh-78 est un pistolet à gaz qui tire une cartouche de 8mm qui délivre un gaz incapacitant sous forme d'aérosol avec une portée de 3m. Le chargeur contient sept munitions et le poids à vide de l'arme est de 460g.

Une variante du PSM a été développée, chambrée en .22 LR et avec un chargeur de cinq cartouches

PSM

Calibre : 5.45mm x 18
Fonctionnement : par recul , double action
Approvisionnement : chargeur de 8 cartouches
 
Dimensions
Poids à vide : 460 kg à vide et 510g plein
Longueur : 155 mm, largeur : 18mm
Longueur du tube : 85 mm, 6 rayures à droite
 
Performances
Vitesse initiale : 315 m/sec
Cadence de tir : 30 coups/min
Portée effective : 25m

PSM