Russie
PK, 6P6
Page Précédente

Comme une famille d'armes du fabricant Kalashnikov remplace des armes de modèle Degtyarev, lorsque le temps vient de remplacer les RP-46 et les SGM, une arme de fabrication Kalashnikov a été sélectionnée. L'idée d'une mitrailleuse d'usage général ...

PK, 6P6

Comme une famille d'armes du fabricant Kalashnikov remplace des armes de modèle Degtyarev, lorsque le temps vient de remplacer les RP-46 et les SGM, une arme de fabrication Kalashnikov a été sélectionnée.

L'idée d'une mitrailleuse d'usage général est apparue dès la seconde guerre mondiale et après plusieurs tentatives infructueuses les soviétiques lancent entre 1956 et 1957 une mitrailleuse d'usage général développée par Nikitin. Cette mitrailleuse fonctionne par gaz, est refroidie par air, alimentée par bandes et dispose d'un canon à changement rapide. Cette mitrailleuse emploi un système de verrouillage classique à rotation de culasse avec des points moins fréquents chez les soviétiques commeun système automatique de régulation des gaz ainsi qu'un tout nouveau système d'alimentation par bandes qui utilise des bandes incompatibles avec les anciennes SG-43 et PM-10.

En 1958, la mitrailleuse Nikitin est recommandée pour être adoptée comme mitrailleuse d'usage général et une première série de cinq cents exemplaires est commandée pour des tests en corps de troupes. Pourtant, pour une raison inexpliquée, l'état-major décide alors d'abandonner le projet Nikitin pour confier le développement d'une mitrailleuse d'usage général à Kalashnikov

L'arme sélectionnée pour cette fonction est le PK Pulemet Kalashnikova  en 1961 et c'est un mélange d'armes et d'idées d'autres engins.Sa désignation GRAU est 6P6PK, 6P6

La culasse rotative est directement issue d'un modèle de la famille Kalashnikov comme l'AK-47 et le RPK, le système d'accroche de cartouches est celui employé sur le Goryunov SGM de même que le système de changmement du canon.

Le système opératoire d'alimentation qui utilise un piston pour entraîner les clapets d'alimentation est celui utilisé sur le vz-52 tchèque. La détente est celle du Degtyarev RPD.

Les mitrailleuses PK et PKM sont normalement employées et utilisées en support d'infanterie à partir d'un bipied. Cependant les deux versions peuvent être installées au niveau de la trappe de tir frontale d'un BMP. Le PKM même s'il est plus léger que le PK a strictement le même rôle

Le PKS est également une arme d'infanterie mais employée sur trépied pour offrir une portée plus grande que le modèle standard et également offrir une capacité antiaérienne.

Le PKT est employé comme arme coaxiale sur la majorité des chars soviétiques modernes ainsi que des engins blindés transport de troupes.

Le PKB, également désigné PKMB est employé sur les anciens transports de troupes soviétiques comme les BRDM, BTR-50, et BTR-60 sur un affût monopied dans le même rôle que celui dévolu à la SGMB.

PK, 6P6Variantes

Le modèle de base est le PK, il est introduit en 1964 et il remplace les RP-46 et SGM en service dans l’armée soviétique. La version de base PK est dotée d'un canon lourd cannelé qui  mesure 658mm de long et se termine par un petit cache-flammes. Le bipied se replie vers l’avant et est accroché juste à la fin du cylindre des gaz. L’arme est approvisionnée par la droite à partir de divers types de bande et de coffres de munitions allant du petit sac en toile de 25 munitions à la caisse de 250 cartouches. La poignée pistolet est en plastique mais la crosse est en bois. La coiffe du système d'approvisionnement est composée de pièces estampées et usinées

Le PKS, code GRAU 6P3, est la version de base munie d’un trépied 6T2 développé par E.S. Samamkov pour être utilisée en appui ou pour le tir antiaérien. L’arme est distribuée au niveau de la compagnie, elle est similaire au PK sans bipied. Le trépied pèse 9.30kg et il offre non seulement une base stable pour un tir soutenu mais également  il peut être ouvert pour fournir un appui antiaérien

 Le PKT est une mitrailleuse pour véhicules blindés en utilisation en caisse ou coaxiale. Elle ne comprends pas de viseur, pas de poignée pistolet ni de crosse ni de détente. Elle est commandée électriquement à partir d'un solénoïde attaché à l'arrière de la carcasse et dispose d’un canon plus long et plus lourd que le format standard de 721mm. Une détente ainsi qu'une sécurité de secours sont installées. Le cylindre des gaz est également modifié.

Le canon plus long est installé pour offrir les mêmes caractéristiques balistiques qu'un SGMT et donc ne pas avoir à remplacer les systèmes de visée des chars

Le PKM, code GRAU 6P6M, est une version améliorée et allégée (10.8kg chargée) du PK mise en service à partir de 1969. Ce plus PK, 6P6faible poids est obtenue en utilisant un canon non cannelé avec un modèle de cache-flammesplus court et différent, et en utilisant un acier plus solide et plus léger et en retirant toute forme métallique inutile. La coiffe du système d'approvisionnement n'est plus constituées que de pièces estampées mais elle est renforcée par des bandes. La crosse est remplacée par une version en plastique. Une épaulière est installée sur charnière en bout de crosse pour aider le tireur au maintien de l’arme lorsqu’il utilise le bipied.

Le PKMS, code GRAU 6P3M, est un PKS avec les améliorations du PKM ou le trépied est remplacé par un nouveau type de trépied léger développé par Stepanov. Ce trépied à un support spécial pour emporter la boite de munitions et la mitrailleuse PKMS peut donc être déplacée sur le terrain sans nécéssité de la désarmer auparavant

Le PKMT est la version pour engin, les ukrainiens en construisent sous licence sous la désignation KT-7.62

Le PKMSN est un PKMS doté d’agrafes pour recevoir une lunette de tir nocturne

Le PKB ou PKMB est une version PKM avec trépied, crosse et mécanisme de détente enlevés et remplacés par une détente en forme de papillon, similaire à celle de la SGMB, pour être utilisée à partir de la porte d’un hélicoptère

Le PKN/6P6N et le PKSN/6P3N sont des modèles avec support de lunettes de vision nocturne 1PN28/PPN-3 ou 1PN34/NSPU

Le PKMN / 6P6MN et le PKMSN / 6P3MN sont des modèles avec support de lunettes de vision nocturne 1PN34/NSPU

Le PKMN2 / 6P6MN2 et le PKMSN2 /6P3MN2 sont des modèles avec support de lunettes de vision nocturne 1PH58/NSPUM

L’Iran construit le PKM sous licence sous la désignation T-80

Le Kazakhstan a converti un grand nombre de PKT en une nouvelle forme de PK, le PKD. Il s’agit d’un PKT sur lequel tout les éléments en moins sont rajoutés et qui donne donc un PK avec un canon plus long. La crosse est aussi différente en châssis métallique tubulaire

PK, 6P6Description

La famille de mitrailleuses PK fonctionne par gaz avec un système de verrouillage par rotation de culasse de type Kalashnikov. Elle etire à culasse ouverte, en mode entièrement automatique et elle est approvisionéne par bandes.

La mitrailleuse tire une munition de 7.62mm x 54 disponible en version à balle pleine, à balle avec noyau d'acier, en version traçante, perforante, perforante incendiaire et incendiaire. La balle à coeur d'acier pèse 9.555g et a une vitesse initiale de 825m/sec. les munitions sont délivrées sur une bande métallique non désintégrante. les bandes les plus récentes sont composées de morceaux joints de vingt cinq coups alors que les bandes les plus anciennes sont des bandes de deux cent cinquante coups. ces bandes sont contenues dans des coffres spéciaux de deux cent cinquante coups, dans des coffres de grande capacité pour la PKT sur char ou dans des chargeurs spéciaux d'assaut de cinquante coups attachés sous le système d'approvisionnement.

Les mitrailleuses PK, PKM et PKB sont efficaces sur des zones cibles jusqu'à une portée de 1000m. Elles ont une cadence de tir cyclique de 650 coups/min.

Lorsque cette mitrailleuse est employée dans un rôle antiaérien en utilisant des balles traçantes, elle a une portée effective de 600m contre des avions d'attaque.

L'arme n'a que peu d'effet de recul et le canon ne remonte que très légèrement ce qui la rend facilement contrôlable par un tireur.

Les composants de l'arme sont très simples.

La carcasse est construite en tôles estampées et rivetées, elle emporte un mécanisme de détente très simple, qui ne tire qu'en mode automatique ainsi que le mécanisme d'alimentation par bandes.

Le canon est chromé avec un système de changement qui n'est pas totalement aussi rapide que celui d'armes plus modernes. Un régulateur des gaz est installé avec trois positions, il est similaire à celui installé sur le Goryunov.

Le piston des gaz est attaché sur la glissière.

L'alimentation s'effectue uniquement par le côté droit et les étuis vides sotn éjectés par une fenêtre spéciale sur la gauche de la carcasse. Cette fenêtre dispose d'un volet monté sur ressort pour la protéger de la poussière, qui s'ouvre et se ferme automatiquement entre chaque cycle de rechargement. Les fenêtres d'entrée et de sortie du système d'approvisionnement ont également des volets cache-poussière. le capot du système d'alimentation est monté sur charnière par l'avant et peut être ouvert pour les opérations de chargement, de déchargement et d'inspection.

La PK est équipée d'une crosse squelette en bois avec une plaque de crosse sur charnière et une poignée pistolet en bois ou en plastique. La partie arrière de la crosse contient un logement avec un ensemble de nettpoyage et une tige de nettoyage en morceau est intégrée à l'intérieur du pied droit du bipied.

Ce bipied pliant est installé sue le cylindre des gaz en dessous du canon. Chaque PK dispose d'un système de fixation qui permet de le fixer sur le berceau d'un trépied universel développé par Samozhenkov. A ce moment là il devient un PKS.

Ce trépied dispose de mécanismes d'alignement en site et en élévation avec un adaptateur pour le tir antiaérien.PK, 6P6

L'équipement de visée standard comprend une mire protégée à l'avant et un équipement arrière tangentiel gradué jusqu'à 1500m avec un mécanisme d'ajustement en site.

Une version spéciale de la mitrailleuse PK dispose d'un rail sur la carcasse pour l'installation de différents systèmes de vision nocturne. Ces versions sont alors désignées PKS ou PKSN selon leur utilisation tactique

 

Désignation : Pulemyot Kalashnikova
 
Munitions: 7.62mm x 54R patron obr 1891g, de type standard LPS/57-N-323C, traçant T-46/7-T-2 ou incendiaire B-23/7-BZ-3
Fonctionnement : automatique, à gaz
Approvisionnement : par bande de 25, 50, 100, 200 ou 250 cartouches
 
Dimensions
Masse à vide : 8.99kg sur bipied (PK), 16.48 kg sur trépied (PKS), 8.21kg PKM
Masse du trépied : 7.5kg, poids d’une bande de 50 cartouches : 1.22kg
Longueur totale : 1173 mm, 1267mm sur trépied
Longueur du canon : 658 mm, dont 550mm pour la partie rayée, 4 rayures à droite au pas de 240mm
Longueur de la ligne de mire : 663mm, hauteur de l'âme : 300mm
 
Performances
Vitesse initiale : 825 m/sec
Cadence de tir : 690 à 720 coups / min cyclique, 250 coups/min automatique
Portée effective : 1000m, graduée de tir de 0 à 1500m, portée maximale : 3800m
 
Constructeur :   Manufacture d'Etat
                            Vyatsko-Polyaniskney Mashinostroitelniy Zavod Molot, Vyatskiye Polyany, Russie
                            Kovrovsky Mekhanichesky Zavod (KMZ), Kovrov, Russie
                            Femaru és Szerszamgepyar, Budapest
             Fegyver és Gazkeszulekgyar, (FÉG), Budapest
             Romarm, Bucharest, Roumanie
             Fine Mechanics Plant, Kamyanets-Podilsky, Ukraine
             Cegielski-Poznan SA, Poznan, Pologne
             Československá Zbrojovka, Brno, Tchécoslovaquie
             Indian Ordnance Factories (IOF), Ishapore, Inde
Mise en service : 1954
Pays utilisateurs : Afghanistan, Algérie (PKT, PKMT et PKM), Allemagne de l’Est (PKi, PKB, PKS, PKT), Angola (PKT), Bangladesh (PKMT), Botswana (PKT), Bulgarie (PKT), Chypre (PKMT), Corée du Nord (PK, PKB et PKS), Corée du Sud (PKMT), Cuba (PK), Djibouti (PKMT), Egypte (PKMT), Estonie (Kuulipilduja PKS et PKT sous licence roumaine), Ethiopie (PKT), Finlande (7.62 KK PKM, PSVKK PKMT), Grenade, Guinée, Guinée Bissau, Guinée Equatoriale (PK), Hongrie (PKM, PKMS et PKMT sous licence), Inde (PKM et PKMT russe et local), Indonésie (PKMT, russe et tchèque), Irak (PKT), Jordanie (PKM, KT-7.62 et PKMT), Koweit (PKMT et M86), Liban (PKM et PKMT), Libye (PKT), Malte, Maroc (PKM et PKMT russe, PKMT polonais), Mexique (PKMT), Mongolie (PKT), Mozambique, Nepal (PKMT), Nicaragua (PKM, PKT), Ouganda, Pakistan (KT-7.62), Panama (PKM), Pérou (PKM), PLO, Pologne (PK, PKB, PKS, PKT), Roumanie (M66 = PK et PKS, PKA, PKB et PKT), Seychelles, Sierra Leone (PKMT russe et polonais), Slovénie (Puškomitraljez 7,62 mm PKT), Somalie (PKT), Sri Lanka (PKM et PKMT d’origine tchèque et russe), Suède (Ksp 95 = PKT), Syrie, Tchad, République Tchèque (PKMT), Togo (PKMT, PKT, Romarm M66), Tunisie (PKT), Turquie (PKM et PKMT), Ukraine (PKM, PKMT dont version sous licence KT), Uruguay (PKMT, République Tchèque et Pologne), Vietnam, Yémen (PKM et PKMT), Yougoslavie (M80 = PK, M84 = PKM, M86 = PKMB et PKMT, PKT), Zambie (PKM, PKMT)