Russie
obr.1933 F-20
Page Précédente

En 1931, le maréchal Tukhachevsky ordonne de débuter les travaux autour d’un canon divisionnaire universel avec capacité de tir circulaire et de réaliser des barrages d’artillerie. Plusieurs bureaux d’études participent à ces travaux, comme ceux des ...

obr.1933 F-20

En 1931, le maréchal Tukhachevsky ordonne de débuter les travaux autour d’un canon divisionnaire universel avec capacité de tir circulaire et de réaliser des barrages d’artillerie. Plusieurs bureaux d’études participent à ces travaux, comme ceux des usines KrasnyePulovets, de l’usine No.8, du GKB-38 et de l’usine No.92.

Le bureau d’études de l’usine KrasnyePutilovets réalise son canon universel en 1932. Ce canon tire de nouveaux obus plus puissant et atteint le poids total important de 3470kg. Les travaux sur ce modèle sont rapidement stoppés. En 1933, les bureaux de l’usine, sous la direction d’I.A. Makhanova livrent un canon universel de 76mm L-2 et L-3 avec respectivement un canon long de 60-calibres et de 45-calibres. Ces deux canons sont testés entre 1934 et 1935 mais aucun des deux n’entre en production. En 1935, un prototype de canon semi-universel est testé sous la désignation L-4.

obr.1933 F-20L’usine No.8 Kalinin livre en 1933 un canon semi-universel sous la désignation 25-K. Des tests sont réalisés entre 1934 et 1935 et c’est sur la base de ce canon qu’est produit à partir de 1935 le 31-K. Ce dernier ne réussit pas les tests principalement à cause de son poids trop important avec 1729kg. Le même sort attend le 32-K qui est un développement du 31-K. Trois prototypes du 32-K sont testés à la fin de l’année 1935 et révèlent un certains nombre de défauts dans la conception de l’engin. Les travaux sont arrêtés avec l’adoption du F-22

Le GKB-38, bureau d’étude de l’usine No.32 sous la direction d’E Rykovsky développe en 1933 un canon universel A-52 et un canon semi-universel A-51. Ces deux canons utilisent le train porteur et la balistique du canon antiaérien de 76mm obr.1915/28. La même année le GKB-38 est dissous et ses équipes affectées aux travaux sur le canon sans recul. Pourtant les deux prototypes seront tout de même construits par les usines No.8 et No.92 respectivement, la dernière lui affectant une désignation d’usine F-20. Les A-52 et A-51 seront testés sans succès en 1935.

Le bureau d’études de l’usine No.92 Gorky est lancé en janvier 1934 sous la direction de V.G. Grabin avec des personnels de l’ancien bureau GKB-38. La première partie de leur travail consiste à terminer le canon F-20 mais ce dernier ne satisfait pas totalement Grabin. Un nouveau système est alors développé sous la désignation F-22 et malgré l’opposition de la direction del’usine, les travaux sur le F-22 sont terminés au début de l’année 1935

obr.1933 F-20