Russie
obr.1931 A-19
Page Précédente

Canon de corps de 122mm développé entre la fin des années vingt et le début des années trente. Il sera remplacé à partir de 1939 par une version améliorée obr.1931/37. Le canon nait suite à une demande de l'état-major en date de janvier 1927 pour le ...

obr.1931  A-19

Canon de corps de 122mm développé entre la fin des années vingt et le début des années trente. Il sera remplacé à partir de 1939 par une version améliorée obr.1931/37. Le canon nait suite à une demande de l'état-major en date de janvier 1927 pour le développement d'un nouveau canon de corps de 122mm. Un prototype est commandé en juin 1929 à l'usine Motovilikha et les essais débutent en octobre 1931 avec deux tubes différents chacun équipé d'un frein de bouche. A partir de mai 1932, la pièce est confiée à l'usine N°38 pour y recevoir des améliorations et elle y reçoit la désignation d'usine A-19. En 1933, trois autres prototypes sont commandés à l'usine Barrikady à Stalingrad qui sont livrés en mars 1935. Les essais sur ces nouvelles pièces débutent en novembre 1935 et le canon est finalement adopté en mars 1936 sous la désignation Canon de corps de 122mm obr.1931 A-19.

obr.1931 A-19L'obr.1931 est construit entre 1935 et 1939 et à partir de 1937 il est graduellement amélioré au niveau du bloc culasse ce qui fait que les derniers modèles diffèrent légèrement des premiers.

A partir de 1939, l'obr.1931 est remplacé sur les chaînes de production par une version améliorée qui combine le canon de l'obr.1931 sur un affût de canon obusier de 152mm obr.1937 ML-20. Le nombre exact de pièces construites varie entre quatre cent cinquante et cinq cents à raison de trente en 1935, quatre vingt onze en 1936, soixante dix huit en 1937, cent cinquante en 1938 et deux cent cinquante six en 1939 avec des obr.1931/37 parmi ces dernières pièces.

L'obr.1931 et l'obr.1931/37 sont utilisés indifféremment dans els corps d'artillerie. Les premiers engagements ont lieux lors de la bataille de Khalkin Gol puis lors de la Guerre d'Hiver contre la Finlande.

En juin 1941, l'armée possède mille deux cent trente six A-19 plus vingt et un dans la marine. Ce canon va être employé pendant toute la guerre, d'abord en tir indirect contre le personnel et les fortifications ennemies. Il est aussi doté d'un projectile perforant et même si ce n'est pas une pièce antichar idéale à cause de sa grande taille, de sa vitesse de rotation très lente et d'une faible cadence de tir, il est en 1943, une des rares pièces d'artillerie capable de s'opposer effectivement aux chars allemands

Utilisateurs : Albanie, Algérie, Bulgarie, Chine, Cuba, Tchécoslovaquie, Egypte, Finlande (122 K/31),  Guinée, Hongrie, Irak, Cambodge, Corée du Nord, Pakistan, Pologne, Roumanie, Somalie, Syrie, Tanzanie, Viêt-Nam, Nord Yémen, Yougoslavie

Description

L'obr.1931 dispose d'un affût à flèches ouvrantes ce qui lui autorise un débattement en site plus important. L'affût est équipé de suspensions et de roues métalliques avec des pneus en gomme dure. Certains des derniers modèles de production reçoivent les pneumatiques du ML-20. L'affût est aussi équipé d'équilibreurs pneumatiques et d'un bouclier qui apporte une légère protection aux servants contre les tirs d'infanterie et les éclats d'artillerie. Le tube est équipé d'un bloc culasse à vis interrompue similaire à celui qui équipe les obusiers de 152mm obr.1910/37. Les engins de production n'ont pas de frein de bouche à l'opposé des premiers prototypes. le système de recul consiste en un tampon hydraulique et un récupérateur hydropneumatique tous les deux installés dans le berceau sous le tube.

L'engin reçoit l'avant train de l'obusier expérimental ML-15 A l'origine il est prévu de transporter le canon séparément mais suite aux essais il a été décidé de toujours remorquer la pièce en un seul morceau. Plusieurs types de tracteurs sont employés, le S-2 Stalinets, le Komintern et à partir de 1943 le Ya-12.

En 1933, l'affût est testé avec un train chenillé ainsi qu'avec de grandes roues de type tracteur mais ces améliorations ne sont pas adoptées. Entre 1933 et 1936, un tube particulier est développé pour des projectiles pré-rayés mais là non plus l'expérience n'est pas poursuivie.obr.1931 A-19

L'adoption d'un affût à flèches ouvrantes offre un meilleur débattement en site que les modèles antérieurs avec affût coffre. Une élévation élevée et la capacité d'utiliser différents niveaux de charges rendent l'arme flexible pour un emploi en tir indirect et sa balistique est assez puissante pour engager des chars ennemis. L'affût comporte plusieurs défauts, le mécanisme d'élévation est lent et peu fiable, les roues pleines handicapent la mobilité et ces défauts entraînent le développement de l'obr.1931/37.

Le canon tire des munitions à charges séparées avec une à quatre charges  et en plus des munitions de canon il tire aussi des obus d'obusier sans toutefois pouvoir utiliser de pleines charges. Les munitions d'obusier en acier O-460A et O-462A ne peuvent être tirées.

Variantes

Br-3, variantes de 1937 avec des charges en sacs, finalement non adoptée

12.2cm K.390/1(r), des centaines de pièces tombent entre les mains allemandes, des deux versions et quatre cent vingt quatre sont utilisés comme pièce d'artillerie de campagne ainsi que pour la défense côtière. Des munitions sont mêmes construites pour ces canons

122K/31, l'armée finlandaise capture vingt cinq pièces en 1941 et s'empresse de les mettre en service. la même désignation est adoptée pour les deux versions. A cause d'une carence en tracteur lourd, ces pièces sont principalement utilisées dans un rôle de défense côtière. Quatre pièces sont perdues pendant la guerre et les autres demeurent en service après-guerre. Dans les années quatre vingt certaines pièces voient leur tube remplacés par des tubes de 152mm de ML-20 et reçoivent alors la désignation de 152H37-31. A la fin des années quatre vingt, tous les H-37-31 et les 122K/31 restants reçoivent un nouveau tube de 152mm L/32 construit par Vammas et deviennent dès lors des 152H88-31. ces pièces sont finalement retirées en 2007.

obr.1931 A-19

Calibre : 121.92mm x 785R
 
Dimensions
Masse : 7.800kg en position de route, 7.100kg en position de tir
Poids d’un obus : 25kg
Dimensions en position de route :  longueur : 8.90m, largeur : 2.345m, hauteur : 1.99m
Longueur du canon : 46.3 calibres, 5.65m, longueur de l'âme 45 calibres, 5.48m
Culasse à vis interrompue, recul hydropneumatique, pas de frein de bouche, affût à flèches ouvrantes
 
Performances
      Site : 28° à droite et à gauche, Elévation :  -2° / +45°
      Cadence de tir : 3 à 4 coups/mn
      Portée maximale : 20.400 m, portée effective APHE : 900m
      Pénétration : 155mm à 500m, 145mm à 1000m, 135mm à 1500m sous un angle de 90°
      Durée de mise en batterie : 8 à 10 minutes, sortie de batterie en 8 à 10 minutes
Ce canon tire les munitions suivantes :
Type
FRAG-HE
CP
AP-T
Désignation
OF-471N
OF-462
G-471
BR-471B
BR-471*
Modèle de l’amorce
RGM-2
KD-2
MD-8
Poids du projectile
25 kg
25kg
25 kg
Poids de la charge explosive
3.24 kg
2.2 kg
0.156 kg
Type de charge explosive
TNT
TNT
RDX
Vitesse initiale
800 m/sec
800 m/sec
800 m/sec
Pénétration de blindage à 0°
ND
ND
160mm/1000m
145mm/1000m*
 
Equipe de pièce : neuf hommes
Véhicule tracteur : KrAZ-214, AT-S, AT-S-59, AT-T, AT-L, Ural-375D
Vitesse de traction maximale : 10 km/h en tout terrain, 30 km/h sur route