Russie
Obr.1915 Rosenberg 37-мм. батальонная пушка обр.1915г. (траншейная пушка Розенберга)
Page Précédente

Il s’agit du premier canon développé spécifiquement pour intervenir au niveau du bataillon. Son inventeur M.F. Rosenberg, membre du Comité d’Artillerie arrive à convaincre le chef d’état-major de l’artillerie le Grand Duc Sergei Mikhailovich de d ...

Obr.1915 Rosenberg 37-мм. батальонная пушка обр.1915г. (траншейная пушка Розенберга)

Il s’agit du premier canon développé spécifiquement pour intervenir au niveau du bataillon.

Son inventeur M.F. Rosenberg, membre du Comité d’Artillerie arrive à convaincre le chef d’état-major de l’artillerie le Grand Duc Sergei Mikhailovich de développer le système

Le canon de 37mm Rosenberg sert initialement à étalonner les puissantes pièces d’artillerie côtière. Le tube est posé sur un support en bois sans système de recul avec pour seul moyen de freinage un tampon en gomme.

L’élévation est réalisée par une manivelle et le débattement en site est obtenu en tournant le châssis.Obr.1915 Rosenberg 37-мм. батальонная пушка обр.1915г. (траншейная пушка Розенберга)

Le canon est équipé d’un petit bouclier de 6 ou 8mm d’épaisseur, attaché à l'attelage par deux tiges, ce bouclier stoppe une balle de Mosin-Nagant à bout portant.

Le nombre de rayures du tubes est de 12 avec une culasse simple à ouverture et fermeture manuelle sans aucun automatisme.

Le système peut facilement être décomposé en deux éléments de 73.5kg et 106.5kg. Sur le terrain le canon est servi par une équipe de pièce de trois hommes. En hiver la pièce peut recevoir des skis, pour sa traction sur le terrain elle est équipée de harnais. Le canon peut être transporté par charettes, chaque groupe de deux canons d’unités d’infanterie est doté de trois remorques obr.1884, une par canon avec 180 munitions et la troisième pour emporter 360 munitions. Le train roulant est celui d'une mitrailleuse Maxim obr.1910.

Le système de visée est très simple, il équivaut à celui d'une arme légère. L'orientation en azimut s'effectue en tournant l'ensemble de la pièce et la portée est de 3830m même si la portée réellement efficace est bien inférieure.

Le système est mis en service sous la désignation 37mm obr.1915 même s’il est souvent désigné 37mm Rosenberg. Les premiers exemplaires sont apparus sur le front au printemps 1916. Comme les capacités de production initiales sont trop faibles, l’usine Obuhov est mise à contribution à partir du mois de mars 1916 pour répondre à une commande de quatre cents canons. A la fin de l’année 1919, seules trois cent quarante deux pièces seront sorties d’usine les autres n’étant terminées qu’à 15%.

Après-guerre les canons continuent à servir et comme le support en bois a tendance à s’abimer rapidement, un support métallique est installé à leur place à partir de 1925 par l’ingénieur Durlyahov

Obr.1915 Rosenberg 37-мм. батальонная пушка обр.1915г. (траншейная пушка Розенберга)Certains exemplaires capturés par les finlandais ont été réutilisés sous la désignation 37K/15. Cinq pièces sont en service avec les Républicains espagnols.

En novembre 1936, cent soixante deux canons obr.1915 Rosenberg sont encore en service

 

Calibre  37mm x 94R
 
Dimensions
Longueur  1,60m, écartement : 780mm
Longeur du canon 22.8 calibres, 824mm, 12 rayures au pas de 62mm
Poids en position de tir : 180.1kg
Poids du canon avec culasse : 39.3kg
Longueur du recul : 20mm
Poids d’une munition  680g
 
Performances
Cadence de tir : 8 coups/min
Vitesse initiale : 435m/sec
Elévation de +5° à +15°
Portée  3200m avec une inclinaison de 14°35’
Pénétration : 12mm à 1000m à 90° (AP)
 
Equipe de pièce: trois à quatre hommes

Obr.1915 Rosenberg 37-мм. батальонная пушка обр.1915г. (траншейная пушка Розенберга)

Obr.1915 Rosenberg 37-мм. батальонная пушка обр.1915г. (траншейная пушка Розенберга)