Russie
Objekt 520
Page Précédente

A la fin des années cinquante, avec le développement des avions à réaction, la vitesse des appareils passent de 500 à 600 km/h jusqu’à 1000 – 1200 km/h. D’autres parts la manœuvrabilité dans le plan vertical des appareils a considérablement augmenté. ...

Objekt 520

A la fin des années cinquante, avec le développement des avions à réaction, la vitesse des appareils passent de 500 à 600 km/h jusqu’à 1000 – 1200 km/h. D’autres parts la manœuvrabilité dans le plan vertical des appareils a considérablement augmenté. Pour contrer ce nouveau type d’appareil, les antiaériens se doivent d’employer un système de guidage automatisé en combinaison avec un système d’instrumentation radar.

Le Conseil des Ministres de l’URSS décide en avril 1957 de moderniser le ZSU-57/2 par l’installation d’une paire de canon de 57mm SV-68 Berezina avec un complexe d’instruments radio-optique de petite taille du système de contrôle du tir autonome Desna. Cet engin reçoit la désignation d’Objekt 520 et il est développé sous la direction de l’ingénieur G.V. Mazepa.

En 1959, l’usine No.174 produit six prototypes qui sont testés mais jamais adoptés.

Dans le même temps, le bureau d’étude de l’usine No.174 travaille sur un ZSU-57/2 avec un complexe radio-optique de petite taille du système de contrôle de tir autonome Dnepr.

Ces engins ne sont pas mis en service mais, s’ils étaient employés de nos jours en combinaison avec un radar de la classe Tunguska, les canons de 57mm auraient d’avantage de réussite sur des hélicoptères à une distance de cinq kilomètres que les missiles du système Tunguska.