Russie
Objekt 120 Taran
Page Précédente

Il s'agit d’un automoteur d’artillerie développé à Sverdlovsk, par le bureau d’étude Uralmashzavod sous la direction de G.S. Efimov. L’objectif est de fournir un modèle expérimental de chasseur de ch ...

Objekt 120 Taran

Il s'agit d’un automoteur d’artillerie développé à Sverdlovsk, par le bureau d’étude Uralmashzavod sous la direction de G.S. Efimov. L’objectif est de fournir un modèle expérimental de chasseur de char armé d’un puissant canon capable de neutraliser un char par un coup direct à 3000m.

L’engin est prévu pour peser entre 25 et 30-tonnes avec un équipage de trois à quatre personnes.

La vitesse maximale de l’engin est de 55 à 65 km/h et il emporte assez de carburant pour franchir 400 à 500km.

Le blindage frontal de la caisse et de la tourelle est censé protéger l’engin d’un coup au but d’un projectile de 57mm à la vitesse de 950 m/sec sous une incidence de 0°.

Objekt 120 TaranUn soin particulier est pris à l’insonorisation à l’intérieur de l’engin ainsi que la protection contre les émanations de gaz.

Dans le cas d’un coup direct le canon est supposé pouvoir pénétrer 300mm de blindage sous un angle de 30° et 150mm sous un angle de 60°. Le poids de la pièce d’artillerie ne doit pas dépasser 4500kg.

Les plans comportent la réalisation de deux prototypes entre 1959 et 1960.

En 1957, le SKB-172 dirigé par M. Yu. Tsiryulnikov, conduit des recherches autour du calibre optimal en vue de livrer un canon aux meilleures performances. Pour trouver le meilleur compromis entre le poids du système est les performances, une pièce entre 130mm et 152.4mm est envisagée. Dès décembre 1957, le SKB-172 travaille sur l’installation d’une pièce de 152.4mm sur un chasseur de char. Lors de ces travaux, la longueur du tube est de 10.405m et la résistance moyenne au recul est de 47-tonnes. Pour le canon de 130mm, pour la même longueur de tube, le poids de la pièce est de 3800kg soit 700kg de moins que son collègue en 152mm. En février 1958, des tests sont menés entre un canon d e130mm qui tire des obus à la vitesse initiale de 1800 m/sec et un canon de 152.4mm à âme lisse avec une vitesse initiale de 1600 à 1700 m/sec. La longueur de chacun des deux tubes ne dépasse pas 8.50m.

En 1958, l’usine N°172 de Perm mène des tests comparatifs entre les deux canons sur une installation balistique de test M36-BU-3. Suite aux tests, il est décidé d’adopter le canon de 152.4mm avec des projectiles à effet cumulatif perforants sous-calibrés sous la désignation M69 Taran.

 

En janvier 1960 deux canons sont construits puis un prototype de chasseur de char est réalisé sous la désignation Objekt 120 Taran. Pourtant dès le mois de mai, il est décidé de mettre un terme aux travaux au profit du développement d’une pièce d’artillerie antichar plus effective sous la forme du canon d e125mm à âme lisse D-81

Description

L’automoteur antichar Objekt 120 est développé sur la base de l’automoteur SU-152P et il en diffère par l’installation d’une tourelle rotative équipée d’un canon de 152.4mm à âme lisse M69.

Grâce à la longueur exceptionnelle du canon, 9.045m, la vitesse initiale de la munition sous-calibrée est de 1710 m/sec est la portée en tir direct sur une cible de 2m de haut est de 2050m. Un obus de 11.66kg est capable de pénétrer 310mm d’épaisseur de blindage à 3000m

Le canon dispose d’un système d’éjection qui permet d’évacuer les gaz de l’âme du canon entre chaque tir ainsi qu’un frein de bouche à plusieurs déflecteurs. Grâce à ce dernier la longueur du recul du tube n’est que de 30cm. Pour permettre une grande cadence de tir, les munitions sont disposées dans un carrousel et le canon se met automatiquement en position de chargement. L’élévation du tube s’effectue à l’aide d’un mécanisme hydraulique manuel entre -5° et +15°. La tourelle est rotative sur 360° et elle est entraînée par un moteur électrique.

En plus de son armement principal, l’engin emporte deux AK-47 et vingt grenades F1. L’emport en munition comporte vingt-deux projectiles sous-calibrés et à fragmentation.

La visée est effectuée grâce à un viseur TS-22 et pour les tirs de nuit grâce à un viseur périscopique nocturne.

Le blindage de la caisse et de la tourelle est soudé et il apporte une protection contre les armes d’infanterie avec une épaisseur maximale de blindage de 30mm.

L’engin de 27 tonnes est propulsé par un moteur diesel de 480cv couplé à une transmission mécanique. La vitesse maximale de l’engin est de 63 km/h.

Il utilise une radio R-113 pour ses communications externes et un interphone TP-R-120 pour ses communications internes.

L’engin surpasse en puissance les autres engins existants, mais la longueur exceptionnelle de son canon le rend difficile à manœuvrer.

Objekt 120 Taran

Dimensions
Poids : 27-tonnes
Longueur : 6.87m pour la caisse, largeur : 3.12m, hauteur : 2.82m
 
Motorisation : un moteur diesel 6-V54-105, 12-cylindres de 480cv à 2000 tours/min
 
Mobilité
Vitesse maximale : 63.4 km/h sur route, autonomie : 280km
 
Armement : un canon de 152.4mm M69 Taran avec 22 munitions
 
Blindage : maximum 30mm
 
Equipage : 4 hommes