Russie
NG obr.1931, НГ обр.1931г
Page Précédente

Au début des années trente, l'armée rouge cherche un remplaçant pour ses obusiers obr.1909 et obr.1910 de 152mm. Ces pièces, dévelopépes avant la Première Guerre Mondiale ont un train fixe et un canon court, ce qui entraîne une mauvaise mobilité, une ...

NG obr.1931, НГ обр.1931г

Au début des années trente, l'armée rouge cherche un remplaçant pour ses obusiers obr.1909 et obr.1910 de 152mm. Ces pièces, dévelopépes avant la Première Guerre Mondiale ont un train fixe et un canon court, ce qui entraîne une mauvaise mobilité, une élévation insuffisante alliée à un faible débattement en site et donc une courte portée. Ces deux pièces sont alors améliorées ce qui donne les obusiers obr.1909/30 et obr.1910/37 respectivement avec des améliorations mineures dans certains domaines. Il est alors clair qu'un remplaçant doit être trouvé mais à l'époque les soviétiques n'ont que peu d'expériences dans le domaine des pièces d'artillerie.

NG obr.1931, НГ обр.1931гDans un premier temps, les soviétiques cherchent une solution dans une collaboration avec les allemands qui de leurs côtés cherchent à contourner les restrictions du Traité de Versailles. Un obusier lourd désigné obr.1931 NG est alors développé et construit par l'usine mécanique Motovilikha MZM. En 1932, six pièces sont commandées mais aucune ne sort d’usine.

En 1933, une commande est passée pour trente obusiers mais seulement huit pièces sont construites entre 1932 et 1934 avant l'arrêt de la construction. Quatre obusiers sont livrés en décembre 1933 et quatre autres en 1934.

Le canon est collé avec un tube, une enveloppe et un frein de bouche. la culasse est à cale à glissement horizontal et les munitions sont à charges séparées. la partie supérieure de l'affût tourne sur un piedestal placé entre les axes, sur des roulements à billes. la colonne du mécanisme d'équilibrage est placée de chaque côté de l'avant de la partie supérieure de l'affût. Les roues pleines sont enveloppées de gomme dure. Lors des déplacements, le tube est repoussé vers l'arrière

La pièce se révèle trop complexe pour l'industrie soviétique du début des années trente. Le même sort attend l'obusier obr.1934 de 122mm et les canons automatiques de 20mm et 37mm. Malgré cet échec, les ingénieurs russes acquièrent une expérience interressante.

Toutefois, certaines sources avancent la présence de cent pièces en novembre 1936 et de cinquantre trois de ces obusiers dans l’inventaire soviétique de juin 1941. D’autres avancent même deux cents pièces en service en juin 1941.

NG obr.1931, НГ обр.1931г

Calibre : 152.4mm
 
Dimensions
Poids en ordre de combat 1150 kg
Longueur du canon : 25 calibres, 3.81m
 
Munitions
Vitesse initiale : 542 m/sec et 211 m/sec
Poids : F de 45.8kg, F-521 de 38.3kg, F-531 de 44.9kg, F-533 de 41kg
 
Performances
Portée : 5285m
Cadence de tir : 6 coups/mn
Elévation : de -1° à +45°, azimut : 60° au total
 
Type de traction : hippomobile ou traction mécanique.
Vitesse de traction : 17 km/h
Equipe de pièces : 8 hommes