Russie
McLean Mk-II
Page Précédente

Le canon automatique McClean de 37mm a été développé au début du 20e siècle par un américain du nom de Samuel Neil McClean qui dirige sa propre compagnie, la McClean Ordnance and Arms Co. En 1902, l’ingénieur propose son premier modèle de canon au ...

McLean Mk-II

Le canon automatique McClean de 37mm a été développé au début du 20e siècle par un américain du nom de Samuel Neil McClean qui dirige sa propre compagnie, la McClean Ordnance and Arms Co.

En 1902, l’ingénieur propose son premier modèle de canon automatique au calibre 37mm connu comme le McClean Mk I.

L’arme tire au coup par coup grâce à un mode de fonctionnement par gaz automatique des projectiles de 37mm à charge à poudre noire. Le système est alimenté par des boîtiers chargeurs de cinq ou dix coups.

Si initialement le système est prévu pour être installé sur un affût d’artillerie, finalement il sert à partir d’un piédestal, éventuellement installé à l’arrière d’un camion porteur.

Le McClean Mk I possède un canon rayé de 51 calibres, soit 1.887m et tire des obus standards de one-pound en service habituel dans l’US Army de l’époque. Le canon permet de tirer des projectiles à la vitesse de 640 m/sec ce qui confère à l’engin de bonnes qualités de combat.

Grâce à son système automatique par gaz, le système est susceptible de tirer des rafales mais aucune information précise sur la cadence de tir n’est disponible.

Le projet est développé à partir de 1902 et un premier prototype est présenté en 1903 avec des tests réalisés entre 1903 et 1904 qui ne permettent pas d’établir les qualités de l’engin suite à des ruptures fréquentes de pièces.

McClean est alors rejoint par la firme Poole Engineering Co. Qui possède une expertise dans la réalisation de mécanismes de précision.

Plusieurs modifications sont apportées en particulier au niveau du système d’approvisionnement et du mécanisme de détente. Le canon est remplacé par un modèle de 54-calibres. Les autres pièces demeurent identiques ce qui permet d’imaginer que les caractéristiques du canon n’ont pas été modifiées avec toutefois une fiabilité améliorée.

Dans cette version améliorée le canon est désigné McClean Mk II.

Ce canon est testé en 1905 mais ces tests ne se révèlent pas particulièrement probant.

McClean est alors rejoint par un nouvel associé sous la forme de la firme Driggs Ordnance Co. Et toute une série de tests sur divers prototypes sont menés pendant la seconde moitié de la première décennie du 20e siècle.

Le canon est monté sur l’arrière d’un camion Packard ou également sur une voiture Maudsley.L’ensemble des tests est terminé en 1909 et McClean décide d’arrêter le développement de son canon en l’absence de débouché commercial.