Russie
M16-2
Page Précédente

En 1945, un projet de développement d’un nouveau canon antichar de 57mm voit le jour en vue de remplacer les ZIS-2 de 57mm. Les principaux progrès recherchés sont au niveau de la taille qui doit être plus réduite ainsi que du poids qui doit être plus ...

M16-2

En 1945, un projet de développement d’un nouveau canon antichar de 57mm voit le jour en vue de remplacer les ZIS-2 de 57mm. Les principaux progrès recherchés sont au niveau de la taille qui doit être plus réduite ainsi que du poids qui doit être plus faible en conservant les munitions et les balistiques.

A partir de 1946, les bureaux d’étude de l’usine No.172 travaille sur un projet désigné M16-2.

Le tube est monobloc avec un frein de bouche. Celui-ci est très performant, long de 600mm avec vingt déflecteurs taillés sous un angle de 49° par rapport à l’axe du canon. L’âme du frein de bouche est rayée. Le frein est censé absorber 72% de l’énergie du recul.

Le système de recul est installé dans la section tubulaire du berceau, il consiste en un récupérateur cylindrique hydraulique et une tige de cylindre de frein hydraulique qui sert au récupérateur.M16-2

Le canon est équipé d’un système de levage avec un cadre coulissant. L’axe de roues est doté de barres de torsion et de roues de Gaz-A avec un pneu GK et un moyeu léger.

L’arme reçoit un bouclier dont les deux parties supérieures peuvent se replier et dont la partie inférieure peut se replier.

Le canon est équipé d’un viseur OP1-2.

Les données balistiques comparatives entre Ch-26 et M16-2 font apparaître une vitesse initiale de 978.2m/sec pour le premier et de 976.2 m/sec pour le second avec un obus perforant BR-271 de 3.14kg avec une charge de 1.425kg

Pour un projectile à fragmentation O-271U d e3.75kg avec 913g de charge, les vitesses initiales sont respectivement de 685.5 m/sec et 680 m/sec pour le Ch-26 et le M16-2 et pour un projectile sous-calibré BL-271R de 1.79kg avec 1.655kg de charge les vitesses initiales sont de 1238 m/sec et 1245 m/sec pour le Ch-26 et le M16-2 respectivement.

D’autres parts la portée maximale atteinte sous 15° d’élévation avec un obus à fragmentation est de 6556m avec le M16-2 et de 6520m avec le Ch-26

Les tests ont lieu entre octobre et décembre 1946 et des problèmes apparaissent au niveau du frein de bouche et du cadre. D’autres tests ont lieu entre juillet et septembre 1947 en comparaison avec le canon B-46 de 57mm.

Les tests font apparaître des déficiences au niveau du système de recul et tous les travaux sur le canon sont alors interrompus.

 

M16-2

Calibre : 57mm
 
Dimensions
Longueur du tube : 4175mm, 73.2 calibres
Longueur de l’âme : 3358mm, 58.9 calibres ; longueur de la partie rayée : 2853mm, 24 rayures
Profondeur de rayure : 0.9mm, largeur de rayure : 5.35mm
Poids du canon avec culasse : 333.5kg
Longueur du recul : de 650mm à 680mm
Hauteur de la ligne de mire : 598mm
Longueur totale : 6.5m, largeur en position de tir : 3.86m, largeur en position de route : 1.73m
Epaisseur du bouclier : 6mm, poids du bouclier : 62kg
Diamètre des roues : 770mm
Poids en position de tir : 797kg
 
Munitions
BR-271 AP de 3.14kg avec charge de 1.425g, vitesse initiale : 978.2 m/sec
O-271U shrapnel de 3.75kg avec charge de 913g, vitesse initiale : 685.5 m/sec
BR-271P AP de 1.79kg avec charge de 1.655g, vitesse initiale : 1238 m/sec
 
Performances
Elévation : de -5°40’ à +15°40’, azimut : 58°
Cadence de tir : 10 à 20 coups/min
 
Vitesse maximale de traction : 60 km/h

M16-2