Russie
M-46, 52-P-482, 52-П-482 obr.1954
Page Précédente

En avril 1946, le comité pour l’artillerie soviétique émet un cahier des charges pour deux pièces de 130mm et 152mm qui devront utiliser le même affût à flèches ouvrantes. Le développement est réalisé à l’usine d’artillerie N°172 et l’Institut pou ...

M-46, 52-P-482, 52-П-482 obr.1954

En avril 1946, le comité pour l’artillerie soviétique émet un cahier des charges pour deux pièces de 130mm et 152mm qui devront utiliser le même affût à flèches ouvrantes.

Le développement est réalisé à l’usine d’artillerie N°172 et l’Institut pour la Recherche Scientifique avec la pièce de 130mm qui reçoit la désignation M-46 et celle de 152mm celle de M-47.

Les premiers prototypes des deux pièces sont terminés au milieu de l’année 1948. Après des essais, d’autres travaux sont entrepris qui conduisent à la construction de quatre pièces supplémentaires M-46 et M-47 pour des essais en corps de troupes qui ont lieu en novembre 1950 après quoi ils sont acceptés pour le service.M-46, 52-P-482, 52-П-482 obr.1954

En 1951, la production débute à l’usine N°172 avec vingt M-46 et quatre M-47 construits cette année là. Dans les années cinquante la production continue à raison des quantités suivantes pour le M-46, vingt en 1951, vingt six en 1952, aucun en 1953, seize en 1954, cinquante en 1955, soixante deux en 1956 et soixante dix neuf en 1957 et pour le M-47, quatre en 1951, aucun en 1952 et 1953, seize en 1954, vingt en 1955, trente deux en 1956 et cinquante en 1958. Après quoi la production continue même si le M-47 est rapidement retiré du service.

Le M-46 de 130mm a été vu pour la première fois lors d’une parade militaire en 1954 et il est donné comme le remplaçant du M-1931/37 A-19.

Il a été employé lors des combats en Asie et au Moyen Orient et il a été aussi construit en Chine et même amélioré sous la désignation Type 59-1 ainsi qu’en Egypte. L’arme a désormais été retirée des premières lignes dans l’armée russe mais reste toujours en service dans de nombreuses armées du monde. Dans l’armée soviétique, l’arme remplace d’abord les BS-3 de 100mm et sert principalement dans un rôle de contre-batterie. L’arme peut aussi être intégrée dans un système de contrôle du tir avec radar SNAR-2. L’arme sert au niveau des brigades d’artillerie d’armée et de front

Même si la production est terminée, les ventes entre pays utilisateurs ont été nombreuses.

Pays utilisateurs

Afghanistan, des pièces ont été livrées mais leur statut est inconnu

Albanie, dix huit Type 59-1 en service, à l’origine cent Type 59 et Type 59-1 livrés et mis en service sous les désignations respectives de M59 et M59/1

Algérie, dix pièces en service

Allemagne de l’Est, plusieurs dizaines d’exemplaires ont été en service dont cent soixante six pièces vendues par l’Allemagne réunifiée en 1994 à la Finlande.

Angola, quarante huit pièces en service

Azerbaïdjan, trente six pièces livrées par la Bulgarie

Bangladesh, quarante exemplaires en service, principalement des Type 59-1

Bosnie-Herzégovine, huit M-1981 livrées par la Roumanie en 1998, douze livrées par l’Egypte pour un total de trente cinq à soixante et une pièces en service en version M-46 et Type 59-1

Bulgarie, soixante pièces en service sur les soixante douze engins livrés

Cambodge, des Type 59-1 sont en service

Cameroun, douze pièces livrées en 1992 par la Roumanie plus douze par la Chine

Chine, version en service Type 59-1 construite par North China Industries Corporation

Congo, cinq Type 59 en service

République Démocratique du Congo, huit Type 59-1 en service

Corée du Nord, un certain nombre de canon sont en service, certains en version chenillée

Côte d’Ivoire, des canons de ce type pourraient être en service

Croatie, soixante dix neuf livrés dont trente cinq en service, probablement des Model 1982 roumains, sous la désignation Top 130mm M46H1

Cuba, le pays utilise encore ce canon dont certaines pièces en variantes chenillées ou sur camion

Egypte, quatre cent vingt pièces en service de construction locale par Abu Zaabal Engineering Industries Company, plus cent cinquante Type 59-1 chinois

Emirats Arabes Unis, vingt Type 59-1 tenus en réserve

Erythrée, trente pièces livrées par la Bulgarie en 1999

Ethiopie, six pièces livrées par le Kazakhstan en 2000

Finlande, cent soixante six pièces livrées par l’Allemagne en 1994, cent trente six sont en service sous la désignation 130K54 à la fois dans l’armée et dans la marine au sein d’unités de défense côtière

Guinée, douze pièces livrées en 2000 par la Roumanie

Guinée Bissau, certains engins ont été livrés

Guyana, six pièces en service

Inde, près de neuf cent pièces en service dont cent vingt pièces livrées par la Russie en 1994. Certaines ont été converties en 155mm.

Iran, un millier de pièces en service, M-46 et Type 59-1 chinois dont cent six canons livrés par la Chine en 1992

Irak, plusieurs dizaines d’exemplaires ont été en service, M-46 ou Type 59-1

Israël, vingt pièces tenues en réserve sur la centaine capturée

Liban, vingt pièces en service sur les vingt cinq livrées

Libye, trois cent trente pièces livrées

Laos, dix pièces livrées

Mali, six pièces en service

Mongolie, soixante quatre pièces en service, probablement des Type 59

Maroc, dix huit M-46 en service

Mozambique, six pièces en service sur les vingt M-46 livrés

Myanmar, seize à quatre vingt pièces livrées par la Corée du Nord

Nigeria, quatre pièces livrées en 1992 par la Roumanie et sept en 1993

Oman, douze M-46 russe et douze Type 59-1 chinois en service

Ouganda, douze pièces en service

Pakistan, trois cent cinquante Type 59-1 en service dont vingt sept pièces livrées par la Chine en 1998 et soixante en 2000

Pérou, trente M-46 en service

Pologne, plusieurs pièces ont été en service

Roumanie, soixante quinze Model 1982 en réserve

Russie, vingt quatre pièces livrées par le Kazakhstan en 1999, cinquante pièces sont tenues en réserve

Serbie, dix pièces en service avec les serbes de Bosnie, deux cent cinquante deux en service dans l’armée serbe

Somalie, des canons ont été livrés mais leur opérationnalité demeure incertaine

Soudan, quarante M-46 et trente cinq Type 59-1 en service

Sri Lanka, douze à quarante Type 59-1 en service

Syrie, six cents pièces en service sur les huit cent livrées de type M-46 ou Type 59-1

Tanzanie, trente M-46 en service

Tchécoslovaquie, les pièces livrées sont retirées au début des années quatre vingt dix

Thaïlande, quinze Type 59-1 en service

Vietnam, des canons ont été livrés Type 59-1 et M-46

Yémen, soixante pièces sont en service sur les soixante dix M-46 livrés

Zambie, dix huit pièces en service sur les trente M-46 livrées

M-46, 52-P-482, 52-П-482 obr.1954Description

Le tube est développé à partir d’une pièce d’artillerie de marine M-36 de 130mm et porte la désignation d’usine 52-P-482. Cette pièce de marine est utilisée sur les navires et dans les batteries de défense côtière et le M-46 a les mêmes caractéristiques balistiques que ces pièces.

Le tube fait 52 calibres avec un bloc culasse à glissement horizontal et un frein de bouche en forme de pot à poivre. Ce dernier n’est as très efficace pour la réduction du recul mais est très effectif pour la réduction des flammes de départ. Le système de recul hydropneumatique comprend un tampon en dessous et un récupérateur au-dessus du canon. Le long tube permet au projectile d’atteindre la vitesse de 930 m/sec.

Le tube est monté sur un affût à flèches ouvrantes avec des flèches en forme de poutre et des pneus plein de mousse. Le débattement en site maximum est de 50° au total. Sur l’avant du bouclier il y a un collier en forme de U inversé qui a été retiré sur les derniers modèles produits.

Le petit bouclier protège les viseurs et l’équipe de pièce des effets de souffle avec une protection limitée contre des tirs de mitrailleuses.

Les longues jambes de flèches offrent une bonne stabilité au canon avec une grande bêche détachable au bout de chaque flèche.

L’équipement de visée est du modèle soviétique standard, prévu pour un seul homme avec un télescope de tir direct antichar OP4M-35 avec un champ de vision de 11° et un grossissement de 5.5x, un périscope panoramique du tir indirect avec un cylindre de portée. Plus tard un viseur de tir direct actif/passif APN-3 est installé pour les tirs de nuit en renfort du télescope diurne.

Pour les déplacements, le canon est installé sur un avant train à deux roues installé à la fin des flèches fermées avec les bêches retirées et emportées sur chaque jambe. Deux simples crics sur le train juste derrière les roues principales sont utilisés pour soulever l’ensemble lorsque l’avant train doit être mis en place.

Le tube et le récupérateur sont tournés vers l’arrière entre les flèches fermées et bloqués en position de route. Il y a un grand système à base de chaîne de vélo sur la flèche droite pour permettre ce mouvement et un cylindre d’air compressé, chargé par le recul du canon, sert à remettre le canon en position de tir.

Il faut quatre minutes pour mettre le canon en position de tir avec une équipe de pièce de huit hommes

Les charges de propulsion sont contenues dans des cartouches métalliques et chargées séparément du projectile. Ceux-ci sont à l’origine des projectiles HE-FRAG, AP, fumigène, éclairant et chimique. Le projectile éclairant a une vitesse initiale  nettement plus faible que les autres. Une munition APHE et RAP sont introduites plus tard.

Les munitions tirées sont les suivantes :

Type

FRAG-HE

ERFB-BB

FRAG-HE

FRAG-HE

APC-T

Eclairant

Désignation

OF-482M

 

OF-43

OF-44

BR-482B

SP-46

Modèle de l’amorce

RGM-2*

ML-5PD

V-429 PD

V-429 PD

DBR-BD

 

Poids du projectile

33.4 kg

33.4kg

33.4kg

33.4kg

33.49 kg

25.8 kg

Poids de la charge explosive

4.63 kg

 

 

 

0.127 kg

 

Type de charge explosive

TNT

 

 

 

RDX

 

Vitesse initiale

1050 m/sec

940 m/sec

930 m/sec

930 m/sec

1050 m/sec

687m/sec

Pénétration de blindage à 0°

ND

 

 

 

230mm/1000m

 

Portée maxi

 

38.000m

27.490m

22.500m

1140m

 

* PD M739 pour les obus fabriqués en Israël

L’obus SAP-HE PB-42 pèse 33.4kg, le semi AP OF-3S-42 pèse 42kg, le fumigène marqueur de cible DTs-1 pèse 32.80kg avec une vitesse initiale de 930 m/sec

Il existe au moins deux obus chimique, celui à Sarin pèse 33.4kg dont 1.6kg de Sarin et celui au VX pèse aussi 33.4kg avec 1.4kg d’agent VX.

Israël Military Industries a développé un projectile similaire mais avec une fusée PD M739 et la Chine avec Norinco a développé dix projectiles différents pour ce canon. La firme sud-africaine Denel a développé une gamme de projectiles nouveaux pour cette pièce d’artillerie.

L’armée iranienne emploie près d’un millier de canons de ce type et l’industrie iranienne a développé un projectile HE-FRAG base-bleed. Ce nouveau projectile pèse 35.5kg et contient 3.7kg de TNT. Cette charge explosive est inférieure à celle d’une munition standard OF-482M car la charge propulsive pour le base-bleed est supérieure. Ce nouveau projectile se tire comme un projectile normal avec une vitesse initiale de 930 m/sec. Une fois en vol le processus base-bleed est activé et permet au projectile d’atteindre une portée de 37.000m ce qui une nette amélioration par rapport aux 27.150m des OF-482M. Cette permet d’utiliser encore plus intensément le M-46 dans un rôle de contre-batterie.

La cadence de tir maximale est de six à sept coups/min et de près de soixante dix coups par heure. L’unité de tir standard dans l’armée soviétique est de quatre vingt coups

VariantesM-46, 52-P-482, 52-П-482 obr.1954

Une version avec un canon plus long est apparue vers le milieu des années soixante-dix en Union Soviétique

M-47, version développée en parallèle au calibre 152mm

Catapult : L’Inde en a fabriqué une version chenillée sur châssis Vijayanta

Type 59-1 : La Chine copie cette arme sous la désignation Type 59, la cadence de tir est de 8 à 10 coups/mn, il tire un obus capable de percer 250mm de blindage à 1500m ainsi que des obus à la portée renforcée, MP-130 RAP de 33.4kg avec une portée de 34.360m et ERFB BB de 32.7 kg avec une portée de 30.000m

130K54, version en service en Finlande

130K90/60, version sur un affût modifié à quatre roues

M-46/84, version yougoslave au calibre 152mm, le M-46/86 est la version au calibre 155mm

GM-45, conversion chinoise au calibre 155mm

M-46S, version convertie par Soltam en 155mm

Atmos 2000, version au calibre 155mm du M-46

IOF M-46, version en service en Inde

Metamorphosis, conversion par l’Inde au calibre 155mm

M-46 Mod, conversion irakienne au calibre 152mm

T-34/130, version cubaine qui consiste en l’installation de la partie supérieure de l’affût d’un M-46 sur un châssis modifié de char T-34

M-46 KrAZ, version sur châssis KrAZ réalisée à Cuba

Tun calibrul 130-mm tractat M.1982, version roumaine

M-46I, version israélienne avec partie supérieure du M-46 sur un train de roulement Soltam

M59-1M, version en service et construite en Egypte

M-46, 52-P-482, 52-П-482 obr.1954

Dimensions
Calibre : 130mm
Masse : 8.450kg en position de route, 7.700kg en position de tir
Longueur : 11.73m en position de route, 11.1m en position de tir, largeur : 2.45m, hauteur : 2.55m
Axe de tir : 1.38m à 0°
Garde au sol : 400m pour l’affût et 375mm pour l’avant train
Longueur du canon : 7.6 m, 52 calibres
Longueur du recul : de 734mm à 815mm pour une élévation comprise entre +34° et +45° et entre 1150mm et 1320mm pour une élévation comprise entre -2°30’ et +20°
Frein de bouche de type poivrière, système de recul à tampon hydraulique et récupérateur hydropneumatique, mécanisme de culasse à bloc coulissant horizontal, affût à flèches ouvrantes avec avant train, bouclier en option.
 
Caractéristiques techniques
      Site : 25° à droite et à gauche, Elévation : -2.5° / +45°
      Cadence de tir : 8 coups/mn en tir bref,  6 coups/mn normal, 5 coups/mn en tir soutenu
      Portée maximale : 27.150 m
      Durée de mise en batterie : 6mn, durée de sortie de batterie : 7mn
 
Optique : télescope panoramique PG-1 pour les tirs indirects, télescope OP 4-35 pour les tirs directs, collimateur K-1
 
Equipe de pièce : huit ou neuf hommes
Véhicule tracteur : M-1972 ACRV, AT-S, AT-S-59, AT-P, KrAZ-255
Vitesse de tractage : 50km/h sur route, 10 km/h en tout terrain