Russie
M-40
Page Précédente

Obusier de 203mm développé pour l’Armée Rouge dans la seconde moitié des années trente lorsqu’après dix à quinze ans de retard, le calibre 203mm est adopté. A cette époque là, le B-4 s’avère trop lourd, trop cher et d’une mobilité réduite pour l’arti ...

M-40

Obusier de 203mm développé pour l’Armée Rouge dans la seconde moitié des années trente lorsqu’après dix à quinze ans de retard, le calibre 203mm est adopté. A cette époque là, le B-4 s’avère trop lourd, trop cher et d’une mobilité réduite pour l’artillerie de corps. Le mode de transport en deux parties décomposées se révèle également laborieux

L’E-16 se révèle trop vieux et ses tests révèlent de nombreux défauts. Aussi en février 1938, un cahier des charges est transmis aux usines N°172 et UZTM pour le développement d’un obusier de 203mm sur roues.

L’usine N°172 développe le M-40 sous la direction de l’ingénieur Shiryayev et le projet est approuvé en octobre 1938. L’engin dispose d’une culasse vissée avec plusieurs éléments repris sur le Br.2 et le B-4. Il est équipé d’un treuil et d’une grue pour aider au chargement. M vaut pour Motovilikha et vaut pour les pièces d’artillerie développées à l’usine No.172. De son côté l’UZTM présente le prototype de l’U-3.

Après avoir passé ses tests d’usine le prototype du M-40 est livré en novembre 1939 et les tests militaires débutent en janvier 1940. En juin 1940 ces tests se révèlent un échec avec particulièrement l’impossibilité de tirer sans mise en place d’une plate-forme en bois avec des poutres de soutien en bois. L’obusier tire un projectile G-620 de 100kg à 13.185m. Il a une vitesse initiale de 462 m/sec avec une pleine charge de 8.10kg, de 364 m/sec avec une charge 1 de 5.6kg et une vitesse initiale de 270 m/sec avec une charge 2 de 3.10kg

En revanche, l’engin de seulement 9600kg peut être tracté par un seul tracteur mais cette masse réduite est réalisée au détriment du raccourcissement d’1.5m de longueur de canon ce qui a pour effet de réduire la vitesse initiale, ainsi que la portée ainsi que la capacité de pénétration qui passe d e1.3m à 1m seulementM-40

La précision est similaire à celle du B-4 mais devient mauvaise lorsque l’élévation est supérieure à +70°. Dans certain cas les obus ont une déviation latérale de 1500m.

Des plans de révision de cet obusier sont envisagés mais la guerre met un terme à tous ces projets. Pourtant en 1942, des modifications sont apportées à l’engin qui porte alors la désignation M-40-2.

 

Calibre : 203.4mm
 
Dimensions
Longueur du tube sans frein de bouche : 3.70m, 18.5 calibres, 64 rayures
Longueur du recul : entre 0° et 12° d’élévation 1450mm, recul le plus court : 960mm
Hauteur de la Ligne de tir à 0° : 1550mm
Dimensions en position de tir : Longueur 6.55m, largeur : 5.130m, hauteur à 0° : 2.29m, hauteur à élévation maximale : 4.670m
Dimensions en ordre de route : Longueur : 6.45m, hauteur : 2.365m
Largeur de voie : 2.515m
Poids en position de tir : 9.019kg, poids en ordre de route : 9.210kg
 
Munitions
Poids : F-625 de 100kg, F-620 de 98.75kg, F-621 de 98.35kg, G-620 de 100kg, G-620T de 146kg
Vitesse initiale : 462 m/sec, 270 m/sec
Portée : 13.185m
 
Performances
Elévation de 0° à +75°, azimut : 50° au total
Cadence de tir : 1 coup toutes les 2.6 à 3.8 minutes
Durée de mise en batterie : 30 minutes
 
Equipe de pièce : sept à huit hommes
Vitesse de traction : par tracteur Kommunar : 11 km/h, par Komintern : 18 km/h, par Voroshilovets : 22 km/h

M-40