Russie
M-31, Objekt 261
Page Précédente

Une version fortement modernisée du Br-2 reçoit la désignation M-31. Le niveau de modification est si poussé que du modèle original il ne demeure presque plus rien. Les travaux sont réalisés par les bureaux d’étude de l’usine No.172. Les princi ...

M-31, Objekt 261

Une version fortement modernisée du Br-2 reçoit la désignation M-31. Le niveau de modification est si poussé que du modèle original il ne demeure presque plus rien.

Les travaux sont réalisés par les bureaux d’étude de l’usine No.172.

Les principales différences entre le Br-2 et le M-31 sont qu’au lieu du piston le tube est équipé d’une culasse semi-automatique à cale à glissement horizontal et que le canon se termine par un puissant frein de bouche à plusieurs déflecteurs qui absorbe 70% de l’énergie du recul.

Le canon est équipé d’une culasse massive pour offrir le poids nécessaire aux parties mobiles du recul et mieux équilibrer les éléments basculants.M-31, Objekt 261

L’arme tire des munitions à charge séparée et le projectile est introduit à l’aide d’un ressort armé automatiquement pendant le mouvement du recul. Le recul du canon est automatique, il utilise de l’air compressé depuis un cylindre de recul séparé et le frein de recul est hydraulique avec un tampon pneumatique.

Deux cylindres pour le système de frein et deux cylindres pour l’introduction du projectile sont connectés directement au tube.

Les éléments de la partie mobile deviennent dès lors très pesants et alliés à la puissance du frein de bouche le mouvement de recul est particulièrement faible pour une telle puissance de feu, 520mm pour 1400mm sur le Br-2.

Le mécanisme de levage du tube est manuel car l’entraînement électrique du Br-2 a été supprimé.

Le M-31 est équipé d’un viseur de tir direct TP-47A et d’un viseur de ZIS-3 pour les tirs courbes

Le développement technique du M-31 est terminé à l’usine de Chelyabinsk et il est alors expédié pour essais à l’Artkom à la fin de l’année 1947.

La portée atteinte est de 27.800m avec une vitesse initiale de 880 m/sec.

Dans un premier temps, le projet de char IS-7, Objekt 715, développé par l’usine de Chelyabinsk n’est pas approuvé et il doit retourner en usine pour révision.

L’usine No.172 est alors approchée pour développer un engin basé sur l’IS-7, sous la désignation Objekt 261 à Leningrad. En août 1948, une nouvelle version du M-31 est soumise, puis rejetée.

L’usine No.172 propose alors un nouvel engin, toujours basé sur l’IS-7, avec un moteur de marine modifié M-50 qui développe 1050cv. Cet engin est censé projeter l’engin à la vitesse de 55 km/h sur une distance de 300km.

La pièce d’artillerie ainsi que l’équipage est protégé par une superstructure légère à toit ouvert. Même si le châssis demeure puissamment blindé, car il reprend les éléments de l’IS-7, l’engin n’est à priori pas destiné à engager des duels de chars. Le châssis possède des épaisseurs de blindage allant de 150mm à 215mm et l’engin est finalement très lourd, aux alentours de 68 tonnes.

Finalement, avec l’abandon du projet de construction de l’IS-7, cet engin est également abandonné.

 

Dimensions
Longueur : 7.38m, largeur : 3.40m
Garde au sol : 450mm
 
Motorisation : puissance de 1050cv
Puissance spécifique : 15.4 cv/t
 
Performances
Vitesse : 55 km/h, autonomie : 300km, pente : 30°, passage à gué : 1.5m