Géorgie
Lazika
Page Précédente

Premier engin blindé de combat d’infanterie développé en Géorgie par la firme gouvernementale Delta et second engin de combat après le Didgori à être entièrement développé en Géorgie. Il est proposé à partir de 2012. Le véhicule est armé d’une p ...

Lazika

Premier engin blindé de combat d’infanterie développé en Géorgie par la firme gouvernementale Delta et second engin de combat après le Didgori à être entièrement développé en Géorgie. Il est proposé à partir de 2012.

Le véhicule est armé d’une plate-forme d’armement avec un canon de 23mm et une mitrailleuse de 7.62mm. Il est protégé par des plaques de blindages combinés qui le protègent sur l’arc frontal contre les tirs de mitrailleuse lourde avec munitions perforantes B32 de 14.5mm x 114.

LazikaLe compartiment de combat et l’arrière de l’engin sont protégés contre des tirs de calibre 7.62mm.

La protection contre les mines est du niveau STANAG Level-IV à savoir qu’il peut supporter l’explosion de 10kg d’explosif à n’importe quel endroit sous l’engin tout comme l’effet de souffle d’une mine antichar.

Son blindage reprend celui des engins utilisés par l’armée israélienne.

Sur la partie avant du véhicule une batterie de huit lance-grenades fumigènes est installée.

Le véhicule est protégé contre le danger NBC et il est doté d’un système automatique d’extinction des incendies.

Son armement est composé d’une plate-forme d’armement avec un canon automatique de 23mm 2A14 et une paire de mitrailleuses PKT de 7.62mm. Cette plate-forme est télé opérée depuis l’intérieur du véhicule. En revanche, l’armement n’est pas stabilisé et le véhicule doit donc s’arrêter pour tirer

Une version emportant un mortier de 120mm dans le compartiment de combat est à l’étude

Un équipement de détection à base de caméras thermiques jours/nuit assure une capacité de détection et d’identification ainsi que le contrôle du tir. Il est également doté d’un équipement de transmissions et de navigation par satellite.

Le compartiment moteur est installé sur le côté avant droit du véhicule avec le chauffeur sur sa gauche.Lazika

Le véhicule a un équipage de trois hommes, chauffeur/mécanicien, l’opérateur de la tourelle et le chef de char. L’engin emporte en tout sept soldats complètement équipés et dotés de sièges individuels à fixation par le haut pour protéger les passagers des effets des mines.

Une rampe d’accès est placée dans l’arrière du véhicule et elle est dotée d’une porte de secours. Quatre trappes de toit sont également montées au-dessus du compartiment de combat.

Le poids en ordre de combat est de 14-tonnes

Le véhicule est propulsé par un moteur de 300cv. La vitesse maximale que peut atteindre le véhicule est de 70 km/h.

Il a une autonomie de 400km mais peut emporter des réservoirs supplémentaires.

Il est capable de franchir de pentes de 60% et des dévers de 30%, peut passer des obstacles verticaux de 70cm de haut et sauter des tranchées larges de 2m

L'engin a un train de roulement qui semble basé sur ceux des BMP-1 et BMP-2 sauf qu'il n'a que cinq roues de route. Cela est voulu pour améliorer les déplacements en terrain montagneux mais cela résulte également en la réduction de la surface porteuse et nuit beaucoup à la tenue de route ce qui a des effets négatifs sur l'équipage et les passagers ainsi que sur la précision du tir.

Lazika
 
Dimensions
Poids : 14 tonnes
 
Motorisation : un moteur de 300cv
 
Performances
Vitesse : 70 km/h, autonomie : 200km, pente : 60%, dévers : 30%, obstacle vertical : 0.70m, tranchée : 2m, passage à gué : 1.20m
 
Armement :        Un canon de 23mm 2A14 avec 150 munitions
                            Deux mitrailleuses PKT de 7.62mm avec 500 munitions
 
Equipage : trois hommes et sept passagers
 
Lazika

Lazika