Russie
Korobov TKB-454-7A
Page Précédente

Après une participation infructueuse aux compétitions de 1946-1947 pour un nouveau fusil d’assaut chambré dans la munition intermédiaire de 7.62mm x 39 M43, l’ingénieur soviétique Herman A. Korobov continue ses recherches dans l’objectif de livrer un ...

Korobov TKB-454-7A

Après une participation infructueuse aux compétitions de 1946-1947 pour un nouveau fusil d’assaut chambré dans la munition intermédiaire de 7.62mm x 39 M43, l’ingénieur soviétique Herman A. Korobov continue ses recherches dans l’objectif de livrer une arme plus efficace.

A la fin de l’année 1947, dans le cadre du bureau d’étude CBD-14 de Tula il présente le TKB-454-43. Son fonctionnement par gaz garanti une facilité de fabrication et de maintenance

Malgré le fait que le fusil est simple, le développeur arrive à diminuer la force du recul par deux par rapport à celle de l’AK-47 ce qui améliore la stabilité du fusil pendant les séances de tir soutenues.

Les qualités du fusil attirent l’attention du commandement, mais finalement la possibilité d’obtenir un fusil à action de recul retardé entraîne l’abandon des travaux autour du TKB-454-43

En 1948, Korobov travaille sur un nouveau modèle de fusil à action de recul retardé le TKB-454-5. Ce système est ensuite repris par Korobov sur ses modèles TKB-454-6 et TKB-454-7A. Le système d’action de recul retardé est repris sur les travaux du hongrois Kiraly

Les tests réalisés en 1951 entraînent l’adoption d’une série de modifications

En règle générale les armes fabriquées par Korobov se distingue par la simplicité de leur concept et de leur construction ce qui entraîne de plus faibles coûts de fabrication

L’utilisation intensive d’acier estampé entraîne non seulement la réduction des coûts mais aussi la diminution du temps passé à la construction.

En revanche il souffre de la faiblesse du verrouillage du canon du fait que la majeure partie de la chambre soit formée à l’intérieur du canonKorobov TKB-454-7A

Le TKB-454-7A est présenté aux tests en 1952 avec pour constat les points suivants : amélioration de la précision d’un tireur inexpérimenté de 1.3 à 1.9 fois, simplification des méthodes de production par deux fois et réduction du poids total de 500g.

Dans la même période toute une série de défauts est enregistrée lors des tests.

L’arme modifiée est de nouveau présentée en 1953. Les principaux défauts sont corrigés mais à cause de la présence de rayures dans la chambre la vitesse initiale du fusil est de 38.5 m/sec inférieure à celle d’un AK-47, la cadence de tir est de trois fois supérieure à celle de l’AK, il est impossible de tirer des cartouches à blanc et l’éclat en bout du canon lors du tir est largement plus important que sur l’AK

Malgré le désavantage flagrant de son mode de fonctionnement, le Korobov TKB-454 est tout de même plus léger de 500g que l’AK et surtout est moins long à construire 2.2 fois moins que le fusil Kalashnikov.

Malgré tout, l’arme est rejetée après qu’une petite série de vingt pièces ait été construite et Korobov se concentre ensuite sur le TKB-517 dans la seconde moitié des années cinquante pour concourir à la compétition pour le nouveau fusil automatique soviétique.

Korobov TKB-454-7A

Calibre : 7.62mm x 39 M43
Approvisionnement : chargeur de 30 coups
 
Dimensions
Longueur : 885mm
Poids : 3.65kg

Korobov TKB-454-7A