Russie
Kalashnikov AKM, 6P1
Page Précédente

Cette arme est la version modernisée de l'AK-47 avec de légères améliorations dont la plus visible est la présence d’un compensateur en bout du canon. Durant les années qui suivent l'introduction de l'AK-47, plusieurs petits changements sont appo ...

Kalashnikov AKM, 6P1

Cette arme est la version modernisée de l'AK-47 avec de légères améliorations dont la plus visible est la présence d’un compensateur en bout du canon.

Durant les années qui suivent l'introduction de l'AK-47, plusieurs petits changements sont apporté puis c'est le développement du Korobov TKB-517 qui entraîne le développement de la nouvelle version. Ce dernier est plus léger que l'AK et moins cher d'un tiers du prix à la production, il est de plus beaucoup plus précis en tir automatique. La demande des autorités apparaît donc en 1955 et un nouveau modèle subit des essais entre 1957 et 1958. Kalashnikov sort un modèle avec carcasse en acier estampé et quelques aménagements mineurs et cette arme concours avec d'autres prototypes présentés par Tula et Kovrov. Le modèle AK se révèle très moyen lors des tests et d'autres prototypes sont largement supérieurs. Cependant les autorités décident encore une fois que le mieux est l'ennemi du bien et recommandent l'adoption du modèle AK grâce à son utilisation éprouvée et sa connaissance par la troupe

Elle est adoptée et produite à partir de 1959 sous la désignation AKM en même temps que le fusil mitrailleur léger d'accompagnement RPK. Auparavant un modèle amélioré Type 2 est sorti entre 1957 et 1958 avec toutes les caractéristiques de l'AKM, la version Type 3 apparue en 1959 introduit avec elle le compensateur.

AKM

Les raisons du développement d’une nouvelle version sont nombreuses. La première réside dans le coût de fabrication de l’AK-47 qui reste élevé, la seconde est la demande croissante des pays et des groupes insurrectionnels de part le monde, la troisième est le poids qui s’avère important, la quatrième est l’impossibilité d’y ajouter des éléments de visée additionnel et enfin la cinquième est la rapide érosion des armes en service dû à une utilisation intense aussi bien qu’à la forte valeur abbrasive du produit de nettoyage livré avec l’arme.

La nouvelle arme utilise désormais des plaques d'acier estampées et rivetées pour relier la section en U de 1mm d'épaisseur qui recouvre  le système de verrouillage, le support du canon et le support de visée frontale ainsi que la crosse à l'arrière. La culasse se verrouille désormais à l'intérieur d'un collier et plus directement sur la carcasse.

Les glissières sur lesquelles le bloc culasse fait des va et vient  est soudée par point à l'intérieur des murs de la carcasse.

Le résultat de ces modifications est la réduction des coûts de fabrication et aussi du poids général de l'arme qui passe de 4.30kg à 3.13kg.

L'AKM est normalement produit avec une crosse en bois, la version avec crosse pliante est désignée AKMS.

Le fusil reçoit un réducteur de cadence qui repose aux côtés de la détente et remplace un des deux doubles crochets aui est une des caractéristiques du AK-47. Ce réducteur maintient  le marteau en arrière après que le porte culasse ait appuyé sur la sécurité de gâchette et pour cela fait appel à l'inertie du système. En pratique ce système se révèle peu utile car il est composé de cinq pièces dont une particulièrement difficile d'accès et la réduction du tir n'est pas si efficace.

Quelques détails permettent de reconnaître visuellement un AK-47 d'un AKM.

-il y a un petit creux de chaque côté du centre de la carcasse au-dessus du chargeur, ces creux sont les guides du chargeurs

-la partie basse du garde-main coprend une rayure pour le doigt du tireur

-le capot de culasse à des bandes transversales

-le support de baïonnette sous le système d'emprunt des gaz pointe

-les quatre trous d'évacuation des gaz de chaque côté du cylindre des gaz ont été retirés

AKM

-la visée est graduée sur 1000m au lieu de 800m, sauf sur les modèles hongrois. La portée effective est toutefois comprise entre 300m et 400m.

-un petit compensateur est vissé à la bouche du canon et utilise l'effet de souffle pour réduire la montée du canon lors du tir automatique

Elle est produite principalement dans l’arsenal d’Izhmash.

L'AKM peut recevoir un lance-grenades de 40mm GP-25 instalé sous le canon et le garde-main. Celui-ci a son propre système de visée placé sur le côté gauche de l'ensemble

Variantes

AKMS, version avec crosse pliante, elle est déclinée avec deux modèles de crosse différents, le premier est d eloin le plus fréquent se replie par le dessous alors que l'autre se replie par la droite.

AKMN, version avec équipement de visée nocturne

AKMSU, version avec canon court

AKM

Désignation : Modernizirovannyi Automat Kalashnikova – AKMS : AKM Skladyvayushchimoya Prikladom

 

Calibre : 7.62mm x 39 M43

 

Fonctionnement : tir sélectif, à gaz

Approvisionnement :  chargeurs de 30 cartouches

 

Dimensions

Masse à vide : 3.82 kg, 3.55kg pour l’AKMS

Longueur totale : 876 mm, l’AKMS mesure 8889.5cm crosse dépliée et 665.7cm crosse repliée

Longueur du canon : 414 mm, 4 rayures à droite

Vitesse initiale : 715 m/sec

 

Performances

Cadence de tir : 40 coups/mn en sélectif, 100 coups / mn en automatique, 600 coups/min en cyclique

Portée : 350m effective, 800m maximum

Vitesse iniatile : 715 m/sec

 

Mise en service : 1959

Constructeur :       Izhevskiy Mashinostroitelniy Zavod (Izhmash), Izhevsk, Russie

                                Tulskii Oruzheinyi Zavod (TOZ), Tula, Russie

                                VEB Ernst-Thälmann-Werk, Suhl, Allemagne de l’Est

                                Zakłady Metalowe Lucznik, Radom, Pologne

                                Romarm, Bucharest, Roumanie

                                Arsenal, Kazanlak, Bulgarie

                                Maadi, Cairo, Egypte

Pays Utilisateurs : Afghanistan, Albanie, Algérie (MPiKM-72 et AKM), Allemagne de l’Est (MPiKM, MPiKMS),  Angola, Arabie Saoudite (Romarm M63 et Romarm M65), Bangladesh, Bénin, Bulgarie, Cap Vert, République Centrafricaine, Chine, Chypre (AKMS), Comores, Congo, Corée du Nord (Type 68), Cuba, Djibouti (MPiKM et MPiKMS-72), Egypte (AKM, AKMS et Misr), Ghana (AKM et AKMS), Grenade, Guatemala, Guinée, Guinée Bissau, Guinée Equatoriale, Guyana, Hongrie (AKM-63, AMD-65, AMP-69, AMR-69), Inde (AKM Arsenal, Romarm, VEB et Radom), Indonésie, Irak, Israël, Kenya (AKMS), Laos, Liban (AKM et AKMS), Libye, Madagascar, Mexique (AKMS), Mozambique, Nicaragua (AKMS et MPiKMS-72), Nigéria, Ouganda, Panama (MPiKMS-72), Pérou (AKMS et MPiKM-K), PLO (Chine, Corée du Nord, URSS, Pologne, Allemagne de l’Est, Bulgarie, Roumanie, Hongrie), Pologne (PMK-M), Qatar (AKM), RDA, Roumanie, Sao Tome et Principe, Seychelles, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Sri Lanka, Surinam (AKM), Syrie, Tanzanie, Tchad, Tchécoslovaquie, Turquie (Otomatik Piyade Tüfeği AKM), Ukraine, URSS, Venezuela (MPiKMS-72, MpiKM-K), Vietnam, Yémen (AKM et MPiKM), Yougoslavie (M70AB1, M70AB2), Zaïre, Zimbabwe

AKM

AKM