Russie
ISU-122-1, ISU-122BM, Objekt 243
Page Précédente

En 1944 deux puissants canons sont développés par l’ingénieur V.G. Grabin sous la forme des S-26-1 de 122mm et S-26 d e130mm. Ces deux canons sont presque similaires avec une différence uniquement au niveau du calibre du canon et une parfaite similit ...

ISU-122-1, ISU-122BM, Objekt 243

En 1944 deux puissants canons sont développés par l’ingénieur V.G. Grabin sous la forme des S-26-1 de 122mm et S-26 d e130mm. Ces deux canons sont presque similaires avec une différence uniquement au niveau du calibre du canon et une parfaite similitude dans toutes les pièces mécaniques et les autres composants des canons.

A l’origine il est envisagé  d’installer le S-26 sur le char IS-7 mais dès 1944 il est envisagé d’installer ces pièces d’artillerie sur des châssis automoteurs. Celui avec la pièce de 122mm est désigné ISU-122BM, Objekt 243 ou encore ISU-122-1 alors que celui avec la pièce de 130mm est désigné ISU-130 ou Objekt 250.

ISU-122-1, ISU-122BM, Objekt 243Initialement l’objectif est d’adapter une pièce de marine de130mm sur un châssis automoteur. Pour cela la pièce de marine B-13 de 130mm est adaptée pour l’emport sur un automoteur sous la désignation S-26. Ce canon est installé sur un ISU-122 à la place du canon D-25S de 122mm traditionnel.

Plus tard, dans la volonté d’unifier les munitions avec celles employées par l’armée de terre, la pièce de 130mm est convertie en 122mm et devient la S-26-1.

La principale différence entre ce canon et le D-25S, outre la longueur du tube de 59 calibres et l’absence de frein de bouche et le fait d’utiliser une masse de poudre pour la charge de propulsion plus importante ce qui permet d’atteindre une vitesse initiale de 1007 m/sec. Le tube est aussi équipé d’un système de purge des gaz  avec compression d’air. La capacité d’emport en munition est réduite à 21 ou 22 coups et l’élévation est désormais comprise entre -2° et +18°30’ avec un débattement de 2°30’ sur la gauche et 7° sur la droite

Dès le début des tests en juillet 1944, le problème de mobilité apparaît car le tube long de 4.7m s’enfonce à terre dès que l’engin passe en tout-terrain certains obstacles.

D’autres problèmes sont également mis à jour lors des tests, comme l’étroitesse du compartiment de combat pour quatre soldats, le manque de fiabilité du système de chargement semi-automatique, les mauvais résultats en tirs directs avec projectiles perforants comme en tir de campagne avec projectile à fragmentation ainsi que l’instabilité du système lors des tirs à pleine charge.

L’engin n’est alors pas retenu dans l’Armée Rouge.

 

Dimensions
Poids : 46 tonnes
Longueur : 11.26m avec canon, 6.77m pour la caisse, largeur : 3.07m, hauteur : 2.48m
Garde au sol : 440mm
 
Motorisation : un moteur V-2IS de 382 kW
Capacité du réservoir : 690 litres
 
Mobilité
Vitesse : 40 km/h, autonomie : 150km
 
Armement : un canon de 122mm S-26-1 avec 25 munitions
                Cadence de tir : 1.5 coups/min
 
Blindage : frontal : 100mm pour la caisse et 90mm pour la superstructure, 60mm pour les côtés, 30mm pour le toit et 20mm pour le plancher
 
Equipage: 4 hommes