Russie
Grabin F-25 obr.1938, Ф-25
Page Précédente

En 1930, l’Armée Rouge cherche un nouvel obusier de niveau divisionnaire pour remplacer les anciens obusiers de 122mm M1909 et M1910. Même si ces deux derniers engins ont été récemment modernisés sous la forme respectivement des M1909/37 et M1910/30, ...

Grabin F-25 obr.1938, Ф-25

En 1930, l’Armée Rouge cherche un nouvel obusier de niveau divisionnaire pour remplacer les anciens obusiers de 122mm M1909 et M1910. Même si ces deux derniers engins ont été récemment modernisés sous la forme respectivement des M1909/37 et M1910/30, ces améliorations ne résolvent pas la plupart des problèmes initiaux rencontrés par ces engins. Un premier engin est développé dans les bureaux de conception KB-2 sous la direction d’ingénieurs allemands et le projet connu comme Lubok, fait ses premiers essais en 1932 et il est adopté en 1934 sous la désignation 122mm M1934.

Puis au milieu des années trente, il est fortement envisagé de passer au calibre 105mm, comme les autres armées européennes, ce qui permettrais d’alléger les pièces. Pourtant, la munition de 105mm est considérée comme moins puissante et les stocks d’obus de 122mm sont très importants ainsi que les lignes de production immédiatement disponibles. Il est donc préféré de rester au calibre 122mm.

Trois obusiers sont alors mis en concurrence, l’U-2 construit par l’UZTM, le M-30 construit par Motovilikha sous la direction de Petrov et le F-25 de l’usine N°92 sous la direction de Grabin.

Le canon F-25 a un tube de 23 calibres avec une chambre de 3.7 litres, un bloc culasse à glissement horizontal similaire à celui du Lubok, un frein de bouche et un poids en ordre de combat de 1830kg.

Le projet est stoppé en mars 1939 car il est estimé redondant avec celui du M-30. Pourtant le F-25 a le sérieux avantage d'être un canon duplex et partage le même affût que le canon F-28 de 95mm.

Les principales raisons de l’abandon du F-25 au profit du M-30 sont d’abord le frein de bouche, qui s’il réduit le recul et permet d’alléger le châssis, a le défaut de dévier le flux vers le bas en soulevant de la poussière qui va signaler la position du canon à l’ennemi. Le frein de bouche augment aussi l’onde de choc vers l’arrière de la pièce ce qui affecte les conditions de travail de l’équipe de pièce. D’autres parts, le M-30 utilise un grand nombre de pièces déjà existante dont le bloc culasse du M1910/30. Le F-25 lui, utilise une nouvelle technologie que ne maîtrise pas totalement l’industrie soviétique et qui est donc un risque pour la construction en série. Enfin le châssis plus puissant du M-30 peut être utilisé pour des pièces plus importantes à l’instar du D-1 M1943 de 152mm.
 
Calibre : 122mm
 
Dimensions
Longueur du tube : 22.7 calibres, 2.80m
Poids en ordre de tir : 1830kg
 
Performances
Cadence de tir : 5 à 6 coups/min
Elévation de -5° à +65°, azimut : 60°
Portée : 11.720m
 
Munitions
Vitesse initiale : 510 m/sec
Poids : OF-462 de 21.76kg
 
Equipe de pièce : 8 hommes