Russie
Drizhenko
Page Précédente

A la fin de l’année 1916, un lieutenant de l’amirauté russe, Drizhenko élabore un projet de pièces d’artillerie automouvantes pour attaquer les fortifications ennemies. Cet engin n’a que peu de rapport avec un char, il s'agit surtout d’une caisse env ...

Drizhenko

A la fin de l’année 1916, un lieutenant de l’amirauté russe, Drizhenko élabore un projet de pièces d’artillerie automouvantes pour attaquer les fortifications ennemies. Cet engin n’a que peu de rapport avec un char, il s'agit surtout d’une caisse enveloppant un obusier de 203mm.

La superstructure reçoit un double blindage d’une épaisseur de 10mm avec sur l’avant la pièce de 203.2mm, au centre les outils de calcul du tir et à l’arrière les munitions. L’engin est propulsé par deux moteurs de 180cv, un par chenille de chaque côté de la caisse.

Pour se prémunir de l’infanterie adverse, le toit de l’engin reçoit deux mitrailleuses de 7.62mm.

Les suspensions sont constituées de vingt roues d’un diamètre de 27cm, arrangées par bloc de quatre avec barbotin à l’avant et poulie de tension à l’arrière. Les chenilles font 800mm de large. L’engin est équipé d’un éclairage électrique et d’un système de ventilation.

Ce projet ressemble au final énormément à celui de V.D.Mendeleev. Il n’emporte pas d’intérêt particulier  auprès des militaires qui relèvent surtout la complexité de l’engin et de nombreux problèmes au niveau de la transmission et des mécanismes de contrôle.

Finalement le projet est repoussé au profit de tracteurs d’artillerie conventionnels

 

Dimensions

Poids total : 46 tonnes

Longueur : 8.10m, largeur : 3.80m, hauteur : 3.40m

 

Motorisation : deux moteurs essence de 180cv

Puissance spécifique : 7.8 cv/t

 

Performances

Vitesse : 14 km/h

 

Armement :        Un obusier de 203.2mm

                            Deux mitrailleuses de 7.62mm

 

Blindage : 10mm maximum

 

Equipage: six hommes