Russie
DP-62E Damba
Page Précédente

Il s’agit d’un lance-roquettes multiple destiné à des opérations anti-sabotage de défense côtière, comme les sous-marins miniatures ou des groupes de nageurs de combat. Il est développé à partir de 1969 par le TulGosNITIOchMash, devenu depuis le FGUP ...

DP-62E Damba

Il s’agit d’un lance-roquettes multiple destiné à des opérations anti-sabotage de défense côtière, comme les sous-marins miniatures ou des groupes de nageurs de combat. Il est développé à partir de 1969 par le TulGosNITIOchMash, devenu depuis le FGUP "GNPP" Splav de Tula et adopté dans les années quatre-vingt, construit par OAO MotovilikhinskiyeZavody de Perm.

Ce système est un dérivé du BM-21, destine à engager des forces sous-marines ennemies de sabotage et des équipements sous la forme de sous-marins miniatures pour assurer la défense des installations portuaires ainsi que la défense des zones littorales.

DP-62 DambaLe développement de l’engin est effectué sur la base du Grad-1 et l’engin a depuis été adopté par les forces navales russes.

Le système comprend la roquette non guidée PRS-60, l’engin lanceur BM-21PD sur châssis Ural-375D ou Ural-43201, un engin de transport 95TM sur châssis Zil-131 avec l’équipement du 9F37M et un équipement technologique 95TO. L’emploi de l’engin est réalisé en conjonction avec les sonars intégrés à la défense du littoral ou en mode libre.

Le système peut fonctionner sur son propre groupe électrogène mais également en se reliant sur le système électrique d’un réseau industriel en 380V

La roquette PRS-60 est équipée d’une tête explosive qui doit détonner entre 3m et 200m de profondeur. Cette tête explosive pèse 20kg et elle est équipée d’une fusée 95B.

Il existe une roquette d’exercice connue sous la désignation PRS-60UT avec une tête inerte.

Le lanceur BM-21PD peut tirer au coup par coup ou une salve complète. La salve complète est tirée en vingt secondes et il faut sept minutes pour recharger manuellement.

L’engin est équipé d’un viseur  mécanique D726-45, d’un viseur panoramique PG-1M, d’un collimateur K-1 et d’un système d’éclairage Luch-S71M

 L’engin peut fonctionner en totale autonomie avec l’équipage à l’abri de la cabine ou d’un autre véhicule accompagnateur. Le système de contrôle du tir est désigné 9B370, il peut être déporté jusqu’à 60m du lanceur et pèse 23kg

Un engin de ravitaillement avec deux séries de vingt roquettes utilise un châssis de Zil-131. Il est désigné 95TM et emporte deux racks de rangement 9F37M soit un total de quarante roquettes. L’engin pèse 9.5 tonnes

Variantes

Une version DP-62E est destinée à l’exportation avec comme principale différence l’équipement électronique adapté à la demande de l’utilisateur

DP-62 Damba
Dimensions
Dimensions en position de route : longueur : 7.35m, largeur : 2.40m, hauteur : 3.09m
Dimensions en position de tir : longueur : 7.35m, largeur : 3.01m, hauteur : 2.68m à 4.35m
Garde au sol : 410mm, empattement : 4.20m
Poids total : 14.260kg, poids à vide : 10870kg
 
Motorisation : un moteur essence Zil-375 de 180cv
Capacité du réservoir : 300 litres plus réserve de 60 litres
 
Performances
Vitesse maximale : 75 km/h, autonomie : 405km, pente : 30°, obstacle vertical : 0.65m, passage à gué : 1.50m
 
Armement : 40 roquettes de 122mm
Longueur d’une roquette : 2.745m, poids de la roquette : 75.3kg, poids de la tête militaire : 20kg
Diamètre : 122mm, envergure : 250mm, longueur du guide : 3.00m
Elévation de 0° à +55°, azimut : 102° à droite et 70° à gauche
Portée : 300m minimale et 5000m maximale
Profondeur d’engagement : entre 3m et 200m
Probabilité d’atteinte d’un objectif sous-marin avec vingt roquettes : 99%
 
Radio : R-108M, gyrocompas : 1G11
 
Equipe de pièce : trois hommes

DP-62 Damba

DP-62 Damba

DP-62 Damba