Russie
D-80
Page Précédente

Projet de canon lance-missile développé entre 1963 et 1969. Le D-80 tire une roquette de très gros calibre et il consiste en un tube de 535mm de diamètre, qui sert de tube de guidage, sur un châssis d’Objekt 429 qui est devenu le MT-T, tracteur const ...

D-80

Projet de canon lance-missile développé entre 1963 et 1969. Le D-80 tire une roquette de très gros calibre et il consiste en un tube de 535mm de diamètre, qui sert de tube de guidage, sur un châssis d’Objekt 429 qui est devenu le MT-T, tracteur construit à Kharkov.

Le tube est équipé d’un frein de bouche massif qui a une efficacité de 58% de la force du recul. Le canon avec son frein de bouche mesure 8.045m soit 15 calibres. Le berceau du D-80 repose sur une plaque de base abaissée au sol.

Le chargement de la pièce s’effectue par la bouche du canon à l’aide d’un équipement spécial et le déchargement éventuel est réalisé de la même façon. Le chargement s’effectue en deux temps, d’abord la charge propulsive puis le projectile.

Le tube du canon est rayé avec 64 rayures. Il tire des projectiles conventionnels explosifs de 905kg avec une charge propulsive de 144kg à une portée comprise entre 5 et 13km.

Il tire également des projectiles à propulsion additionnelle à la vitesse initiale, en fonction des charges utilisées de 500 m/sec, 330 m/sec ou 250 m/sec. La charge maximale pèse 144kg.

Ce projectile à propulsion additionnelle est équipé d’un moteur roquette de telle façon que la portée devient comprise entre 5000m et 75km. Le poids de la charge propulsive à l’intérieur du missile est de 286kg et la durée de fonctionnement du moteur roquette est de 14.8 secondes.

La charge militaire emportée est de 450kg avec différente tête militaire, explosive, cluster ou nucléaire AA22. Ces charges sont similaires à celles utilisées par les projectiles 9M21B du système Luna-M.

Le rayon d’erreur probable à la portée maximale est de 550m.

L’angle de guidage vertical du lanceur D-80 est compris entre +50° et +70° et l’élévation est obtenue par un entraînement hydraulique qui prend sa force depuis le moteur du véhicule châssis. Une capacité d’élévation manuelle est également disponible en secours.

L’angle de guidage horizontal est de 8° au total. L’engin reprend un équipement de visée d’un obusier D-30 de 122mm.

Les dimensions du lanceur sont de 12.57m de long, 3.68m de haut, 3.25m de large pour un poids total de 35 tonnes.

La vitesse maximale de déplacement sur route est de 60 km/h et l’équipage du véhicule est de trois hommes.

En position de marche, les projectiles sont emportés sur un engin porteur construit sur la même base d’Objekt 429. L’engin emporte onze obus de 535mm.

Le développement du système a été confié à l’OKB-9 et plusieurs firmes participent à son développement comme les NII-1, NII-24, NII-125, NII-13, NII-61 et d’autres organismes.

Les travaux préliminaires sont lancés en mai 1965 par l’OKB-9 et les ingénieurs tentent de montrer l’avantage du système sur le Luna-M.

En octobre 1968, l’usine Barricade reçoit même une commande pour la construction d’un tube et d’une culasse pour le D-80 mais à la fin de l’année 1968 tous les travaux sur le système sont abandonnés.

Variantes

D-80-2, suite à l’abandon des travaux sur le D-80, il est entièrement retravaillé sur la base d’un châssis à roues similaire à celui du Luna-M, mais cette nouvelle version n’est pas non plus adoptée

D-80S, en septembre 1969, l’OKB-9 propose un nouveau projet sur la base du même modèle de canon rayé de 535mm. Cependant la charge est désormais introduite par la culasse de la même manière que sur le mortier M240 de 240mm.

Le système est sans recul, la culasse repose alors sur une plaque de base massive.

Le système est monté à l’intérieur du compartiment arrière d’un MT-LB et manipulé sur un équipement monté sur charnière qui peut être tourné pour l’alignement horizontal.

L’angle d’élévation du système est compris entre -7° et +10° et il tire toujours des munitions à charge séparée. La charge propulsive est placée à l’intérieur d’une courte enveloppe métallique de 150mm.

Le mécanisme d’élévation et de débattement en site est par secteur avec un système de mise en position de rechargement rapide.

Le poids du tube est de 3350kg et le poids du système est de 15 tonnes avec un équipage de trois ou quatre hommes.

Le système tire des projectiles de 930kg à une vitesse initiale de 450 m/sec.

La portée d’un projectile est comprise entre 5km et 65km et le poids de la tête militaire est de 420kg avec plusieurs modèles de charge possible