Russie
D-30 2A18 Sonyushka, obr.1963g
Page Précédente

Cet obusier entre en service au début des années soixante pour remplacer le M-1938 M-30 ainsi que les canons M-1942 de 76mm dans les régiments de fusiliers motorisés. Il lui est prévu un rôle antichar si on s’en tient à sa ...

D-30 2A18 Sonyushka, obr.1963g

Cet obusier entre en service au début des années soixante pour remplacer le M-1938 M-30 ainsi que les canons M-1942 de 76mm dans les régiments de fusiliers motorisés. Il lui est prévu un rôle antichar si on s’en tient à sa silhouette basse et sa capacité de tir tous azimuts. Il est développé par les bureaux F.F Petrov de l’usine N°9 à Sverdlovsk. Les deux prototypes portent la désignation D-61 pour l’engin au calibre 100mm et D-62 pour celui au calibre 122mm. La principale amélioration par rapports aux armes précédentes est un accroissement de la portée et la capacité de rapidement pointer le canon sur 360°. Cela permet au D-30 d’engager de nouvelles cibles plus rapidement qu’une pièce d’artillerie tractée.

Il entre en service dans l’armée soviétique en 1963 et dès 1967, son tube est utilisé sur le 2S1 Gvozdica.

Pays utilisateurs

Afghanistan, des D-30 sont en service, leur capacité opérationnelle est douteuse D-30 2A18 Sonyushka

Algérie, cent quatre vingt dix huit engins en service

Allemagne de l’Est, des exemplaires ont été livrés

Angola, plus de cent pièces en service dont quatre pièces reçues du Kazakhstan en 1998

Arménie, cinquante neuf exemplaires en service sur les quatre vingt livrées

Azerbaïdjan, quatre vingt douze exemplaires en service sur les cent quatre vingt deux livrées

Bangladesh, cent trente pièces livrées plus une centaine en attente de réception

Biélorussie, cent soixante dix huit pièces en service

Bénin, des canons de ce type sont en service

Bosnie-Herzégovine, cent seize pièces livrées et quatre vingt six en service

Bulgarie, sept pièces reçues de Slovaquie en 1994

Burundi, dix huit exemplaires en service

Cambodge, des exemplaires sont en service

Chine, des exemplaires sont en service sous la désignation W-86

Congo, dix pièces en service

République Démocratique du Congo, des exemplaires sont en service

Corée du Nord, des pièces sont en service et d’autres sont sur châssis chenillé

Croatie, quarante deux pièces en service plus quarante huit pour les croates de Bosnie, cinquante deux D-30 HR M-94 livrés en tout

Cuba, des exemplaires sont en service, cent sont montés sur châssis T-34, cinquante cinq sur T-55 et vingt cinq sur camion type KrAZ

Djibouti, six pièces livrées

Egypte, cent cinquante six pièces produites localement sous la désignation D-30-M, certaines sur châssis chenillé, T-34 ou M-109

Erythrée, deux pièces en service

Estonie, quarante deux pièces en service

Ethiopie, quatre cent soixante pièces en service dont cent pièces reçues du Kazakhstan en 2000 et des M-30

Finlande, cinq cent dix exemplaires à quatre cent quatre vingt six en service dont deux cent dix huit pièces reçues d’Allemagne en 1992, en service sous la désignation 122H63A

Géorgie, soixante exemplaires en service sur les quatre vingt dix huit à cent vingt livrés

Ghana, six pièces livrées

Guinée Bissau, neuf pièces probablement en service

Hongrie, des exemplaires ont été livrés

Inde, cinq cent cinquante pièces livrées

Iran, cinq cent cinquante pièces construites localement sous la désignation HM-40

Israël, une centaine de pièces capturées et tenues en réserve

Kazakhstan, cent soixante et une pièces en service sur les cent quatre vingt trois livrées, certaines converties en automoteur Semser

Kirgyzistan, soixante douze pièces en service

Laos, vingt pièces livrées

Liban, vingt quatre pièces livrées

Libye, cent quatre vingt dix pièces livrées

Macédoine, plus de cent quarante deux pièces en service

Madagascar, douze pièces livrées

Mali, huit pièces livrées

Mauritanie, vingt pièces livrées

Maroc, cinquante pièces livrées

Moldavie, dix huit pièces reçues de Roumanie en 1992, peut être des M-30

Mongolie, cent vingt pièces en service

Monténégro, trente exemplaires en service

Mozambique, vingt quatre pièces livrées dont des M-30

Myanmar, des exemplaires auraient été importés de Corée du Nord

Nicaragua, douze pièces livrées

Nigéria, cent à cent vingt pièces livrées

Oman, trente pièces livrées

Ouzbékistan, soixante pièces en service sur les cinq cent quarante livrées

Pakistan, quatre vingt pièces livrées par la Chine

Pérou, quarante deux pièces en service dont six pièces reçues de République Tchèque en 1998

Pologne, des exemplaires ont été livrés

Roumanie, des exemplaires ont été livrés

Russie, trois mille cinquante pièces en service

Rwanda, six pièces reçues d’Egypte en 1992

Serbie, cent trente huit pièces utilisées par les serbes de Bosnie plus deux cent soixante et onze pièces de construction locale dans l’armée serbe

Seychelles, trois pièces en service

Slovaquie, soixante seize pièces en service

Somalie, des pièces sont encore utilisées

Soudan, vingt cinq pièces en service de construction locale

Syrie, de cinq cent à six cent pièces en service dont certaines sur T-34

Tadjikistan, douze pièces en service

Tanzanie entre vingt et quatre vingt pièces livrées par la Chine

Tchad, des pièces auraient été en service

République Tchèque, soixante dix neuf pièces en service

Turkménistan, cent quatre vingt pièces en service

Ukraine, quatre cent quarante trois pièces en service

Vietnam, des pièces sont utilisées

Yémen, cent trente pièces en service

Zambie, vingt cinq pièces en service

Zimbabwe, quatre pièces en service

Description

Le D-30 est tracté par la bouche et la première action de l’équipage arrivé sur le terrain est de débloquer le frein de transport, le canon tombe alors sur la flèche centrale. Le vérin de tir sous l’affut est dressé ce qui relève les roues du sol. Les deux autres flèches sont déployées sur 120° chacune. Le vérin est dressé jusqu’à ce que les trois flèches soient bloquées au sol pour fournir la plate-forme de tir la plus stable possible. Comme le système de recul et le berceau sont placés au-dessus du canon les tourillons se trouvent très près du sol et à l’extrémité arrière de la culasse ce qui augmente la distance pour le recul lorsque des tirs à grande élévation sont réalisés. Cette position en arrière propulse l’élément de recul vers l’avant de l’affût ce qui relativise l’envergure du recul et améliore la stabilité de l’ensemble pendant le recul. Il n’y a aucun mécanisme pour réduire la distance de recul sous des angles d’élévation élevés.

Un bloc culasse coulissant est installé à la place du modèle à vis utilisé sur le M-30. Il permet d’améliorer la cadence de tir en s’ouvrant et éjectant automatiquement la douille utilisée après le tir. La cadence de tir maximale est d e6 à 8 coups/min mais une cadence de tir réaliste est plutôt autour de 5 à 6 coups/min avec 75 coups tirés en une heure.

La lunette de traction est montée soit sous le frein de bouche soit sous le tube juste à l’arrière du frein de bouche. Dans tous les cas il est retourné sur 180° avant le début de chaque tir et repose alors sous le tube.

Le système de recul est monté sur le canon.

Les instruments de contrôle du tir comprennent un viseur panoramique type PG-1M, un viseur télescopique Type OP4M-4S et un collimateur Type K-1

Certaines munitions du D-30 sont interchangeables avec celles du M-30 mais le D-30 tire aussi des projectiles HEAT stabilisé par ailettes.

Comparé au M-30 le D-30 à un tube bien plus long de 35 calibres avec un frein de bouche très efficace, il absorbe la moitié du recul, qui lui permet de tirer des obus à une vitesse initiale supérieure de 175 m/sec jusqu’à 650 m/sec avec une portée qui est supérieure de 3500m au M-30 et de 2000m du M-1942 de 76mm. Le poids est aussi plus lourd avec 650kg de plus que le M-30 à 3150kg au total ce qui lui fait un poids total supérieur à deux fois celui du M-1942. La précision est aussi améliorée avec un écart de 21m à 10.000m de portée pour 35m avec le M-30.

Le frein de bouche produit un effet de souffle très important supérieur à deux fois la norme occidentale, ce qui entraîne une mise à feu fréquente au moyen d’une lanière et réduit la cadence de tir. L’angle maximal d’élévation est réduit à 18° dans les premières versions et 22° sur les versions de fin de production lorsque la culasse est au-dessus d’une des flèches. Cela réduit la portée maximale à 12.000m. La portée maximale ne peut être atteinte qu’à l’intérieur d’un angle de 48° entre chaque jambe de flèche. La position à l’extrémité arrière des tourillons oblige l’installation d’un équipement de balancier puissant par compression

Le D-30 a une portée de 15.400m qui peut passer à 21.000m avec des munitions RAP. En mode antichar avec un projectile HEAT, il peut pénétrer 460mm de plaques d’acier blindé. Ce canon tire les munitions suivantes :

Type

FRAG-HE

FRAG-HE

HEAT-FS

HEAT-FS

Eclairant

Fumigène

Désignation

OF-462

3OF56

BK-6M

BP-463*

BK-13

S-462 / S-463

D-462

Modèle de l’amorce

RGM-2,

D-1,D1U
V-90,AR-5

RGM-2,

D-1,D1U
V-90,AR-5

GPV-2

 

PD / T7

PD,

KTM-2

Poids du projectile

21.76 kg

21.76 kg

21.63 kg

13.3 kg*

21.4kg

22.4 kg

22.3 kg

Poids de la charge explosive

3.675 kg

4.05kg

1.6kg

2.1kg

1kg

3.6kg

Type de charge explosive

TNT

A-IX-2

RDX, A-X-1

 

produit éclairant

WP

Vitesse initiale

690 m/sec

690 m/sec

740 m/sec

570 m/sec*

 

690 m/sec

690 m/sec

Pénétration de blindage à 0°

ND

 

460mm à 580mm à toutes distances

 

 

 

* valeurs pour BP-463

L’obus éclairant illumine pendant plus de 25 secondes

Un obus RAP est disponible avec une portée de 21.900m

Type

Guidée par laser

Chimique

Chimique

Tract

Désignation

3OF69M

 

 

A-462

Modèle de l’amorce

 

 

 

 

Poids du projectile

28kg

22.2kg

23.1kg

21.5 kg

Poids de la charge explosive

5.5kg

 

 

 

Type de charge explosive

HE-FRAG

1.3kg de Sarin

3.3kg de Lewisite

 

Vitesse initiale

 

 

 

 

Pénétration de blindage à 0°

 

 

 

 

Projectiles construits à l’international

Type

ICM

ICM

FRAG-HE

FRAG-HE

Origine

Egypte

Israël

RH-Alan

RH-Alan

Désignation

 

M335 / CL3153

ER 122 HB

ERBB 122 HB

Modèle de l’amorce

Ms-1

 

RGM-2, M72

RGM-2, M72

Poids du projectile

22.5kg

22.5kg

21.86kg

21.86kg

Poids de la charge explosive

18 M-42 ou 15 M-42D

24 M85

 

 

Type de charge explosive

bombelettes

bombelettes

 

 

Vitesse initiale

683 m/sec

698 m/sec

692 m/sec

692 m/sec

Pénétration de blindage à 0°

M42 : 70mm

M42D : 110mm

105mm

 

 

 D-30 2A18 SonyushkaLa vitesse maximale de traction sur route est de 60 km/h et les pneumatiques sont remplis de mousse pour les rendre increvables. Les premiers modèles de D-30 n’avaient pas de frein ni de siège pour le pointeur.

Le D-30 est réputé pour sa simplicité de maintenance sans que des outils spéciaux soient nécessaires

Variantes

2A18 D-30 Sonyushka, version initiale dont on peut observer une variante de début de production avec l’attache de l’œil de traction à l’arrière du frein de bouche, une variante de production standard avec l’attache au milieu du frein de bouche et un boîtier de rangement à l’arrière du bouclier et la variante de fin de production avec coffre de rangement unique à l’avant du bouclier

D-30M, version avec quelques modifications dont un frein de bouche à double déflecteur, une nouvelle plaque de base centrale carrée plutôt que ronde. Il comporte aussi des modifications sur son berceau, son affût et son système de recul. Les capacités balistiques sont identiques à celles du D-30 et il a les mêmes caractéristiques en termes de portée.

2A18M D-30A Lyagushka, version avec des modifications mineures dont un nouveau berceau et un nouveau système de recul. Cette version est équipée du nouveau modèle de frein de bouche et de trois coffres de rangement sur l’avant du bouclier. Il en existe une version désignée 2A18M-1 D-30M-1 avec chargement semi-automatique qui demeure à l’état de prototype

Versions étrangères

Saddam, version irakienne du D-30

D-30-M, version construite en Egypte par Abu Zaabal Engineering Industries Company

Type 86 W-86, version de production chinoise

D-30 HR M-94, version croate

D-30J, version yougoslave avec coffre de rangement cylindrique

HM-40, version iranienne

Khalifa, version soudanaise

Haubitze M-63, version est-allemande avec support sur l’avant gauche du bouclier.

122H63A, version finlandaise

Versions automoteurs

2S1 Gvozdica, version sur châssis chenillé

Type 85, version automoteur chinoise sur châssis Type 85

Type 89, version automoteur chinoise sur châssis Type 77

Abu Fatima, version automoteur soudanais sur châssis T-54

M-1977, version nord coréenne sur VTT-323

M-1991, version automoteur nord coréenne

SP-122, version automoteur égyptienne sur châssis M-109A2

T-122, version égyptienne sur châssis du T-34

T-34/122, version syrienne sur châssis du T-34

Thunder 1, version automoteur iranienne sur châssis Boragh

T-34/122, version cubaine sur un châssis T-34

D-30/ KrAZ, version cubaine sur camion KrAZ

BMP/D-30 Mod.2, version cubaine sur BMP-1

Semser, version kazakhe sur châssis à roues KaMAZ

 D-30 2A18 Sonyushka

Dimensions
Calibre : 121.92m
Masse : 3.21 t en position de route, 3.15 t en ordre de tir
Longueur : 5.4m, largeur : 1.95m, hauteur : 1.66m
Longueur du canon : 4.875 m
Axe de tir : 0.9m à 0°
Garde au sol : 325mm à 345mm
Frein de bouche à multiple déflecteurs, mécanisme de culasse à cale coulissante verticale semi-automatique, avec bouclier
 
Caractéristiques techniques
      Site : 360° total, Elévation : -7° / +70°
      Télescope panoramique PG-1M pour les tirs indirects et OP-4M-45 pour les tirs directs, collimateur K-1
      Cadence de tir : 7 à 8 coups/mn, 75 coups par heure en tir soutenu
      Portée maximale : 15.400 m, 21.900m avec RAP, portée minimale de 1000m
 
Optique : télescope panoramique PG-1M pour les tirs indirects et OP-4M-45 pour les tirs directs, collimateur K-1
 
Equipe de pièce : sept hommes
Véhicule tracteur : Zil 157, Ural 375D, MT-LB
                Vitesse maxi sur route, 60km/h et 25km/h en tout terrain, passage d’un fossé de 1.5m
Durée de mise en œuvre 1.5 minutes, durée de départ 3.5 minutes
Unité de feu : 80 coups
Constructeur : Gosudarstvennoe Unitarnoe Predpriatie Zavod 9

 D-30 2A18 Sonyushka