Russie
Canon divisionnaire semi-Universel L-12 de 76.2mm 76,2-мм дивизионная полууниверсальная пушка Л-12
Page Précédente

En mars 1937, un nouveau besoin tactique est émis par le commandement de l’artillerie avec une pièce dont l’élévation ne devait pas dépasser 45° avec un poids total qui ne devait pas dépasser 1500kg. Trois bureaux d’études sont chargés du développeme ...

Canon divisionnaire semi-Universel L-12 de 76.2mm 76,2-мм дивизионная полууниверсальная пушка Л-12

En mars 1937, un nouveau besoin tactique est émis par le commandement de l’artillerie avec une pièce dont l’élévation ne devait pas dépasser 45° avec un poids total qui ne devait pas dépasser 1500kg. Trois bureaux d’études sont chargés du développement de ce canon, celui de Kirov sous la direction d’I.A. Makhanov, celui de l’usine No.92 sous la direction de V.G. Grabin et l’OKB-43 sous la direction de N. Kondakova.

Grabin développe un nouveau canon qui porte la désignation F-22 USV ce qui sous-entend que c’est une modernisation du modèle F-22 alors que c’est une arme entièrement nouvelle.

De son côté l’usine Kirov produit et teste entre avril et mai 1938 un canon L-12.

Ce canon utilise des éléments testés avec les projets L-2, L-3 et L-10, en particulier un système de frein monté avec le tube à l’intérieur du berceau. Ce mode de construction a été repris plus tard avec les canons antichars L-11 et L-15.

Quatre canons L-12 sont testés entre avril et mai 1938 en parallèle aux modèles USV de Grabin et NDP de Kondakov

Un des canons éclate pendant les tests et un nouveau modèle est de nouveau testé en août 1938. Les quatre canons testés alors le sont avec succès

Le F-22 USV subit ses tests d’usines en août 1938 puis des tests comparatifs avec le L-12 entre juin et juillet 1939. Même si les deux canons remplissent les tests avec succès c’est le F-22 USV qui est recommandé pour la construction en série.

Un total de huit pièces a été livré

Description

Le canon est composé d'un tube avec son enveloppe et une culasse vissée. La culasse est à cale à glissement vertical Le L-12 à un mode de chargement semi-automatique et un système de visée AL-18. Le châssis est monté sur un train rouleur de Zis-5.

Le mécanisme d'élévation repose sur deux sections avec un mécanisme de rotation par manivelle. Un mécanisme de balanciers à ressort est installé et le tir peut être effectué aussi bien depuis une plate-forme spéciale, dispositif standard que depuis le train roulant. La plate-forme est relevée en position de transport et en position de tir l'ensemble du canon  repose dessus. Le mécanisme de recul est contenu dans un cylindre à l'intérieur de la partie inférieure du châssis

 

Calibre : 76.2mm
 
Dimensions
Longueur du canon : 43.3 calibres, 3.29m
Poids : 1330 kg en position de tir et 2450kg en ordre de marche
 
Performances
Cadence de tir : 6 à 12 coups/min pendant 30 minutes
Elévation : de -3.5° à +44.5°, azimut : 360° sur la plate-forme et 46° depuis les roues
Vitesse initiale : 710 m/sec et 730 m/sec
Portée maximale : 15.000m, portée en tir direct : 1500m, portée en tir antiaérien 5000m
 
Equipe de pièce : 6 à 7 hommes