Russie
Canon de régiment d'artillerie à cheval 7-5
Page Précédente

A la fin de l'année 1938 et au début de 1939, le bureau d'étude de l'usine N°.7 Arsenal sous la direction de l'ingénieur L. I. Gorlitsky, termine l'étude d'un canon de régiment d'artillerie à cheval désigné 7-5 sur la base d'un canon de montagne obr. ...

Canon de régiment d'artillerie à cheval 7-5

A la fin de l'année 1938 et au début de 1939, le bureau d'étude de l'usine N°.7 Arsenal sous la direction de l'ingénieur L. I. Gorlitsky, termine l'étude d'un canon de régiment d'artillerie à cheval désigné 7-5 sur la base d'un canon de montagne obr.1938 ou 7-2. De cet obusier il récupère la munition, le canon avec la culasse, l'équipement de visée, le train roulant et près de 30% des points de détails.

Malheureusement le résultat ne correspond pas aux desiderata avec un débattement en azimut de seulement 6° au lieu des 60° requis.

Pendant ce temps, un autre modèle désigné 7-4 avec un affût différent est développé et un prototype est construit en avril 1940.

Ni le 7-5, ni le 7-4 ne sont adoptés, le premier à cause de sa médiocre capacité de débattement en azimut et le second à cause de la complexité du système et surtout car le projet F-24 a un niveau de réalisation supérieur

 

Valeurs pour le 7-5
Calibre : 76.2mm
 
Dimensions
Longueur du canon : 19 calibres, 1.448m
Poids : 800kg en position de tir et 1600 kg en ordre de marche
 
Munitions
OF-350 de 6.23kg, BR-350 de 6.3kg, BP-350M, Sh-354
Vitesse initiale : 500 m/sec
 
Performances
Cadence de tir : 20 à 25 coups/min
Elévation  de -8° à +67°, azimut : 6°
 
Equipe de pièce : 6 hommes