Russie
Canon de corps de 107mm M-60 obr.1940, 52-P-425, 107-мм пушки обр. 1940 года (М-60) 52-П-425
Page Précédente

Dans les années trente de grands débats animent l’état major soviétique. Le Maréchal Kulik préconise, suite à la prétendue adoption par les allemands de chars lourds à blindage épais, le retrait des pièces de 45mm et 76mm pour les remplacer par des c ...

Canon de corps de 107mm M-60 obr.1940, 52-P-425, 107-мм пушки обр. 1940 года (М-60) 52-П-425

Dans les années trente de grands débats animent l’état major soviétique. Le Maréchal Kulik préconise, suite à la prétendue adoption par les allemands de chars lourds à blindage épais, le retrait des pièces de 45mm et 76mm pour les remplacer par des canosn antichars lourds de 107mm.

Staline, qui a apprécié la puissance de l’obr.1910 pendant la Guerre Civile préconise le développement immédiat d’un tel canon.

Le canon est décliné en trois variantes, M-25, M-45 et M-60. Les deux premières reprennent l’affût d’un obusier de 152mm M-10 et si les trois prototypes passent leurs tests avec succès c’est le nouveau modèle M-60 qui est adopté.

Ce dernier est lui-même d’abord présenté en deux versions qui diffèrent par leur mode de préparation au transport. Sur la première version le canon est glissé vers l’arrière alors que sur la seconde, la partie supérieure du fût pivote sur 180°. C’est la première version qui est sélectionnée.

Après l’abandon du projet F-28 de 95mm, l’usine No.92 travaille aussi sur un projet de canon de 107mm sous la direction de. A la fin de l’année 1940, elle présente un prototype désigné ZIS-24 de 107mm qui propose un très long canon de 73.5 calibres sur un affût de canon-obusier de 152mm ML-20 obr.1937. Même si la pièce se révèle particulièrement puissante elle est très lourde et très chère et le projet est abandonné.

Canon de corps de 107mm M-60 obr.1940, 52-P-425, 107-мм пушки обр. 1940 года (М-60) 52-П-425La même usine travaille alors sur un projet qui combine l’affût du M-60 et un canon à la balistique identique à celle du canon antichar ZIS-6. Ce projet est abandonné à la déclaration de guerre.

Il a existé aussi un autre projet pour transformer le M-60 en canon de casemate. L’usine No.352 travaille dessus à partir de septembre 1940, mais le projet est lui aussi abandoné à la déclaration de guerre.

L’arme est d’abord testée en 1938, mais la résolution des problèmes constatés prend beaucoup de temps à tel point que très peu d’exemplaires sont en service au déclenchement de la Deuxième Guerre Mondiale.

Le canon entre en production dans l’usine No.352 de Novocherkassk puis dans l’usine No.172 de Perm. Vingt cinq pièces sont livrées en 1940 puis cent une à cent quatorze en 1941.

Les premiers engagements montrent rapidement que le canon est trop lourd et trop encombarnt pour servir de pièce antichar.

Sa cadence de tir, à cause de ses munitions à charge séparée, n’est pas assez importante avec cinq à six coups par minute.

Pour ces raisons, ainsi aussi à cause de l’évacuation de ses usines de montage, la fabrication du canon est interrompue.

D’autres raisons ont prévalu à son abandon comme le manque de tracteur lourd nécessaire à sa traction ainsi que  la dissolution de l’artilelrie de corps suite à l’abandon des cors de fusiliers

Les allemands utilisent quelques pièces qu’ils ont capturées sous la désigantion 10.7cm K.353(r)

Description

Le M-60 est proposé initialement en deux versions,la première ou le tube est rétractable en position de transport et la seconde sur laquelle le canon tourne sur 180° en position de transport. C'est la première solution qui est retenue

Le canon est équipé d’un affût sur lequel le canon glisse en position de transport et d’un train porteur avec amortisseur. Cet affût à flèche ouvrante permet une élévation maximale de 60° et une vitesse de traction de 35 km/h. Le train est équipé de pneumatiques et les jambes reposent sur un trolley avec des roues en gomme.

Des déplacements sur de courtes distances demeurent possibles tant que la vitesse de remorquage n’excède pas 6 à 7 km/h

L’arme est dotée d’un bouclier pour protéger ses servants des éclats d'artillerie

Le canon tire les mêmes munitions à charge séparée que l’obr.1910/30 avec en particulier un projectile perforant.

L’arme est pointée grâce à un vieur panoramique avec ligne de mire indépendante.

Le canon est chemisé et vissé dans la culasse, celle-ci est à vis interrompu, avec une valve à piston similaire à celle qui équipe l’obusier obr.1910/30 de 122mm.

La longueur de recul variable est obtenue grâce à un tampon de recul hydraulique et un récupérateur hydropneumatique.

Lélévation est à secteur alors que la rotation de la pièce s'effectue par manivelle

 

Calibre: 106.7mm
 
Dimensions
Poids en position de tir: 4000 kg, poids en ordre de route: 4300 kg
Longueur du canon : 4.60m, 43 calibres, longueur de l’âme : 4.47m, 41.8 calibres
Longueur : 8.09m, largeur : 2.20m, hauteur : 1.92m
Poids d’un obus : 17.18 kg
 
Munitions
B-420, APCBC, de 18.71kg avec charge explosive de 440g, vitesse intiale de 730m/sec pour une portée de 3000m
OF-420, HE-FRAG de 17.2kg avec charge explosive de 2.15kg, vitesse initiale de 737 m/sec pour une portée de 18.300m
Z-420, incendiaire de 17.2kg, charge explosives de 35g et 1.6kg, vitsse initiale de 670m/sec pour une portée de 11.400m
OH-420, chimique de 17.2kg, vitesse initiale de 670 m/sec pour une portée de 16.130m
HS-420, chimique de 16.9kg, vitesse initiale de 670 m/sec pour une portée de 16.130m
HN-422, chimique de 16.4kg, vitesse initiale de 580 m/sec pour une portée de 11.220m
HS-422, chimique de 16.4kg, charge explosives de 35g et 1.7kg, vitesse initiale de 580 m/sec pour une portée de 11.220m
Pénétration de la B-420
Sous un angle de 60°, 111mm à 100m, 108mm à 500m, 106mm à 1000m, 99mm à 1500m, 92mm à 2000m, 86mm à 2500m et 75mm à 3000m
Sous un angle de 90° : 137mm à 100m, 133mm à 500m, 130mm à 1000m, 121mm à 1500m, 113mm à 2000m, 106mm à 2500m et 92mm à 3000m
 
Performances
Portée : 17.450m à 18.130m, portée en tir direct 1070m
Pénétration : 130mm à 500m, 121mm à 1000m sous un angle de 90°
Vitesse initiale : 737 m/sec
Cadence de tir : 6 à 7 coups/mn
Elévation : de -4.5° à +45°, azimut : 60° au total
 
Type de traction : tracteur STZ-5
Vitesse de traction : 18 à 20 km/h sur route, 10 à 12 km/h sur chemin, 6 à 8 km/h en tout terrain
Equipe de pièces : 8 hommes
Constructeur : Usine N°352 à Novocherkassk