Russie
Bullock-Lombard
Page Précédente

Tracteur d’artillerie chenillé développé sur la base d’un engin commercial. L’utilisation de tracteurs avaient déjà fortement été entreprise par les américains, les français et les britanniques pendant la Première Guerre Mondiale, mais c’est pendant ...

Bullock-Lombard

Tracteur d’artillerie chenillé développé sur la base d’un engin commercial. L’utilisation de tracteurs avaient déjà fortement été entreprise par les américains, les français et les britanniques pendant la Première Guerre Mondiale, mais c’est pendant la guerre civile russe qu’elle prit toute son ampleur. En 1919, un ordre de l’état major des forces armées du sud de la Russie ordonne aux chantiers navals de Taganrog d’installer à l’arrière de tracteur Clayton et Bullock-Lombard des pièces d’artillerie de marine de 120mm.

Des tracteurs conventionnels ces canons d’assaut improvisés se distinguent par la présence d’un blindage. Le châssis Bullock-Lombard se révèle plus performant que celui du Clayton dans ce rôle de porteur de pièce d’artillerie car son avant train repose sur deux roues au lieu d’une pour le Clayton ce qui est un inconvénient en terme de manœuvrabilité.

Le nombre d’engins transformés demeure inconnu, ils ont en revanche tous fait partie de l’artillerie lourde de la 6ème division de marine du Front du Caucase en lutte contre l’armée rouge.

Au printemps 1920, lors des combats dans le Kouban, quelques uns de ces tracteurs tombent entre les mains soviétiques qui les remettent immédiatement en service dans le 34ème bataillon d’obusier de la 9ème armée du Kouban.

Le sort de ces engins demeure inconnu.

Bullock-Lombard

Bullock-Lombard