Russie
Br-2M
Page Précédente

L'autre défaut du Br-2 est la mobilité aggravée par la nécessité de transporter le tube séparément. Les essais d'amélioration du châssis chenillé, comme le T117 expérimental testé en 1939, se révèlent infructueux. En 1938, l'état major demande le ...

Br-2M

L'autre défaut du Br-2 est la mobilité aggravée par la nécessité de transporter le tube séparément. Les essais d'amélioration du châssis chenillé, comme le T117 expérimental testé en 1939, se révèlent infructueux.

En 1938, l'état major demande le développement d'un châssis à roues à la fois pour le Br-2 et pour le B-4. Le projet est mené par l'usine N°172 de Perm sous la direction de F.F. Petrov. Comme l'usine est affectée à d'autres tâches, le projet avance lentement et il est une première fois abandonné avant le début de la Deuxième Guerre Mondiale. Une remorque améliorée à roue pour le transport du tube Br-15 est testé en 1940 mais n'est jamais adoptée car il n'améliore finalement pas la mobilité de l'affût. Il faut attendre 1955, pour voir développer une variante à roues du Br-2, désignée Br-2M avec un châssis à roues et qui ne nécessite pas de transporter le tube séparément.

Ces pièces vont demeurer en service jusqu'en 1972