Russie
Br-18 obr.1939 , 52-G-725
Page Précédente

Obusier super lourd de siège développé en Tchécoslovaquie par l'usine Skoda en même temps que le canon super lourd de 210mm. Ces deux pièces sont développées suite à la visite d'une commission d'acaht soviétique en 1937. Suite à l'occupation en 1938 ...

Br-18 obr.1939 , 52-G-725

Obusier super lourd de siège développé en Tchécoslovaquie par l'usine Skoda en même temps que le canon super lourd de 210mm. Ces deux pièces sont développées suite à la visite d'une commission d'acaht soviétique en 1937. Suite à l'occupation en 1938 par l'Allemagne de la Tchécoslovaquie, ces deux projets sont transmis aux soviétiques en respect de l'accord Molotov-Ribbentrop. Il n'est pas sur que Skoda ait construit les engins ou transmis seulement les plans. Seulement trois obusiers sont construits par l'usine Barricady de Stalingrad en 1940 aux côtés de canons de 210mm. Les deux pièces utilisent la même plate-forme de tir et les mêmes mécanisme de contrôle. Elles sont transportées en trois charges.

Pour simplifier la technologie de production les dessins sont remaniés et les engins, désignés Br-18 passent leurs tests en 1940 et montrent de bons résultats. L'arme est capable de tirer des obus HE de 330kg à 16.500m de distance et des obus anti-béton de 465kg à la distance de 13.100m. La production en masse est interrompue par le déclenchement des hostilités et leur nombre exact construit n'est pas connu

Au 22 juin 1941, trois exemplaires sont en service. Elles sont fameuses pour leur participation dans la défense de Leningrad.

Les allemands utilisent les exemplaires capturés sous la désignation 30.5cm H.623 (r)

Br-18 obr.1939 , 52-G-725Description

L'obusier Br-18 est similaire au canon de 210mm Br-17 mais le mécanisme d'élévation a été modifié de telle façon que la pièce puisse atteindre une élévation comprise entre -4° et +70°. Les instructions de tir, restreignent l'emploi d el'engi a des élévatons comprises entre +45° et +70° car à plus basse élévation la stabilité du susyème n'est plus garantie.

L'obusier dispose d'un canon monobloc avec une chemise conique qui peut être remplacée non seulement en usine et dans des ateliers d'artillerie mais également sur le terrain.

Le canon est verrouillé par un volet à piston et la partie oscillante est combinée avec le berceau.

Pour ses déplacements la pièce est décomposée en trois éléments, la plate-forme de base avec ses supports, l'affût et le berceau avec le joug et le système de recul et le tube avec la culasse

 

Calibre : 304.8mm
 
Dimensions
Poids en ordre de combat 43.000 kg, poids en position de route 58.070 kg
Longueur du canon : 22 calibres, 6.730m
 
Munitions
Vitesse initiale : 800 m/sec et 650 m/sec
Portée : 16.500m et 13.000m
Poids : G-643 de 465kg, F-643 de 330kg
 
Performances
Portée : 16.580m
Pénétration : 2m de béton armé, 3m en deux coups
Vitesse initiale : 530 m/sec, 410 m/sec HE
Cadence de tir : 0.4 coups/mn
Elévation : de -4° à +70°, azimut : 90° au total
 
Type de traction :  traction mécanique
Vitesse de traction : 30 km/h
Equipe de pièces : vingt six hommes