Russie
BM-8-36, 52-TP-391
Page Précédente

A partir des années vingt, l’Union Soviétique réalise de grands travaux sur les roquettes et dans les années trente, il apparaît une de leur plus fameuse réalisation avec la roquette M-8 de 82mm. Cette roquette est issue de la roquette aérienne RS- ...

BM-8-36, 52-TP-391

A partir des années vingt, l’Union Soviétique réalise de grands travaux sur les roquettes et dans les années trente, il apparaît une de leur plus fameuse réalisation avec la roquette M-8 de 82mm. Cette roquette est issue de la roquette aérienne RS-82 et elle est stabilisée par rotation. Elle est introduite après celle de 132mm.

La roquette M-8 est de petite taille, elle a une portée maximale de 5900m avec une tête militaire à BM-8-36fragmentation.

Les premiers modèles sont tirés à partir d’un lanceur à rails de lancement installés sur un châssis 6x6 de Zis-6 à l’origine.

L'engin est développé par le RNII/SRI-3 et construit par l'usine Kompressor et Krasnyy Presnya.

Un châssis de camion GAZ-AAA est choisi pour la construction en grande série avec près d'un millier d'engin construit. Sur la plate-forme carge, au-dessus des axes de roues arrières, un lanceur est monté. Le lanceur se présente sous la forme d'un cadre avec des supports de lancement qui rend possible de diriger de manière verticale et horizontale l'ensemble des tirs. Sur le dessus du cadre des rals de lancement sont installé qui sont identiques aux rails d'aviation RS-82

Ces rails sont identiques à ceux utilisés par le BM-13 Katyusha et le montage permet de tirer trente six roquettes, aussi la désignation officielle qui lui a été affecté est BM-8-36. Ils sont arrangés en trois rangées  et sont fixés sur les poutres transversales avec les rangée supérieure et la rangée médiane  avec quatorze guides chacunes et huit autres guides sur la rangée inférieure, sur ses extrémités. La partie centrale de la rangée inférieure sert à monter le bloc de guidage du cadre de lancement.

Pendant la guerre la livraison de camions américains de type Studebaker permet d’installer assez de lanceurs pour tirer quarante huit roquettes, d’où la désignation BM-8-48.

BM-8-36Comme les châssis à roues ne permettent pas toujours des déplacements faciles en tout-terrain, il a été tenté d’installer un lanceur unique sur les côtés des tourelles de certains chars. Le projet n’a pas réussi aussi il a été décidé d’installer un lanceur de vingt quatre roquettes sur des châssis de chars légers T-40 ou T-60 pour accompagner plus facilement les progressions des chars. Ces engins portent alors la désignation de BM-8-24.

Les troupes de montagne reçoivent de leur côté des châssis cadres spéciaux capable de tirer huit roquettes. Dans ce cas là, les roquettes sont mises à feu simultanément et tirées consécutivement grâce à un commutateur électrique rotatif.

Le système tire ses trente six roquettes entre 15 et 20 secondes à une portée maximale de 5500m. Les roquettes sont des M-8/O-395 de 7.92kg

Variantes

Les allemands installent ces lanceurs sur des châssis de capture type Somua

BM-8-24, 52-TP-392, installation de 24 guides sur châssis de T-40 et T-60 avec entre quarante et cinquante pièces construites. Ce même type d'engin est installé sur les trains blindés Kozma Minin et Ilya Muromets

M-8-M, version à douze charges pour installation sur navire, cent soixante trois engins construits

BM-8-48, version avec 48 guides de lancement sur châssis Studebaker ou Ford-Mormon

8-M-8, installation à huit charges

 BM-8-36

Roquette de 82mm M-8
Longueur : 570mm, diamètre : 82mm
Poids : 8 kg, poids de la charge militaire : 3.05 kg
Vitesse initiale : 315 m/sec
Portée : 5500m

 

BM-8-36

BM-8-36