Russie
BM-21 Grad, 9K51 , 2B5
Page Précédente

Le développement du système BM-21 Grad, système lance-roquettes au niveau divisionnaire a été entrepris au milieu des années cinquante sous la direction du groupement de production scientifique Splav à Tula. La phase de développement s’est terminée e ...

BM-21 Grad, 9K51 , 2B5

Le développement du système BM-21 Grad, système lance-roquettes au niveau divisionnaire a été entrepris au milieu des années cinquante sous la direction du groupement de production scientifique Splav à Tula. La phase de développement s’est terminée en 1958 dans le bureau d’étude NII-147 sous la direction de l’ingénieur en chef A.N. Ganichev, et l’engin est entré en service opérationnel en 1963. Le Grad est aussi connu par les services occidentaux comme BM-21a. Son rôle principal est le support au niveau divisionnaire avec des tirs contre les positions de missiles antichars, les positions d’artillerie et de mortiers, la destruction des points fortifiés et l’élimination des nœuds de résistance ennemis sur le champ de bataille.BM-21 9K51

Le Grad remplace l’ancien système BM-14 et le lanceur avec l’engin ravitailleur forme le système 9K51

Il est affecté au niveau de la division à l’intérieur de l’artillerie divisionnaire sous la forme d’un bataillon de douze lanceurs, qui passent à dix huit en temps de guerre. Il peut aussi être trouvé au niveau du Front ou du l’armée ans un régiment indépendant à trois bataillons.

Le BM-21 ou 2B5 comprend le lanceur lui-même, le camion ravitailleur 9T450 avec système de transbordement 9F37 et les roquettes 9M21U aussi désignées M-21OF.

Une batterie est généralement composée de l’engin du commandant d’unité, 1V110 Bereza ou 1V126 Kapustnik-B, de six lanceurs 2B5 et de trois engins ravitailleurs 9T450 avec deux système 9F37 par engin.

Le nombre d’engin ravitailleur par lanceur dépend de la situation opérationnelle mais en temps de guerre on peut escompter un camion ravitailleur par lanceur.Alors que l’intervenant principal est le groupement de production scientifique gouvernemental Splav le constructeur et le développeur du transporteur, du lanceur et des équipements associés est l’usine Motovilikha de Perm.

La portée maximale avec roquette M-21OF est de 20.400m et de 40km avec missile 9M521. La portée minimale est de 1600m. La surface de destruction d’une salve complète est de 14.5 hectares

En 1998, on pense que près de deux mille systèmes avaient été construits pour l’exportation comme pour l’armée soviétique. Ce système a été repris ou copié par de nombreux autres pays, parfois sur des châssis différents.

BM-21 9K51

Pays utilisateurs

Afghanistan, des engins ont été mis en service mais leur statut actuel est incertain

Algérie, quarante huit systèmes en service sur les soixante livrés

Angola, quatorze lanceurs, d’un modèle incertain, livrés par la Russie en 1993, quatre systèmes livrés par le Kazakhstan en 1998 pour un total de cinquante engins en service sur un total livré de soixante quinze

Arménie, quarante sept engins en service, plus quarante quatre autres au Nagorno Karabakh

Azerbaïdjan, cinquante trois engins en service sur les soixante trois livrés

Bangladesh, des KRL-122 pakistanais et des Type-90B chinois sont en service

Biélorussie, cinquante deux engins en service dont des BM-21 et des BM-21A BelGrad

Bosnie-Herzégovine, cinq engins en service sur les six acquis

Bulgarie, deux cent vingt deux engins en service

Burkina Faso, dix engins livrés

Burundi, douze engins en service

Cameroun, vingt engins en service sur les cinquante livrés

Cambodge, huit engins en service sur les vingt cinq livrés

Chypre, quatre engins en service

Congo, un lanceur livré par le Kazakhstan en 2000, huit à dix engins en service

République Démocratique du Congo, six systèmes livrés par la Biélorussie en 1997, seize engins en service

Corée du Nord, un nombre indéterminé d’engins en service

Côte d’Ivoire, vingt engins livrés

Croatie, quarante engins en service sur les soixante quatre acquis

Cuba, cent cinquante engins en service sur les deux cent quarante livrés

Djibouti, douze engins livrés

Egypte, deux cents lanceurs en service dont des engins de construction locale

Equateur, dix engins livrés

Erythrée, cinquante engins en service

Ethiopie, des engins sont signalés

Finlande, vingt quatre engins en service sous la désignation 122RAKH76

Géorgie, seize engins livrés

Grèce, cent seize RM-70 en service

Hongrie, cinquante six engins livrés

Inde, cent cinquante engins en service

Indonésie, des M-70 sont en service dans les troupes de marine

Iran, cent engins en service selon des estimations

Iraq, cinquante cinq engins livrés

Israël, quarante à cinquante engins en service

Kazakhstan, cinquante sept engins en service sur près de cent acquis

Kyrgyzstan, entre vingt et un et vingt six engins en service

Liban, vingt cinq engins en service plus des BM-11

Liberia, des engins auraient été livrés

Libye, deux cent trente six engins livrés

Macédoine, douze engins livrés

Mali, deux engins livrés

Maroc, trente engins livrés

Mongolie, cent trente engins livrés

Mozambique, trente engins livrés

Myanmar, un certains nombre d’engins livrés, peut être trente

Namibie, cinq engins livrés

Nicaragua, dix huit engins en service sur les trente livrés

Nigeria, onze APR-21 et APR-40 en service

Ouganda, un certain nombre d’engins ont été livrés

Ouzbékistan, trente six engins livrés

Pakistan, quarante engins livrés

Pérou, quatorze engins livrés

Pologne, deux cent dix neuf engins livrés

Roumanie, trois cent cinquante deux APR-40 en service

Russie, deux lanceurs livrés par le Kazakhstan en 1999 et cinquante quatre par le Turkménistan en 1996, un total de mille huit cent engins livrés dont certains pour les unités de défense côtière

République Arabe Démocratique Sahraouie, dix engins livrés

Serbie, un certains nombre d’engins ont été livrés

Seychelles, deux engins livrés

Somalie, un certains nombre d’engins ont été livrés, peut être jusqu’à cent quarante trois

Soudan, cinquante engins livrés

Syrie, deux cent quatre vingt engins livrés

Tadjikistan, dix engins livrés

Tanzanie, cinquante huit engins livrés

Tchad, quatre engins livrés

Turkménistan, cinquante engins livrés

Ukraine, trois cent trente deux engins livrés

Venezuela, cinquante deux engins livrés

Vietnam, trois cent cinquante engins livrés

Yémen, cent quatre vingt cinq engins en service sur les deux cent quatre vingt livrés

Zambie, cinquante engins livrés

Zimbabwe, vingt cinq engins livrés

DescriptionBM-21 9K51

Le premier RSZO Reaktivaya Sistema Zalpovogo Ognya BM-21 Grad est installé sur un camion Ural-375D 6x6, 4000kg et le lanceur de quarante tubes est installé à l’arrière. Le camion est propulsé par un moteur gas-oil de 180cv V-8 qui lui permet d’atteindre une vitesse maximale de 75 km/h et une autonomie de 750km.

Les tubes sont arrangés en quatre rangées de dix tubes qui forment une structure rectangulaire qui est le plus souvent tournée à 90° de la cabine pour les tirs.Le lanceur porte la désignationindustrielle 2B5

Avant le tir, deux stabilisateurs sont mis en place de chaque côté de l’arrière du véhicule. La cabine du véhicule lanceur comprend les équipements de préparation du tir et du tir lui-même. L’opérateur peut sélectionner le coup par coup, des rafales ou la salve complète depuis la cabine ou depuis une position éloignée du véhicule d’au moins 60m.

Un télescope panoramique PG-1M et un collimateur K-1 sont utilisés pour la visée.

Après le tir, l’engin peut évacuer sa position en deux minutes, délai nécessaire pour échapper au tir de contre-batterie.

Le véhicule ravitailleur est installé sur un châssis identique, il emporte soixante roquettes et il est désigné 9T254. Les opérations de rechargement sont manuelles et prennent dix minutes.

Un bataillon de dix huit lanceurs peut livrer une volée de sept cent vingt roquettes d’un seul coup ce qui, allié à la relative précision du système est largement suffisant pour saturer une cible. En revanche le système n’est  pas destiné à agir sur une cible précise.

Type de roquettes

La roquette originale Grad a une tête militaire HE à fragmentation avec quatre vannes stabilisatrices montées sur la queue de la roquette avec un angle de 1° par rapport à l’axe longitudinal. En 1971, une version incendiaire est mise en service. La portée maximale d’une roquette est de 20.500m. Le système de fusée n’est pas armé avant que la roquette n’ait franchi une distance de 150m à 400m depuis le tube.

Avec la mise en service du BM-21 Grad-1, la roquette standard de 122 mm a été modernisée en l’équipant d’une tête militaire pré fragmentée. La munition incendiaire est aussi modernisée avec la capacité d’emporter cent quatre vingt éléments incendiaires. La portée maximale de la famille de roquette Grad-1 est de 15.000m. Pour le lanceur  à un seul tube 9P132 une nouvelle roquette courte a été développée sous la désignation 9M28 ou DKZ-B.

Désignation

9M22U

9M22M

9M28

Autres désignations

M-21-OF, DB-1B

M-21-OF

DKZ-B

Diamètre

122mm

122mm

122mm

Longueur

3.226m

2.870m

1.905m

Poids complet

77.5kg

66kg

45.8kg

Poids de la tête HE-FRAG

19.4kg

18.4kg

19.4kg

Poids de la tête chimique*

19.3kg

-

19.3kg

Portée maximale

20.380m

20.000m

10.800m

Portée minimale en tir indirect

1.500m

1.500m

2.500m

Portée minimale en tir direct

500m

500m

400m

Type de tête militaire

HE-FRAG, Fumigène, Incendiaire, Chimique HCN, GB et VX

Type de fusée

Fusée à action instantanée, à délai unique et sécurité

Distance d’armement de la fusée

150-400m

150-400m

150-400m

Vitesse de vol

690 m/sec

700 m/sec

450 m/sec

*Les roquettes chimiques ont été retirées du service actif dans les troupes russes

Le système de fusée a deux modes d’armement, à impact ou à action retardée et celui-ci doit être mis en place manuellement avant chaque tir.

BM-21 9K51Roquettes utilisées

9M22 / M-21OF, adoptée en 1963 avec l’index balistique TS-74, elle est destinée à détruire les forces ennemies sur des zones de concentration, les batetries d’artilelrie et d emortier, les fortifications et les points de résistance.

La roquette a une portée de 20.380m avec une dispersion de 200m à distance maximale.

Elle est équipée d’une tête militaire 9N51 explosive à fragmentation d e18.4kg avec entre 6.35 et 6.4kg d’explosif TGAF-5, TGAG-5 ou A-IX-2. L’effet de fragmentation est obtenu par 1640 fragments internes de 2.4g chacun et 2280 fragments du corps de la roquette d’approximativement 2.9g.

Le détonateur est un modèle MPV/9E210 seulement pour le 9M22 et 9M22U ou MRV-U/9E244

La vitesse maximale d’un projectile est de 690 m/sec, il est propulsé par un moteur roquette RDTT avec une charge de poudre 9X111 de 20.45kg. La durée de fonctionnement du moteur est de 1.88 seconde.

Le poids d’un projectile est de 65.72kg et il est long de 2.87m pour un diamètre de 122mm

Les projectiles sont contenus dans un conteneur 9H615 de 100kg avec le projectile et qui mesure 2.81m de long, 290mm de large et 254mm de haut.

Le 9M22 est décliné en 9M22U avec fusée MRV ou MRV-U pour une masse de 66.78kg ou 66.6kg avec une charge 9X111.

Il existe également en version 9M22U-1 avec fusée MPV-U  pour une masse de 66.6kg avec charge 9X111M2 avec poudre à canon PST-4K et 9M22U-2 avec fusée MRV-U pour une masse de 66.6kg avec charge 9X111M3 avec poudre à canon RSI-12MBP.

9M22S / MZ-21, roquette incendiaire adoptée en 1971 avec uen portée de 19.890m, une tête militaire 9N510 de 17.8kg qui contient 180 éléments incendiaires en alliage de magnésium ML-5 pour un poids total de 5.94kg. Les éléments incendiaires sont projetés sur une surface de 80m par 80 avec une durée d’inflammation de deux minutes.

La vitesse en vol d’un projectile est de 707 m/sec, il est propulsé par un moteur roquette RDTT de 20.45kg avec poudre à canon RSI-12M. La durée de fonctionnement du moteur est de 1.88 seconde.

Le poids d’un projectile est de 66kg et il est long de 2.97m pour un diamètre de 122mm

Les projectiles sont contenus dans un conteneur 9H672 de 100kg avec le projectile et qui mesure 2.905m de long, 290mm de large et 245mm de haut.

9M23 / MS-21 Leyka, roquette à fragmentation à effet chimique afin d’engager des ennemis exposés ou sous protection, adopté en 1963. La portée maximale avec un détonateur MPV est de 20.400m, avec une fusée 9E310 de 18.800m et la portée minimale est de 5000m. La distance de dispersion est de 172m.

La tête militaire est une 9N56 de 18.7kg dont 1.39kg de TNT et 2.845kg de mélange R-33. L’effet de fragmentation est réalisé par 760 fragments de 14.7g en moyenne. La zone létale est 1.5 fois supérieure à celle du projectile chimique MS-14.

Le détonateur est un modèle MPV/9E210, MRV-U / 9E244 ou 9E310 par radar avec une hauteur de détonation comprise entre 1.6m et 30m.

La vitesse maximale en vol du projectile est de 715 m/sec et il pèse 66.7kg. Le moteur roquette est un RDTT avec charge 9X111 de 20.45kg  de poudre à canon RSI-12M

      9M23M / MS-21M Leyka, roquette à fragmentation à effet chimique d’un poids total de 67kg.

Elle peut être équipée d’une tête militaire 9H57 de 19kg avec 1.8kg de TNT et 3.035kg de produit P-35 ou d’une tête 9H58 avec 1.8kg de TNT et 3.075kg de produit R-55. La dispersion est de 206m

      9M22K Ukrasheniye, roquette à sous-munitions avec mines anti-personnel PFM-1C destinée à la mise en place de champs de mines anti-personnel à distance

      9M22K1, roquette à sous-munitions avec mines anti-personnel POM-2 destinée à la mise en place de champs de mines anti-personnel à distance. La tête militaire contient cinq mines avec une capacité d’autodestruction comprise entre 4 et 100 heures

      9M22K2, roquette à sous-munitions avec mines antichar PTM-3 destinée à la mise en place de champs de mines antichar à distance. La portée de la roquette est comprise entre 1500m et 13.400m et sa tête militaire contient trois mines antichars PTM-3 avec une capacité d’autodestruction comprise entre 16 et 24 heures. Pour poser un champ de mine d’un kilomètre de large quatre vingt dix roquettes sont necessaires. Le projectile pèse 57.7kg avec une tête militaire de 22.8kg et une longueur totale de 3.019m

      3M16 Prozaik, roquette à sous-munitions avec mines anti-personnel POM-2 destinée à la mise en place de champs de mines anti-personnel à distance. La portée de la roquette est comprise entre 1500m et 13.400m et sa tête militaire contient cinq mines anti-personnel POM-2 avec une capacité d’autodestruction comprise entre 4 et 100 heures.

La dispersion s’effectue sur 250 m² et pour miner un kilomètre de front il est nécessaire de tirer vingt roquettes.

Le projectile pèse 56.4kg avec une tête militaire de 21.6kg et une longueur totale de 3.019m.

      9M521, roquette explosive à fragmentation destinée à engager les concentrations d e troupes, les postes de commandement et les engins non protégés. La portée est de 40.000m et la tête militaire pèse 21kg.

Elle produit mille fragments préformés de 5.5g et 2440 fragments à partir de la coque de la roquette de 3g environs.

Le poids du projectile est de 66kg et il est long de 2840mm

      9M522, roquette explosive à fragmentation destinée à engager les concentrations de troupes, les postes de commandement et les engins non protégés. La portée est de 37.500m et la tête militaire pèse 25kg. Elle peut être équipée d’une fusée à contact ou d’une fusée à retard qui explose à 30m au-dessus du sol

Elle produit 1800 et 690 fragments préformés de 0.78g et 5.5g et 1210 fragments à partir de la coque de la roquette de 7.5g environs.

Le poids du projectile est de 70kg et il est long de 3037mm

      9M215, roquette à effet thermobarique, déclinée en version améliorée 9M215M Vozgoraniye-1

      9M217, roquette à sous-munitions à tête chercheuse destinée à engager les chars et autres engins blindés.

La portée est de 30.000m et elle emporte une tête militaire avec deux charges antichar qui peuvent pénétrer à 100m 60 à 70mm de blindage sous 30° d’incidence. Le poids de la tête militaire est de 25kg

      9M218, roquette à sous-munitions à effet cumulé, la charge militaire comporte quarante-cinq charges à fragmentation et perforante avec une capacité de pénétration de 100mm à 200mm et elle pèse 25kg

      9M22D / M-21A Agitatsionnaya, roquette de propagande avec tête militaire 9H511. Une version modifiée est désignée 9M22D-1

      9D158, roquette d’entraînement qui n’est pas destinée à quitter le tube de lancement. Le coup complet pèse 8.2kg, il mesure 350.1mm avec un calibre de 122mm. Il est contenu dans un conteneur 9J42 avec cinq coups par conteneur pour un poids total de 67.6kg. Les dimensions du conteneur sont de 2.236m de long, 293mm d elarge et 350mm de haut.

La roquette consiste en une cartouche pyrotechnique 9X264 avec un allumeur électrique 9X317 ou 9X317M, une amorce 9X256 et une charge 9X222

      PRS-60, il s’agit d’un missile adopté au début des années quatre-vingt dans le cadre du programme DP-62 Damba pour lutter contre des équipes de saboteurs côtiers et sous-marins. Sa portée maximale est de 5000m et minimale de 300m. La profondeur des dégats occasionnés est comprise entre 3m et 200m. Le missile emporte une charge explosive de 20kg avec une fusée 95V. Il est propulsé par un moteur roquette RDTT et pèse 75.3kg au total pour une longueur de 2.745m et une envergure au niveau de ses stabilisateurs de 250mm. Une version d’entraînement du missile est désignée PRS-60-UTBM-21 9K51

9M53F roquette avec tête à fragmentation à effet de souffle renforcé qui se sépare du corps principal lorsqu’une détente lui est donnée. L’équipage des lanceurs modifiés mettent en place électroniquement les fusées depuis la cabine du véhicule lanceur. Après la séparation avec le corps principal, un parachute se déploie à l’arrière de la tête à fragmentation pré-formatée et la fait descendre sous un angle de 85° à 90° de la cible. La munition est alors mise à feu grâce à la fusée électronique au-dessus de la cible. Lors de la détonation, la tête explose en près de 2500 fragments qui sont répartis sur une zone circulaire au sol.Il existe aussi une roquette qui contient des mines antichars et transporte deux munitions d’attaque par le haut pouvant pénétrer jusqu’à 70mm de blindage conventionnel. Il n’est pas certain que cette roquette soit entrée en service          

9M43 est une roquette fumigène qui répand, une fois heurtée le sol, un écran de fumée impénétrable aux lasers et rayons infrarouges opérant dans la fréquence de 4 à 15 µm. L’écran dure 320 secondes et avec une salve de dix roquettes, une zone de 1000m de large sur 800m de fond à 20.200m peut être couverte.

La 9M42 Illyuminatsiyaest une roquette éclairante qui offre une illumination sur un diamètre de 1000m à une altitude de 400m à 500m pendant 90 secondes avec une puissance de 2 lux. La portée du lancement est de 5km

La 9M519-1-7 Liliya-2 est une roquette de brouillage développée conjointement par la firme russe Splav et la firme bulgare Electron Progress. C’est une roquette cargo aussi désignée Liliya-2 à utiliser contre les postes de commandement et les systèmes de contrôle. Le système est basé sur un lot de sept roquettes qui couvrent la fréquence de 1.5 à 120 MHz. Les roquettes peuvent être tirées au coup par coup ou par rafale. La roquette standard pèse 59kg, mesure 3.026m de long et à une durée d’utilisation de 60 minutes en mode brouilleur. Les limites de portée sont comprises entre 4.550m et 18.300m.

      La Russie utilise une roquette d’entraînement sous la désignation 9F839-1 Bobr.

Variantes

9P138, BM-21 Grad-1, en même temps que le BM-21 Grad est déployé comme système divisionnaire, le besoin d’un engin à affecter au niveau de batteries indépendantes de six lanceurs pour les régiments blindés et les régiments d’infanterie motorisée se fait jour. Il entre en service en 1976 et porte la désignation NATO M-1976 ou américaine BM-21b. Le système comprend le lanceur 9P138, le véhicule de transport 9T450, le ravitailleur en munition 9F380 et les roquettes 9F28F avec tête militaire HE. Ces roquettes associées sont aussi modernisées. La munition HE Standard à fragmentation est livrée avec une tête militaire pré fragmentée alors que la munition incendiaire est modifiée pour emporter cent quatre vingt éléments incendiaires comme charge utile.

9P139, version du 9P138 installée sur un châssis de MT-LB

BM-21-1, variante en service qui consiste en une version modernisée montée à l’arrière d’un châssis modifié Ural-4320 6x6, 5.000kg. Cette version a été identifiée lors des échanges de données lors du Traité sur le Désarmement et elle porterait la désignation industrielle 9P137.

BM-21 LTC, ensemble de modernisation développé aussi bien pour les BM-21 que pour les BM-21-1 sur châssis Ural-375D ou Ural-4320 avec l’encadrement métallique des tubes de lancement remplacé par deux conteneurs éjectables de vingt roquettes chacun, désigné LTC Launching Transporting Containers et réalisé en polymère composite. Ils sont installés avec un adaptateur spécial et les engins sont réapprovisionnés en changeant le LTC au complet au moyen d’une grue. Les conteneurs sont interfacés à l’aide d’un connecteur électrique spécial. Les modifications des BM-21 peuvent être réalisées sur le terrain. Un LTC pèse 1.770kg chargé et 370kg une fois vide. Il faut seulement cinq minutes pour réaliser le rechargement.

BM-21P Grad-P, lanceur monotube destiné aux Spetsnaz et autres unités spécialisées installé sur un trépied et connu sous la désignation industrielle russe 9P132. Le lanceur a un poids total de 49.54kg dont 21.82kg pour le tube de 122mm et 27.72kg pour le trépied. Le tube de lancement fait une longueur de 2.4435m avec une élévation limitée entre 0° et 35° et une capacité en débattement de 15° à droite et à gauche. La mise en place du système prend trois minutes et la sortie de batterie trente secondes. La cadence de tir maximale est de deux coups par minute et la durée de rechargement de trente secondes.

Pendant la guerre du Vietnam, la portée maximale atteinte avec une roquette courte DKZ-B a été de 10.973m

9K510, système de lance-roquette portable qui comprend un lanceur 9P132, un panneau de contrôle de lancement 9P611 et qui tire la roquette éclairante 9M42. Cette dernière fait 1.76m de long avec un diamètre de 122mm et un poids au lancement de 27kg. La portée minimale est de 1000m et la maximale de 5000m. Le composant éclairant brûle pendant 90 secondes et il est équipé d’un parachute retardateur. L’équipe de pièce est de deux hommes et la durée de mise en batterie de deux minutes.

9P125 BM-21V Grad-V, cet engin a été développé alors que les BM-21 initiaux recevaient leur baptême du feu lors des escarmouches de frontières contre la Chine Populaire en 1969. Ce sont les troupes parachutistes qui ont désiré ce type d’engin pour pouvoir être transporté par avion et parachuté avec les troupes ou transporté sur plate-forme pour être aérolargué. Le résultat a donné le Grad-V pour Voxdushnodesantii dont le premier est entré en service en 1975. Cet engin porte la désignation OTAN M-1975 par rapport à la première année d’observation.

Une version désignée Grad-VD est emportée sur un châssis de BTR-D

9A51, 9K59 Prima, système basé sur un Ural-4320 6x6 qui est équipé de cinquante tubes de 122mm mais ne serait jamais entré en service.

DP-62 Damba, système de défense de base navale

A-215 Grad-M, version pour installation navale

BM-21 9K51Variantes étrangères

Biélorussie

BM-21A BelGrad, un essai de montage d’un lanceur BM-21 sur un châssis de camion MAZ-6317 6x6 a été réalisé par l’armée bélarusse sur le terrain d’essai de Baryowski. Ce châssis semble apporter une meilleure mobilité tout-terrain. Des problèmes ont cependant été rencontrés, par exemple avec l’obligation d’opérer des modifications au niveau de la stabilisation du plateau lors des tirs. Le MAZ-6317 est construit par l’usine de tracteur de Minsk qui construit déjà toute une gamme d’engin de transport de chars, de tracteurs et d’engins de transport de missile. Le MAZ-6317 a été sélectionné comme le principal engin de sa classe dans l’armée bélarusse.

 

Chine

Type 81, lanceur chinois de quarante tubes sur châssis OQ261 Honyan 6X6

Type 81/88, version chinoise à simple tube

Type 83, lanceur de vingt quatre tubes à l’arrière d’un camion 6x6

Type 89, variante chinoise sur châssis Type 321

Type 90, lanceur de quarante tubes sur châssis de camion Tiema SC2030 6x6

PR-50, version modernisée

WS-6, version légère du PR-50

 

Corée du Nord

BM-11, version nord-coréenne avec deux séries de quinze tubes sur des châssis divers

M-1977, copie du BM-21

M-1985, version améliorée sur châssis Isuzu

                                                                                                                                      

 

Croatie

M-91 Vulkan, APR-40 roumain en service en Croatie

 

Egypte

PRL-111, version à un seul coup égyptienne construite par Helwann

PRL-113 Grad-P, version à trois coups égyptienne construite par Helwann

RC-21, système associé au RL-21

RL-21, version égyptienne sur châssis Zil-131 ou AT-S, développée par Sakr

Sakr-122/1, version monotube égyptienne, développée par Sakr

Sakr-122/4, version à quatre coups sur trépied

Sakr-122/4M, version à quatre coups sur châssis motorisé

 

Ethiopie

Des BM-21 ont été modifiés en Ethiopie avec la firme Homicho Ammunition Engineering Complex fabriquant des roquettes et Bishoftu Motorization Engineering Complex modifiant les camions porteurs à une motorisation diesel. Cette dernière firme produit aussi un lanceur à six tubes pour un montage sur camion léger

 

Géorgie

ZCRS-122 Magaria, version géorgienne avec cabine blindée

 

Iran

Hadid, version iranienne de quarante tubes sur un châssis de camion Mercedes-Benz 2624

 

Israël

Gradlar, version améliorée israélienne pour tirer des roquettes plus puissantes de 160mm, précurseur du LAROM

 

Liban

BM-21-9, version de construction artisanale locale avec lanceur de neuf roquettes ou six roquettes sur le plateau arrière de camions légers

 

Pakistan

KRL-122 Gadab, système de trente ou vingt quatre tubes sur châssis Reo M35, Isuzu ou pakistanais, les roquettes sont construites par Kahuta Research Laboratories

 

Pologne

BM-21 Star version polonaise sur châssis Star 1466DK, il est doté d’un nouveau système de contrôle du tir et peut tirer la roquette Phénix à une portée de 42km. Poids de l’ensemble  14.000kg

WR-40 Langusta, version améliorée sur un châssis allemand

 

Roumanie

APR-40, version roumaine sur camion DAC

APR-21, version roumaine à 21 tubes sur camion Bucegi

Aerostar 122, version monotube roumaine

Aurora, version roumaine à 12 tubes sur châssis Aro

 

Slovaquie

RM-70, version sur Tatra développée à l’origine en Tchécoslovaquie

RM-70/85, version améliorée

 

République Tchèque

RM-70 Morak, version améliorée avec nouvelle cabine et avec conteneur de lancement

RM-70 Modular, version avec conteneur de lancement au lieu de rampe de tubes avec cabine blindée

RM-70/85 Modular, version avec conteneur de lancement au lieu de rampe de tubes, conversion d’un RM-70/85 au standard Morak

 

Ukraine

BM-21M Grad-U, version ukrainienne sur châssis KrAZ-6322

 

Dimensions :  
Calibre  122.4mm
Roquette courte : longueur 1.905 m – poids 45.8 kg – portée : 11000 m, vitesse initiale : 450m/sec
Roquette longue : longueur 3.23 m – poids 77 kg – portée 20380 m, vitesse initiale : 699m/sec
Poids de la charge militaire : 19.4kg, composition 86% de TNT et 14% AI, désignation : M-21-OF
Type de roquettes utilisées :    9M22M avec tête HE, 9M22U avec tête chimique, 9M28 avec sous-munitions, 9M53F avec tête améliorée
 
Système
Véhicule porteur  Ural 375D
 
Dimensions :
Configuration : 6 x 6
Poids total : 13.700kg
Longueur : 7.35m, largeur : 2.69m, hauteur : 2.85m
 
Motorisation : un moteur Zil-375 V8 de 180cv à 3200 tours/mn
Capacité du réservoir : 360 litres, consommation : 66 litres au 100km
 
Performances :
Vitesse maximale : 80km/h sur route, 35 km/h en tout terrain, autonomie : 1000km, passage à gué : 1.5m, pente : 60%, obstacle vertical : 0.65m, tranchée : 0.875m, rayon de braquage : 10.5m
 
Armement : 4 rampes de 10 tubes
Unité de feu : 80 roquettes, durée de rechargement : 8 à 10mn
Durée de mise en œuvre  2.5mn, sortie de batterie en 0.5mn
Cadence de tir : 40 coups en 20 secondes
Vitesse maximale : 690 m/sec
Elévation  de 0° à +55°, azimut : 120° à gauche et 60° à droite, mouvement électrique ou manuel
L’engin peut tirer ses roquettes une à une ou toutes ensemble à 0.5sec d’intervalle. L’équipage peut rester à l’intérieur de la cabine ou s’en éloigner d’une distance de 60m.
Type de munitions : fumigène, incendiaire, chimique, brouillage, éclairant, mines antichars, mines anti personnelles
Type
FRAG-HE Chinois
FRAG-HE
FRAG-HE
Désignation
Type 90A
9M28F
9M22U
Fusée
PD
MRV-U ou AR-6
MRV-U
Portée minimale
12700m
1500m
5000m
Portée maximale
32.700m
15000m
20380m
Tête militaire
18.3kg
21kg
18.4kg (M21OF)
Longueur de la roquette
2.75m
2.87m
2.87m
Portée en tir direct : 400m au minimum, ligne d’horizon au maximum
 
Contrôle du tir : 9V170
 
Optique
Viseur pour tir indirect PG-1M
Collimateur  K-1
 
Radio : R-123M
 
Equipe de pièce : quatre hommes