Russie
Bezruchko-Visotskiy
Page Précédente

Ce pistolet mitrailleur expérimental est important car il sert de base au Sudaev PPS-43 qui va connaître un grand succès au sein de l’Armée Rouge et plus tard des pays communistes satellites. Au début de l’année 1942, des spécifications sont émise ...

Bezruchko-Visotskiy

Ce pistolet mitrailleur expérimental est important car il sert de base au Sudaev PPS-43 qui va connaître un grand succès au sein de l’Armée Rouge et plus tard des pays communistes satellites.

Au début de l’année 1942, des spécifications sont émises pour un pistolet mitrailleur qui soit plus maniable, plus léger et plus compact que le Shpagin PPSh-41 standard. Le nouvel engin doit aussi avoir une cadence de tir réduite, inférieure à 600 coups/min et doit être facile à construire en grande quantité..

Des essais sont réalisés pendant la première moitié de 1942 et l’arme développé par le Lieutenant-Colonel Bezruchko-Vysotskiy remporte deux des essais, alors que l’ultime test est emporté par une arme qui n’a pas été confrontée aux deux premiers, celle développée par Sudaev et qui reprend plusieurs des idées de Bezruchko-Vysotskiysur son arme.

Cette arme est le Sudaev PPS-42 qui sort en fin d’année 1942 et sera rapidement suivi par le PPS-43.

Ces deux modèles reprennent plusieurs éléments du  Bezruchko-Vysotskiycomem l’ensemble culasse et la tige de guidage du ressort de recul qui sert aussi d’éjecteur pour étuis vides.

Le Bezruchko-Vysotskiy est construit en quelques exemplaires seulement car il est moins fiable que le PPS et plus difficile à construire.

Description

L’arme fonctionne par retour de recul et tire à culasse ouverte en mode automatique seulement.

Une sécurité manuelle est placée au niveau du levier de chargement  et bloque la culasse en position ouverte ou fermée. La plupart des pièces sont en tôle et les parties supérieure et inférieure de la carcasse sont reliées entre-elles par une charnière.

L’approvisionnement s’effectue par un chargeur à double colonne d’une capacité de trente cinq cartouches.

L’équipement di visée arrière est en forme de L et gradué sur 100m et 200m.Bezruchko-Vysotskiy

Une crosse en tôle à la manière du MP-40 allemand se replie vers le bas puis vers l’avant pour reposer sous la carcasse.

Le canon est équipé d’un frein de bouche incliné qui sert de compensateur.

L’arme est développée en deux versions. Sur la première la carcasse a une forme cylindrique, le ressort de recul sur sa tige guide est inséré dans un trou au centre de la carcasse. Le levier d’armement est placé sur le côté gauche et l’approvisionnement s’effectue par des chargeurs de trente cinq cartouches insérés devant le pontet.

L’arme ne peut tirer qu’en automatique et le levier de sécurité est combiné avec le levier d’armement, il est blocable sur une fente spéciale dans la carcasse.

La crosse métallique se replie et l’équipement de visée est gradué sur 100m et 200m.

Sur la seconde version la tige guide est fixée sur la gauche de la carcasse et sert aussi d’extracteur. Le levier d’armement est placé sur la droite et bloque la culasse en position ouverte ou fermée grâce à des logements spéciaux dans la carcasse. Le nombre de fentes dans la chemise de refroidissement autour du canon est réduit à six.

Le canon est équipé d’un frein de bouche qui sert de compensateur

Bezruchko-Vysotskiy
Calibre : 7.62mm x 25 TT
Approvisionnement : chargeur de 35 cartouches
 
Dimensions
Longueur totale : 640mm crosse repliée et 860mm crosse dépliée
Longueur du canon : 255mm
Poids à vide : 2.95kg, poids chargé : 3.63kg
 
Performances
Vitesse initiale : 500 m/sec
Portée : 200m