Russie
Barrikady A-222 Bereg
Page Précédente

Le système d’artillerie côtière automoteur Bereg de 130mm est basé sur un châssis d’engin tout-terrain. Il est destiné à engager les navires de surface de taille petite et moyenne ainsi que de navires à effet de surface avec une vitesse qui peut alle ...

Barrikady A-222 Bereg

Le système d’artillerie côtière automoteur Bereg de 130mm est basé sur un châssis d’engin tout-terrain. Il est destiné à engager les navires de surface de taille petite et moyenne ainsi que de navires à effet de surface avec une vitesse qui peut aller jusqu’à 200 nœuds. Une batterie de base comprend les unités suivantes, toutes sur châssis 8x8  dérivé du MaZ-543M:

  • Un poste de commandement et contrôle BR-136 avec un radar d’acquisition de cible et de surveillance tournant sur 360° ainsi qu’un système de poursuite et de détection de cible TV avec une capacité de rotation de 135° à droite et à gauche. Le système BR-136 offre une capacité de tir tous-temps et des systèmes anti-contre-mesures électronique à la batterie. Jusqu’à quatre cibles peuvent être suivies en même temps avec les paramètres de leurs mouvements transmis simultanément pour le calcul des solutions de tirs en élévation et azimut aux six canons de la batterie

Deux des quatre cibles suivies peuvent être poursuivies et engagéeslors d’actions indépendantes par la batterie en utilisant les deux consoles de poursuite et les deux consoles de contrôle du tir. Le BR-136 peut déclencher des tirs de canon au coup par coup ou bien à la cadence de quatre, six, huit, dix ou douze coups/min.

La caisse du fourgon contient aussi un générateur auxiliaire diese, un système de navigation terrestre, des moyens de communications avec les échelons de commandement supérieurs et des systèmes d etransmission de données.

Il y a quatre vérins hydrauliques qui servent à stabiliser le véhicule et à faire en sorte que le radar soit totalement à l’horizontale.

La distance maximale entre le poste de commandement et les pièces d’artillerie est de 1000m et de 300m en altitude. Le camion peut atteindre la vitesse de 60 km/h sur route avec une autonomie d e650km sur ses réservoirs internes. Selon le terrain, la mise en œuvre de la batterie varie entre cinq et trente minutes. Les trois différents véhicules de la batterie sont protégés contre la menace NBC et la station peut aussi fonctionner avec d’autres canons de défenses côtières

  • Un véhicule de support de combat qui emporte le générateur diesel principal qui alimente le poste de commandement et les batteries de tir. Il dispose aussi de deux compartiments de repos, d’une cuisine et d’une salle à manger pour l’équipage du poste de commandement.

Une petite tourelle blindée est placée à l’extrémité de sa superstructure pour offrir une protection antiaérienne et armée d’une mitrailleuse PKT de 7.62mm

  • Entre quatre et six affûts automoteurs de 130mm A-222 qui livrent la puissance de feu de la batterie. L’affût est installé à l’arrière du châssis du camion et en position de route le canon est emporté avec le tube vers l’avant, entre une fente dans le compartiment avant de la cabine d’équipage et avec son frein de bouche au niveau de la cabine de pilotage.

Pour le tir le tube est relevé et la cabine de tir est tournée sur 180° vers l’arrière. Avant le tir, quatre vérins hydrauliques sont mis en place pour stabiliser le véhicule qui dispose lui-aussi de son propre générateur auxiliaire diesel. Le canon peut tirer sous plusieurs modes :

Automatique avec le poste de commandement central qui fournit les informations sous forme de codes digitaux dans le système de contrôle du tir de la pièce

Semi-automatique avec le tireur qui utilise son propre système de visée

Manuel avec un système indépendant de la station centrale et qui utilise son propre ordinateur de calcul de tir balistique, son viseur d’acquisition et de poursuite de cible et son télémètre.

Pendant le tir le pointage du canon est contrôlé par un système correctif qui comporte un indicateur de roulis et un viseur optique. L’unité de feu minimum de quarante munitions est emportée à l’intérieur de la tourelle à l’intérieur de deux coffres à munition. Les obus sont acheminés sur les coffres à munition à l’aide de plateaux de chargement

Barrikady A-222 Bereg

Valeurs pour le véhicule de tir
Dimensions
Configuration : 8x 8
Poids : 43.700kg
Longueur : 12.95m, largeur : 3.20m, hauteur : 3.925m
 
Motorisation : un D12A-525C de 525cv
 
Performances
Vitesse : 60 km/h, autonomie : 650km, pente : 30°, passage à gué : 1.3m
 
Armement : un canon de 130mm
                Longueur du tube : 54 calibres
                Poids d’un obus : 33.4 kg
                Elévation de -5° à +50°, azimut : 120° à droite et à gauche
                Cadence de tir : 10 coups/min
                Type de munition : HE-FRAG, AA, entraînement et exercice
 
Unité de feu : 40 coups
Equipage : huit hommes

Barrikady A-222 Bereg

Valeurs pour le véhicule de support
Dimensions
poids : 43.500kg
Longueur : 15.936m, largeur : 3.23m, hauteur : 4.415m
 
Performances
Vitesse : 60 km/h, autonomie : 650km
 
Capacité d’emport : sept jours de carburant, de nourritures et d’eau
Deux générateurs auxiliaires de 380/220V AV, 50 Hz, 30 kW
 
Armement : une mitrailleuse PKT de 7.62mm
 
Equipage : quatre hommes et dix passagers

Barrikady A-222 Bereg