Russie
B-37 obr.1937
Page Précédente

Le B-37 est un canon d’artillerie navale destiné à être installé sous tourelle triple MK-1 sur les cuirassiers soviétiques du Projet-23. Le principal bâtiment de la marine soviétique est lancé dans les Baltiysky Zavod en juillet 1938 et au déclench ...

B-37 obr.1937

Le B-37 est un canon d’artillerie navale destiné à être installé sous tourelle triple MK-1 sur les cuirassiers soviétiques du Projet-23. Le principal bâtiment de la marine soviétique est lancé dans les Baltiysky Zavod en juillet 1938 et au déclenchement de la Grande Guerre Patriotique, il n’est terminé qu’à 20% et finalement aucun des quatre bâtiments prévus du projet-23 ne sera terminé et leur construction est stoppée en juillet 1941.

En 1917, l’industrie d’armement de l’Empire Tsariste construit des canons de marine jusqu’au calibre de 356mm. Parallèlement entre l’été 1912 et le début de 1918, le développement d’un canon naval de 406mm est mené mais la Révolution de 1917 interrompt des travaux terminés à 50% d’achèvement seulement.

Dans les années vingt l’industrie soviétique d’artillerie navale est en net déclin et ce n’est qu’au milieu des années trente que le calibre 406mm est sélectionné pour former l’armement standard des futurs bâtiments de ligne de l’armée rouge

Ce canon est le résultat des efforts énergiques des soviétiques pour s’accaparer l’aide étrangère dans le cadre du développement et de la construction de pièces d’artillerie navale.

La plupart de l’assistance provient d’Italie dont l’influence est ressentie dans la construction de croiseurs soviétiques ainsi que de pièces d’artillerie navale.

A l’origine le canon doit offrir une longue portée ainsi qu’une bonne puissance de pénétration mais aussi une courte durée de vie. C’est une des caractéristiques de la plupart des canons italiens.

Le concept et le développement de ce canon sont réalisés à l’usine Bolshevik entre 1937 et 1939

Le premier canon est terminé en décembre 1937 et en tout douze pièces sont lancées dont onze avec canon rayé et cinq affûts, plus un lot complet de munitions. Il est prévu, qu’à partir de janvier 1942, vingt-quatre pièces annuelles soient livrées.

En revanche aucune des tourelles triples Mk-1 n’est jamais terminée

Toutefois, les travaux sont interrompus peu de temps après le début de la Grande Guerre Patriotique.

Dans ce contexte, un des canons expérimentaux de 406mm B-37 prend part à la défense de Leningrad et tirera 81 obus contre les troupes et les fortifications ennemies. Ce canon fait partie avec un canon de 356mm et deux de 305mm du Site de recherche scientifique N°1 d’artillerie marine

Le canon lui-même se révèle un succès mais ses munitions  sont de mauvaises qualités ce qui donne une large dispersion

Les allemands ont utilisé les exemplaires capturés sous la désignation 40.0cm KstK.753 (r).

 

Calibre : 406.4mm
 
Dimensions
Longueur du tube : 50 calibres, 20.72m, longueur de l’âme : 19.857m, longueur de la partie rayée : 16.794m, 40 rayures
Poids du canon : 136.690kg
 
Munitions
SAP de 1108kg, dont 88kg de charge explosive, 310kg de charge propulsive
AP obr.1915/28 de 1108kg dont 25.7kg de charge explosive, 310kg de charge propulsive
 
Performances
Cadence de tir : 1.75 à 2.6 coups/min
Vitesse initiale : 830 m/sec
Portée : 45.670m
Elévation de –2° à +45°, vitesse d’élévation de 6.2° par seconde, azimut : 150° à droite et à gauche, vitesse de rotation : 4.55° par seconde