Russie
B-25
Page Précédente

Entre les années 1930 et 1933, il est prévu de construire trente neuf unités mobiles à traction mécanique pour les regrouper au sein de treize batteries d’artillerie côtière. A cette époque le canon de 152mm/45 Canet obr.1892 est considéré comme obso ...

B-25

Entre les années 1930 et 1933, il est prévu de construire trente neuf unités mobiles à traction mécanique pour les regrouper au sein de treize batteries d’artillerie côtière. A cette époque le canon de 152mm/45 Canet obr.1892 est considéré comme obsolète et la nouvelle pièce B-38 de 152mm ne sera testée qu’en 1939.. Il est donc décidé d’adapter la partie mobile du canon B-10 dont les tests sont réalisés en 1932. Prendre la pièce en entier pour en doter une batterie d’artillerie côtière car l’angle d’élévation est trop faible et la rotation des 15 tonnes de la pièce manuellement est plutôt longue.

Ainsi à la fin d e1933, un engin de défense côtière est assemblé à Leningrad à partir d’éléments mécanique du char T-28 et avec un canon B-10. Lors de la mise en position de tir le corps de l’engin repose à terre et les chenilles sont alors relevées et l’ensemble de l’affût peut alors tourner à la vitesse de 10°/sec. L’entraînement du système s’effectue grâce à des moteurs auxiliaires et depuis le moteur principal du char.

L’engin possède une faible hauteur en positon de tir et l’équipage profite aussi de l’épaisseur du blindage du char porteur. L’engin pèse près de 50 tonnes et il est doté d’un moteur de 400cv qui lui permet d’atteindre la vitesse de 20 km/h.

L’équipe de pièce est de six hommes et le passage de la position de route à la position de tir prend deux à trois minutes.

Les dimensions de l’engin sont une longueur de 10m, une largeur de 4m, une hauteur de 2.90m en position de route et de 2.55m en position de tir avec une garde au sol de 0.28m.

En mai 1932 ce projet prend la désignation de B-25 et se sert de plusieurs des éléments du B-10.

Pour les déplacements l’engin est divisé en trois fardeaux, canon, berceau et base et quatre heures sont nécessaires pour passer de la position de route à la position de tir. Il atteint une élévation de +45° et son débattement en site fait au total 120°.

La cadence de tir est de deux coups/min, il pèse 14.759kg en batterie.

Comme les travaux autour du B-10 s’interrompent, ceux autour du B-25 s’achèvent en 1935